Dans le bilan de Trump, 545 enfants toujours séparés de leurs parents

Par Rachel Brunet | Publié le 02/11/2020 à 16:45 | Mis à jour le 02/11/2020 à 16:52
trump enfants séparés

La politique anti-immigration de l’administration Trump avait profondément choqué l’Amérique alors que des enfants été arrachés à des parents qui tentaient de passer clandestinement la frontière américaine. Plus de 4 000 enfants ont ainsi été séparés de force de leurs familles par l’administration Trump entre 2016 et 2018. À ce jour, plus de 500 enfants sont toujours séparés de leur famille, faute d’avoir été retrouvée.

Les parents de quelque 545 enfants de migrants qui avaient été séparés aux Etats-Unis après avoir illégalement traversé la frontière n’ont pas pu être localisés, selon American Civil Liberties Union, une association américaine de défense des droits humains. Cette séparation avait été mise en œuvre conformément à la politique de “zéro tolérance” voulue par le président Donald Trump pour lutter contre l’immigration clandestine.

“Via notre action en justice, nous avons informé le tribunal que les parents de 545 enfants ―séparés de force par la politique cruelle de séparation des familles mise en œuvre par l’administration Trump― sont toujours manquants”, indiquait l’American Civil Liberties Union sur son compte Twitter.

Six semaines après la mise en oeuvre de cette politique, l’administration avait toutefois renoncé à cette pratique, sauf si les parents présentaient “un risque” pour leurs enfants. La politique de «tolérance zéro» face à l’immigration illégale mise en place par l’administration Trump, avait eu deux conséquences. La première, qui scandalisait le monde entier, de déchirer des familles. En avril 2018, plus de 2300 enfants avaient été séparés de leurs parents, majoritairement originaires d’Amérique centrale (Honduras, Guatemala, Salvador), accusés d’avoir traversé illégalement la frontière avec le Mexique. Et la seconde, de créer une tempête sous les crânes républicains, en opposant deux valeurs cardinales de l’idéologie conservatrice américaine: la lutte contre l’immigration illégale et la famille.

Les deux-tiers de ces parents manquants ont probablement été expulsés, selon un document judiciaire publié par la chaîne CNN. De plus, autre dommage collatéral du Covid-19, la pandémie a temporairement interrompu les recherches pour localiser ces parents mais elles ont depuis repris, selon l’association.

Une décision de justice datant de 2018 oblige le gouvernement américain à faire le nécessaire pour réunir ces familles, mais il est très difficile de retrouver les parents de ces mineurs isolés, car, force est de constater qu’aucun outil de traçabilité n’avait été mis en place par l’administration afin de réunir enfants et parents.

Sur le même sujet
Rachel Brunet

Rachel Brunet

Après être passée par la presse économique et la presse spécialisée, Rachel Brunet est l'ancienne directrice des éditions New York et Miami
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction New York !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale