TEST: 3277

Baccarat, cité du cristal depuis 1764 en Lorraine

Par Rédaction - New York | Publié le 14/04/2020 à 19:43 | Mis à jour le 15/04/2020 à 10:26
Baccarat

Baccarat, ce nom vous dit sûrement quelque chose ? Les new-yorkais apprécient déguster de délicieux cocktails dans le bar de l'hôtel Baccarat, situé en face du musée d'art moderne. D'immenses panneaux prismatiques en verre attirent incontestablement le regard des passants. C'est à Manhattan, au cœur d'un labyrinthe de gratte-ciel, que l'illustre cristallerie Baccarat a décidé d'installer son hôtel. Retour sur l'histoire de ce fleuron artistique français, enraciné depuis plus de deux siècles au sein d'une petite commune de Lorraine, en Meurthe-et-Moselle.

En savoir plus sur l'hôtel Baccarat NY ?

 

 

Baccarat, une commune de 5000 habitants, en Lorraine

Certains clients américains de la manufacture Baccarat ne le savent pas. Baccarat, c'est avant tout le nom donné à une commune de 5000 habitants, en Lorraine. Son histoire débute en 1764, lorsque le roi Louis XIV accorde l'autorisation d'établir une verrerie, débouché économique aux immenses forêts qui entourent le territoire. Depuis ce jour, la ville de Baccarat accueille des milliers de touristes chaque année : musée du cristal, dépôt des cristaux, église spectaculaire et Pôle Bijou constituent des activités de choix lors de votre visite de la ville.

Le développement des verreries en Lorraine s'est imposé suite à l'abondance des matières premières. Si l'histoire du verre remonte aux précurseurs d'Égypte et de Mésopotamie, l'épopée du verre en France remonte au XVIIe siècle. Le verre du Murano, jusqu'alors de renommée mondiale, se voit surpassé par la pureté du cristal anglais, puis français. Les contemporains ne considèrent plus seulement, sur les pièces de prestige, l'élégance et le façonnement mis en œuvre. Ils entrevoient de plus en plus la possibilité d'en faire le support de décors et d'ornements. La cristallerie Baccarat sera redoutable à cet exercice.

 

Le cristal des rois : Louis XVIII, Charles X, Louis-Philippe...

Depuis 1764, Baccarat s'honore d'une aristocratique appellation « cristal des rois ». Et pour cause, Charles X commande un service de verre, nommé en son nom « service Charles X ». En 1840, Louis-Philippe reçoit un verre d'apparat à bouton rouge. Ce même verre, qui un an plus tard, deviendra le modèle iconique de la cristallerie Baccarat - « Harcourt ». Harcourt, un nom inspiré du patrimoine des aristocratiques normands.

Aujourd'hui, ce verre trône à la table du Vatican et des ambassades. On le reconnaît facilement à son pied hexagonal, sa jambe à triple bouton et sa taille à côtes plates. Best-seller de la cristallerie, plus de 10000 verres Harcourt sont vendus chaque année.

Baccarat

  

Baccarat et le service du Tsar de Russie

Les Tsar de Russie gouvernèrent l'empire de 1547 à 1917. Ces derniers étaient de fervents clients de la cristallerie Baccarat. La première commande est réalisée par le Tsar Alexandre II. Sa rencontre avec la cristallerie Baccarat lors de l'Exposition universelle de 1867 sera remarquable.

Lors de cette troisième Exposition, le Tsar est accompagné de ses deux fils. Il est d'abord séduit par une œuvre iconique encore à ce jour, il s'agit de la paire de vase rouge rubis, gravé par maître Simon. Subjugué par la maîtrise des décors et la pureté de la matière, le Tsar Alexandre II se doit d'emporter l'une de ces œuvres au pays, symbole de sa richesse et de son pouvoir.

Il passera commande d'un candélabre 24 lumières pour la Tsarine Maria Alexandrovna. Suivront une indéfinissable quantité de verre doublé couleur et taillé main : voici la naissance d'un nouveau modèle, le service du Tsar.

Les commandes sont si volumineuses qu'un four entier de la manufacture est dédié à cette unique production. Et pour cause, selon la tradition de la cour de Russie, chaque convive doit lacer son verre par-dessus l'épaule une fois ce dernier vide.

Le plus étonnant dans cette histoire n'est pas tant le geste, mais plutôt la qualité du verre commandé par la cour. Le service du Tsar demande un travail conséquent, nécessitant l'intervention des meilleurs tailleurs de la manufacture. Encore au catalogue à ce jour, le service du Tsar est le plus onéreux, à partir de 1950€ pour le verre à porto, et jusqu'à 3300€ pour le verre à eau. Bien entendu, ce tarif est à la pièce.

 

Visiter la ville de Baccarat en une journée

Située à 45 minutes en voiture de la ville de Nancy (berceau de l'Art nouveau et de l'art verrier), la ville de Baccarat vous réserve de belles découvertes.

 

Le musée du cristal

Débutez votre matinée avec la visite du musée du cristal. Inauguré en 2015, après plus de trois années de travaux, le musée présente quatre salles, vitrine du patrimoine et de l'excellence de la manufacture.

Situé 2 rue des cristalleries, le musée prend place dans l'ancienne maison des Directeurs de la Manufacture. Faisant face à la cristallerie, le visiteur peut entendre le bourdonnement incessant des fours. Ces derniers ne sont jamais éteints, même durant le confinement du covid 19. « C'est du cristal en fusion, on ne peut pas se permettre de les arrêter parce que sinon, le four meurt, les briques réfractaires se solidifient. On ne peut plus démarrer un four qui n'a plus été alimenté, ce sont des fours qui coûtent entre 3 et 4 millions d'euros, c'est de l'industrie lourde » nous raconte un ouvrier.

Ce musée présente un véritable témoignage transmis depuis 250 ans, de génération en génération. Plus de 250 chefs-d'oeuvre sont présentés, ainsi que des archives inédites.

 

L'Église Saint-Rémy

Détruire lors des bombardements alliés de 1944, elle est reconstruite dès 1953 par Nicolas Kazis. Ce joyau d'art moderne est surnommé « l'arche de Noé » en raison de sa forme et de sa proximité avec la Meurthe. L'édifice religieux semble être amarré, mastodonte de béton, sobre et parfois austère.

L'ensoleillement est requis pour cette visite. La surprise est totale une fois la porte d'entrée franchie, plus de 20000 plaques de cristal, fabriquées par la cristallerie Baccarat, diffusent une lumière riche et colorée. C'est au total plus de 150 teintes différentes qui composent les vitraux.

 

Le musée du flacon de parfum

L'exposition prélude du futur musée du flacon de parfum de Baccarat a lieu au Pôle Bijou. Cette fabuleuse histoire commence par la découverte d'un flacon en cristal de Baccarat, chez un antiquaire, il y a plus de trente ans. Depuis ce jour, George Stam, collectionneur érudit, essaime les salles des ventes du monde entier à la recherche de la dernière pièce pour sa collection.

Aujourd'hui composée de plus de 1000 flacons, George Stam a décidé de léguer la totalité de sa collection à la ville de Baccarat sous un fond de dotation. Un tout nouvel espace muséal entièrement consacré à sa collection prendra place au sein de l'ancien château de Gondrecourt. Le projet est ambitieux, plus de 600 mètres carrés d'exposition, des salles de conférences, un roof-top dominant la ville.

En attendant le début des travaux prévu pour 2021, une infime partie de cette collection est exposée au sein du Pôle Bijou, jusqu'au 31 décembre 2020.

Baccarat

 

0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction New York !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition locale