Mercredi 30 septembre 2020

Allemagne - Les masques de la discorde

Par Anaïs Kelly | Publié le 07/07/2020 à 13:18 | Mis à jour le 07/07/2020 à 16:25
Photo : ©Unsplash Arturo Rey
masques maskenpflicht Allemagne

Selon l’Institut Robert Koch, 390 personnes ont été contaminées par le Sars-CoV-2 au 7 juillet 2020 en Allemagne, soit 196 944 depuis le début de la pandémie. Bien que le Covid-19 soit toujours présent, la nécessité du port du masque est remise en question par certains responsables politiques.

 

Des divisions entre les différents Länder

Samedi 4 juillet, le ministre de l’Économie du Mecklembourg-Poméranie-Occidentale, Harry Glawe (CDU), a déclaré qu’il ne voyait aucune raison de maintenir le port du masque obligatoire dans les commerces alors que le taux d’infection restait aujourd’hui relativement bas. En effet, le Land le moins peuplé d’Allemagne comptait seulement 804 personnes infectées le 6 juillet dernier. La prise de position de Harry Glawe est également soutenue par le ministre de l’Économie de Basse Saxe, Bernd Althusmann, bien que désapprouvée par le ministre-président du Land Stephan Weil (SPD). Althusmann reviendra donc modérer cet affirmation, mais qui pour lui vaut tout de même la peine d’être étudiée.

Les partisans de l’abolition du port du masque obligatoire dans les commerces sont loin de faire l’unanimité. Berlin s’y est fermement opposé, tout comme la Bavière, Hambourg, le Schleswig-Holstein, le Brandebourg et la Rhénanie-Palatinat. Nombreux sont les politiques ayant rappelé le rôle central que jouait le port du masque dans la lutte contre la pandémie, celui-ci étant d’ailleurs préconisé par les experts de la santé en prévention d’une deuxième vague.

Dimanche 5 juillet, le ministre fédéral de la Santé, Jens Spahn a twitté : « Je comprends l’impatience et le désir de normalité. Mais le virus est toujours là. Quand dans des espaces clos la distance nécessaire n’est pas respectée, le port régulier du masque reste vital. De cette manière nous faisons attention et nous nous protégeons les uns les autres. ».

Le chef du SPD, Norbert Walter Borjans, et la cheffe de la CDU, Annegret Kramp-Karrenbauer, se sont eux aussi prononcés contre cette rapide abolition du port du masque. 

Quant au président de l’AfD, Tino Chrupalla, celui ci s’est déclaré opposé à l’obligation de porter un masque, qui selon lui, représente avant tout une menace pour les commerces. Si l’association du commerce allemand (HDE - Handelsverband Deutschland) a reconnu que le port obligatoire du masque dissuadait de nombreux consommateurs de faire du shopping, elle a néanmoins affirmé que les décisions dans ce domaine revenaient aux politiques et aux médecins. 

Les débats en Mecklembourg-Poméranie-Occidentale ont été reportés au 4 août, date jusqu’à laquelle le port du masque dans les commerces de ce Land reste obligatoire. La question sera également étudiée par le Schleswig-Holstein, Brême, la Saxe et le Saxe-Anhalt, à la recherche de mesures adaptées à la conjoncture actuelle des évènements. Par ailleurs, en Saxe où une nouvelle législation devrait s’appliquer à partir du 17 juillet, la ministre de la Santé, Petra Köpping, a exprimé son souhait de voir le processus uniformisé à l’échelle nationale. 

 

masques maskenpflicht Allemagne
©Unsplash Marcin Jozwiak

 

Où en est la législation actuelle ?

Transports et commerces

A ce jour, le port du masque est obligatoire dans tous les transports en communs et transports publics (et ce dès l’attente en quai, au terminal, ou à l’arrêt) et commerces d’Allemagne (banques et bureaux de poste inclus). En cas de non-respect des législations, certains Länder et certaines villes peuvent vous imposer une amende :
 

  • 10 € en Rhénanie-Palatinat,
  • entre 15 et 30 € dans le Bade-Wurtemberg,
  • 25 € en Mecklembourg-Poméranie-Occidentale
  • 35€ à Aix-la-Chapelle
  • 50 € dans la ville de Wolfsburg (Basse-Saxe), en Thuringe et en Hesse si l’absence de masque est répétée
  • de 50 à 500 € à Berlin
  • 150 € en Bavière (prise en charge par le représentant légal si mineur de moins de 14 ans) et dans la ville de Cologne
  • en Rhénanie-du-Nord-Westphalie, les autorités sont libres de fixer le montant de l’amende (sauf à Cologne et Aix-La-Chapelle)
     

Pour les commerçants qui ne s’assureraient pas que leurs clients et employés portent un masque, une amende de :

  • 500 à 1 000 € à Hambourg
  • 250€ en Rhénanie-Palatinat.
  • 5 000 € en Bavière
     

Aucune amende n’est prévue dans le Brandebourg, en Sarre, Saxe, Saxe-Anhalt, Basse Saxe (à l’exception de Wolfsburg), en Schleswig-Holstein, et à Brème.


Rappelons que dans la plupart des Länder, le port du masque n’est une obligation qu’à partir de l’âge de 6 ans. Trois Länder font figure d’exception : Hambourg où le masque ne devient obligatoire qu’à partir de 7ans, la Saxe-Anhalt qui l’exige dès l’âge de 2 ans, et Berlin et la Saxe où il n’y a pas d’âge minimum, si ce n’est que seuls les « petits » enfants sont exclus de la législation.

Les personnes handicapées ou pour qui le port du masque n’est pas possible en raison d’un problème de santé ne sont évidement pas non plus concernées.
 

Etablissements de loisirs, bien-être, cours de conduite ...

Pour ce qui est des salles de spectacle (cinémas, théâtres…), le port du masque reste obligatoire en Rhénanie. A Berlin, en Saxe-Anhalt et en Bavière, le port du masque est demandé uniquement jusqu’à ce que les visiteurs s’asseyent à leur place.

Les utilisateurs des salles de sport du Mecklembourg-Poméranie-Occidentale et de Saxe-Anhalt doivent penser à se munir d'un masque.

Le masque est également obligatoire dans les auto-écoles en Bavière, à Hambourg, en Basse-Saxe, en Rhénanie-du-Nord-Westphalie et en Rhénanie.

Le masque est obligatoire dans les cabinets médicaux du Brandebourg, du Mecklembourg-Poméranie-Occidentale, de Bavière, de Hesse, de Sarre et Saxe-Anhalt, mais aussi à Berlin et Wolfsburg (Basse-Saxe).

Il sera également demandé aux clients d’établissements fournissant tous types de soins au corps (tatoueurs, coiffeurs…) dans le Bade-Wurtemberg, le Brandebourg, le Mecklembourg-Poméranie-Occidentale, en Sarre, Saxe-Anhalt et à Berlin et Hambourg.

Le port du masque doit être aussi la règle chez les accompagnateurs et parents venant chercher leurs enfants à l’école ou la garderie.
 

Rappelons qu'en ce début de semaine, les Länder les plus touchés restent la Bavière (48 744 cas recensés), la Rhénanie-du- Nord-Westphalie (44 064 cas recensés) et le Bade-Wurtemberg (35 807 cas recensés). Parallèlement, le taux de reproduction du virus augmente peu à peu : il était de 0,96 et aujourd’hui à 0,97, se rapprochant dangereusement du 1, ce qui signifie qu’une personne infectée contamine en moyenne une autre personne. 

Le virus est donc toujours bien présent, et en prévention d’une seconde vague, il reste impératif de respecter les gestes barrières qui sont : le port du masque, le respect de la distance de 1,5 m de sécurité et le lavage régulier des mains.

 

Nous vous recommandons

Anaïs Kelly

Anaïs Kelly

Anaïs est franco-américaine. Elle aime la bande-dessinée, les voyages et s’intéresse particulièrement à la culture germanophone. Elle est aussi rédactrice web pour Lepetitjournal.com Allemagne.
1 Commentaire (s)Réagir
Commentaire avatar

jean luc1 mar 07/07/2020 - 17:28

je pense qu'en matière sanitaire, ce n'est pas au politique de décider, ils connaissent rien en la matière, ce sont des requins plus intéresser par l'économie que par la santé du peuple, si on les laisse faire on aurait 50 0 00 morts . jean luc1 https://www.expat.com/forum/viewforum.php?id=4259

Répondre

Actualités

Infos pratiques

COVID-19 - Où se faire tester à Munich ?

Si vous ne savez toujours pas où vous faire tester à Munich, sachez que des centres de tests Corona sont situés dans différents endroits de la ville selon votre situation. Comment savoir où aller ?

Que faire à Munich ?

Francfort Appercu
GASTRONOMIE

Mile Chef - La dorade grillée et sa marinade aux pignons de pin

Ce mois-ci, le Chef Mika nous a concocté un plat à la fois gouteux et équilibré, un plat idéal pour faire plaisir à son palais tout en gardant la ligne et la santé.

Vivre à Munich

Francfort Appercu
EXPATRIATION

Comment circuler en Allemagne avec un véhicule français ?

Dois-je faire immatriculer mon véhicule en Allemagne ? Puis-je conserver mon assurance française ? Que faire en cas d’accident ? Expatriation-Allemagne répond aux questions que se posent les Français.