Jeudi 16 août 2018
Montreal
Montreal
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Hikster, une application pour découvrir les paysages québécois 

Par Adrien Filoche | Publié le 30/07/2018 à 10:00 | Mis à jour le 30/07/2018 à 10:40
Hikster, Claire Deguelle, randonné, Canada

Créé en 2016 par Claire Deguelle, une Française adepte randonnée expatriée au Québec, Hikster est le plus grand répertoire de sentiers de randonnée pédestre de la Belle Province. L’application rassemble aujourd’hui plus de 25.000 utilisateurs réguliers. 

Ne vous méprenez pas si vous croisez un jour le chemin de Claire Deguelle. La Française n’a pas (encore) l’accent québécois, mais bien celui de la Haute-Saône, région où elle a grandi. Arrivée en 2014 au Québec dans le cadre d’un VIE au sein d’une PME française de géomatique, Claire est tombée sous le charme de la Belle Province. Lac Saint-Jean, Trois Rivières, Montréal, les paysages enchanteurs ont illuminé ses yeux. 
La Française remarque qu’au Canada, planifier une excursion est pour le moins compliquée : moins de 15% des destinations « plein air » sont visibles en ligne et il n'est pas possible de voir les sentiers et réserver ses hébergements sur un seul et même site. Une idée lui vient. 

 

Hikster, pratique et simple d’utilisation

Prise de passion par l’innovation mais surtout grande férue deHikster randonnée, Claire lance en 2016 « Hikster ». Le principe est simple. Hikster est une application qui répertorie, sous forme de cartographies, l’ensemble des sentiers pédestres au Québec. Soutenue entre autres par le ministère du tourisme, Claire apprécie le côté entrepreneurial du Canada. ‘’Pour mon projet, cela a été directement « oui ». La région aime les start-ups et les personnes qui innovent !’’

En chiffres, c’est aujourd’hui plus de 2.800 sentiers pour environ 12.000 kilomètres de randonnée. ‘’Cela s’adresse autant aux locaux qu’à ceux qui ne connaissent pas la région. L’utilisateur a juste besoin de lancer l’application, de jeter un oeil sur la carte autour de lui, de zoomer, de choisir un itinéraire et ensuite, de partir à l’aventure’’, explique la créatrice. En quelques clics, des tonnes d’informations pratiques, comme les lieux d’hébergements, sont à portées de main, ou de clic ! 

Il est aussi bon de rappeler que nous ne sommes pas tous des professionnels de la marche. L’application propose ainsi un filtre selon la difficulté des sentiers et le sport recherché (randonné, raquette, équitation, …) ‘’Il en faut pour tout le monde, aussi bien des petits sentiers que des grosses boucles. Notre objectif, c’est vraiment de démocratiser le sport de plein air. C’est aussi pour cela que l’application est totalement gratuite’’, rappelle Claire. 

 

Hikster se refait une santé 

Pour le moment, quatre personnes, dont Claire, travaillent à temps plein sur le projet. Parmi les prochains chantiers, une nouvelle version et une expansion géographique sont à prévoir. Exclusivement en français, l’application veut pouvoir s’adresser au public anglophone. Claire cherche ainsi à incorporer une traduction anglaise, ainsi que des cartographies qui s’étendraient au-delà de la région Québécoise. ‘’Notre objectif final, c’est de couvrir l’ensemble des lieux où exercer les sports de plein air au Canada, mais aussi pourquoi pas, quelques sentiers de l’autre côté de la frontière américaine’’. 

Côté nouveautés, Hikster souhaite aussi offrir un espace « commentaire » pour les itinéraires et les lieux d’intérêt afin de faire vivre et d’aider la communauté. ‘’Nous sommes en plein travail. La nouvelle version est prévue d’ici deux à trois mois’’. 

 

‘’Pour profiter de l’hiver québécois, il faut sortir !’’

claire deguelle, Hikster
Claire Deguelle

En plus d’avoir déniché son pays d’adoption, la Française a aussi su dompter l’hiver québécois et les températures négatives. ‘’Au Québec, le plus dur c’est l’hiver ! Et pour profiter de la vie, il faut savoir profiter de l’hiver, c’est-à-dire sortir et surtout ne pas s’enfermer’’. Oui, car autrement, c’est vite la déprime. 

Côté sorties, pour l'originaire de la Haute-Saône, les incontournables au Canada sont le sentier du Mont du Lac des cygnes à Charlevoix et celui du Round-Top, dans le parc naturel de Sutton. ‘’Au Québec, quand on parle de « randonnée », c’est souvent cinq kilomètres et moins. Moi j’aime la longue marche. Quand je pars, c’est avec le pique-nique dans le sac et c’est pour 6 à 8 heures.’’ On vous rassure, avec Hikster, il existe aussi des sentiers beaucoup plus courts !

 

292fc5e8-11b1-47f3-af45-881519adf045

Adrien Filoche

Étudiant en Mastère de Journalisme spécialisation Internationale à Nice, je suis depuis janvier 2018 au sein de la rédaction de Paris du petitjournal.com
1 CommentairesRéagir
Commentaire avatar

dominique ALHERITIERE mar 31/07/2018 - 09:46

C'est le printemps et l'été les deux saisons les plus dures au Québec ! Le printemps avec ses sols dévastés par 4, voire 5 mois de neige, et l'été humide avec ses maringouins et ses mouches noires !

Répondre