Corinne Ouelhadj Engel, une passion pour l’artisanat, un amour pour les confitures

Par Rachel Brunet | Publié le 30/11/2021 à 15:16 | Mis à jour le 05/05/2022 à 22:18
Photo : Corinne Ouelhadj Engel
Corinne Ouelhadj Engel

Corinne Ouelhadj Engel est une figure bien connue de la communauté française de Miami. Passionnée par l’artisanat, elle est la femme qui porte the French American Association of Crafts and Trades dont elle est la présidente du Florida chapter depuis le printemps 2021. Vice-championne du monde de confiture, elle mitonne un nouveau projet qui verra le jour en début d’année 2022. Un projet tout en douceur, comme les confitures qu’elle crée avec amour et passion. Rencontre avec cette femme « chef d’orchestre ».

 

Corinne Ouelhadj Engel

Corinne Ouelhadj Engel

 

Corinne Ouelhadj Engel, Vice- championne du monde de confitures

Installée en Floride depuis presque 13 ans, Corinne Ouelhadj Engel est de ces femmes, véritables clés de voûte de leur famille. Il faut dire que pour la Française née à Lyon, famille, partage et gastronomie sont dans son adn. C’est autour de ces valeurs qu’elle s’est construite et qu’elle a construit sa vie. « Je cuisine depuis toute jeune puisque j’ai eu la chance d’avoir une maman qui était une excellente cuisinière et qui n’a jamais ouvert une boîte de conserve, » explique en souriant Corinne Ouelhadj Engel. Une enfance bercée par le partage. Partage qui l’anime depuis. À la tête d’un restaurant, puis d’un salon de thé, elle a la gastronomie et la création au coeur et à l’âme. À Miami, elle ouvre son business de création de confitures, Madeleines & Cie. Quatre ans plus tard, elle voit plus grand : « je suis en train de créer mon laboratoire pour passer à une dimension supérieure, » explique la Floridienne d’adoption. « Madeleine & Cie est le résultat du parcours de ma vie, mon engagement à partager mon amour et ma passion pour les délices culinaires. En utilisant uniquement des ingrédients hautement sélectionnés, je propose fièrement un produit final avec le raffinement de la gastronomie française, apportant la qualité que seul le frais et le fait maison peuvent offrir. »

Corinne est cette créatrice qui se cache derrière des confitures élaborées, selon la méthode artisanale et traditionnelle, en bassine de cuivre, avec des fruits locaux, biologiques, déclinés par saisons. Et il faut bien le reconnaître, la Floride est le paradis du fruit… Passionnée par les créations, sa liste est longue : pamplemousse au jasmin, oranges, citrons ; au jardin d’Eden, sinon des agrumes, tout est permis. Surtout l’amour de son métier. Chez Corinne, les créations ont une histoire « et souvent, les recettes me viennent la nuit, » raconte-t-elle, « il y a toujours un nom à mes confitures. » Sa création « citrouille, pomme caramélisée flambée au bourbon, pécan et épices » porte le doux nom de fall in for you… Dans sa longue liste de créations , il y a aussi « framboise - noix de coco », « poire-marron glacé », « confiture de Noël », « confiture cerise noire, ail noir et piment », idéale pour accompagner un fromage. « Tout passe par mon disque dur qui est mon palais. Je travaille aussi le thé et le café dans mes créations ». « Confiture, poire, thé fumé », un souvenir de sa grand-mère grande amatrice de thé. Une autre confiture « framboise earl grey »… En Géorgie, État de la pêche, elle imagine une recette  « pêche grillée et fumée à la cannelle ». Une adaptation d’une spécialité américaine. Les mangues américaines alimentent son imagination. Sa création. Elle crée aussi une « poire vanille marron glacé ». Amoureuse du lemon meyer, elle élabore une confiture 100 % citron. De sa passion de créer et de travailler aussi les légumes, elle imagine une confiture « betterave rouge, fraise, eau de rose ».

Pour le concours de champion du monde de confiture où elle arrive en seconde position, elle élabore pas moins de dix-neuf recettes, toutes autour de la figue. Elle devient vice-championne du monde avec une confiture « figue à la vanille fumée ».

Confitures de fruits, de légumes, confiture de lait, pâte à la pistache, pâtes de fruits, pâte à la noisette… Des produits signés Corinne Ouelhadj Engel que l’on trouve en pâtisserie, en épicerie fine, en Floride, mais aussi à New York.

Celle qui a été vice-championne de confiture en 2019 précise « j’ai eu la chance de rencontrer Jean-Paul Gaucher, maître confiturier en France, qui m’a prise sous son aile. Il m’a formée, j’étais son assistante chez Alain Ducasse, nous étions envoyés en mission dans des pâtisseries qui souhaitaient développer de nouvelles gammes de confitures ».

 

Corinne Ouelhadj Engel

 

L’artisanat au coeur

De ses voyages professionnels entre la France et les États-Unis, Corinne Ouelhadj Engel pose un constat : il n’y a pas, de ce côté de l’Atlantique, de réseaux professionnels pour les artisans français. « Pendant le Covid, nous nous sommes posés avec mon mari et nous avons décidé de lancer un réseau pour les artisans français aux États-Unis ». Un projet exaltant pour cette femme engagée, mais un projet compliqué. Elle trouve une aide précieuse auprès de la Chambre des métiers et de l’artisanat en France et de son vice-président, Christian Vabray. Ensemble, et accompagnés d’autres responsables français, ils montent la première Chambre des métiers et de l’artisanat en Floride. « C’est très important pour tous les artisans ici, il y a un manque considérable d’outils pour aider les artisans à se développer ». Entourés d’un avocat, un comptable, du MOF, Georges Verger, ils constituent le board de leur toute nouvelle association. Avec eux, un électricien, un contractor, un coiffeur. Ils s’adressent à tous les métiers de l’artisanat. Études de marché, missions économiques, rencontres entre artisans, Corinne met en place tous les outils nécessaires à l’installation et à la pérennisation des activités artisanales aux États-Unis. « Il y a trop d’artisans qui perdent beaucoup d’argent avant même d’avoir ouvert. On leur donne les outils pour trouver un local, pour faire une ouverture, une étude de marché, pour faire un apprentissage de l’anglais, pour une meilleure compréhension de l’administration américaine, » explique-t-elle. Leur donner toutes les chances pour pouvoir s’installer confortablement. Un précieux accompagnement afin de ne pas risquer de perdre son capital. Faire rencontrer les artisans ? « C’est un bonheur, créer cette relation entre nous, créer de l’amitié, » raconte la dynamique Corinne qui ne s’arrête jamais.

Meilleure galette le 7 janvier prochain, beaujolais nouveau il y a quelques jours, marché de Noël le 12 décembre à Key Biscayne, Corinne enchaîne les événements autour des traditions et de la gastronomie.

Les prochaines étapes ? Un salon des métiers de l’artisanat, labelliser les artisans, créer un petit Rungis… Mais aussi et surtout, ouvrir son nouveau laboratoire d’ici quelques semaines. Corinne Ouelhadj Enjel, une femme passionnée,  « une femme orchestre ». Une femme qui ne s’arrête jamais…

 

Corinne Ouelhadj Engel

 

 

Rachel Brunet

Rachel Brunet

Après être passée par la presse économique et la presse spécialisée, Rachel Brunet est la directrice et la rédactrice en chef des éditions New York et Miami du Petit Journal.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Miami !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale