La tempête "Hanna" emporte une partie du mur frontalier avec les USA

Par Joséphine Leblanc | Publié le 27/07/2020 à 16:11 | Mis à jour le 28/07/2020 à 15:13
tempête hanna

La tempête tropicale "Hanna" dans l'état du Tamaulipas a provoqué des inondations, des chutes d'arbres, ainsi que l'effondrement d'une partie du mur à la frontière entre le Mexique et les Etats-Unis.

Depuis ce week-end, une vidéo circule sur les réseaux sociaux où les vents violents provoqués par "Hanna" ont fait tomber les clôtures murales sous les yeux des ouvriers qui effectuaient les travaux du mur.

Le passage de la tempête à fait s'effondrer la structure métallique construite par Donald Trump afin de protéger la frontière avec le Mexique. Le mur de près de 6 mètres de haut n'a pas résisté aux vents violents et aux pluies de la tempête tropicale "Hanna".

 

 

Selon le Service Météorologique national, la dépression tropicale s'est dégradée sur le nord-est du Mexique, continuant de générer des pluies torrentielles dans les régions de Coahuila, Nuevo León et Tamaulipas.

"Hanna" est située à 105 kilomètres à l'ouest de Monterrey (Nuevo León), et à 30 kilomètres à l'ouest de Saltillo (Coahuila), avec un déplacement vers l'ouest-sud-ouest de 13 kilomètres par heure.

 

 

Le Service météorologique nationale prévoit des pluies occasionnelles à Nuevo León et San Luis Potosi, ainsi que des pluies intenses à Coahuila, Sinaloa, Tamaulipas et Zacatecas.

En outre, de fortes pluies sont attendues dans le Chiapas, Aguascalientes, Guerrero, Jalisco, Nayarit, Oaxaca, Puebla, Campeche, Chihuahua, Colima, l'Etat du Mexique, Guanajuato, Hidalgo, Michoacán, Querétaro, Sonora et Tabasco.

 

Portrait Joséphine Leblanc

Joséphine Leblanc

Après une formation juridique qui lui a permis de s’expatrier au Vietnam, elle se spécialise en communication et médias (IFP). Aujourd’hui elle a quitté Paris pour s’installer à Mexico.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Mexico !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition internationale