Mardi 4 août 2020

Le home office, un nouveau modèle de travail dans l'ère post-covid19 ?

Par Joséphine Leblanc | Publié le 26/06/2020 à 16:58 | Mis à jour le 26/06/2020 à 17:04
Le home office, un nouveau modèle de travail dans l'ère post-covid19 ?

Face à la crise du coronavirus, le paysage du travail au Mexique évolue rapidement et le télétravail mis en place par nécessité laisse entrevoir une nouvelle normalité post-pandémique.

Pendant cette pandémie de coronavirus, le travail à distance est devenu une nécessité au Mexique, et a mis à l'épreuve les mythes sur le manque de contrôle en dehors du bureau.

 

Le travail à distance, une question d'équilibre ?

 

Mais quels avantages représente vraiment le télétravail ? Richard Poore, directeur régional d'une entreprise dédiée à la mise en œuvre du télétravail (DWS), en souligne trois : la qualité de vie des employés, l'efficacité des processus commerciaux et la contribution à l'environnement.

« Les entreprises ont dû tout faire en même temps, et elles comprennent ce que qui va être appelé la nouvelle normalité apparaît, et rien n'y sera comme avant, beaucoup de choses vont changer. Ce n'est plus une urgence de quelques jours ou semaines, cela commence à devenir une vraie forme de travail » explique-t-il à Economía Hoy.

Selon les données de DWS, 40% des travailleurs considèrent le télétravail comme un équilibre entre vie personnelle et vie professionnelle. Le télétravail a également augmenté la productivité des employés individuellement de 30% et en collaboration de 10%.

La mise en place de cette forme de travail à distance dépend de la complexité de l'entreprise, du nombre d'employés et des moyens technologiques. Selon DWS, il existe trois types d'entreprises, « celles qui ont embrassé l'avenir du travail et ont pris les devants sur la mise en œuvre ; celles qui comprennent le sujet mais ne l'ont pas encore appliqué et celles qui pensent que ce n'est pas pour elles ».

Autres exemple, BEDU, une start-up dans l'éducation, qui utilise une méthode fixe avec un mélange de cours en ligne et de cours en face-à-face. Jandir Matos, son directeur financier, explique qu'en moins d'une semaine ils déplaçaient leurs opérations en classes vers des cours en temps réel sur Zoom.

« Nous avons dû utiliser de nombreux outils technologiques, former nos experts, communiquer avec nos étudiants et tout à distance. C'est un processus fluide malgré les complications technologiques courantes ».

« Nous avons pu atteindre de nouveaux étudiants que nous n'aurions pas pu atteindre physique ou géographiquement. Des étudiants de tous les états peuvent se connecter à distance, c'est l'une des opportunités qui se sont présentées à nous ».

Ces deux gestionnaires conviennent que l'un des avantages les plus visibles du télétravail est la durée de vie personnelle qui est libérée en éliminant les transferts domicile-bureau. Selon une enquête réalisée en 2017 par l'Institut National de Statistique et de Géographie (Inegi) sur la destination d'origine dans les foyers de la zone métropolitaine de la vallée du Mexique, 58,1% des déplacements effectués pour se rendre au travail prennent entre 31 minutes et 2 heures.

Le paysage du télétravail au Mexique évolue rapidement, semaine après semaine. Richard Poore commente qu'avant le coronavirus, le taux d'adoption du télétravail en Amérique latine, y compris au Mexique, était d'environ 5% de la population active. « Avant le covid-19, nous avions prédit qu'il augmenterait de 10 à 20% chaque année pendant 5 ans. Aujourd'hui, certaines entreprises qui ont fait le changement par nécessité comprennent que c'est là pour rester. C'est l'avenir du travail ».

 

Les mexicains enclins au travail à distance

 

La pandémie de covid-19 a eu un impact majeur sur la vie professionnelle des mexicains, et de nouvelles données de LinkedIn montrent que le travail à domicile peut-être là pour rester.

En effet, le réseau professionnel a constaté que les recherches d'emploi impliquant le travail à distance ont augmenté de 60% dans le monde depuis le mois de mars. Au Mexique, les consultations à distance sur LinkedIn sont 3,72 fois plus élevées qu'en mars, et les candidatures pour ces postes ont augmenté de 287%.

LinkedIn a constaté que les offres sur la plateforme offrant des emplois hors site sont 2,89 fois plus élevées, ce qui représente une augmentation de 189% depuis mars. Par conséquent, certaines entreprises ont commencé à repenser leurs horaires de travail, en raison de la pandémie et de la nouvelle offres de postes sur le marché du travail.

« Nous sommes à un point où les gens commencent à réaliser qu'ils veulent la flexibilité de travailler à domicile, que ce soit pour éviter les transports en commun bondés ou pour aller chercher ses enfants à l'école. Les employeurs commencent à en prendre note du fait que les collaborateurs se soient révélés tout aussi productifs depuis chez eux » déclare Ramiro Luz, responsable des solutions chez LinkedIn en Amérique latine.

Avec cette étude, LinkedIn révèle la nécessité de faire face aux défis que la mise en œuvre du travail à distance implique, à la fois du côté des collaborateurs avec l'organisation de leur temps, et du côté des entreprises avec l'attraction de nouveaux talents intéressés par cette forme d'emploi.

Au Mexique, le changement culturel de l'emploi à distance prend une voie ferme dans laquelle de plus en plus d'entreprises envisagent de se regrouper pour finir par s'imposer comme un modèle de travail réussi dans l'ère post-coronavirus.

 

Portrait Joséphine Leblanc

Joséphine Leblanc

Après une formation juridique qui lui a permis de s’expatrier au Vietnam, elle se spécialise en communication et médias (IFP). Aujourd’hui elle a quitté Paris pour s’installer à Mexico.
0 Commentaire (s)Réagir

Expat Mag

Bombay Appercu
CULTURE

Le saviez-vous : l'Inde est à l'origine du tissu provençal

Le textile est à l’origine d’un lien historique entre l’Inde et la Provence et notamment Marseille. Retour sur les cotonnades indiennes et la naissance du tissu provençal.