Un arbre préféré ? Envoyez-lui un courriel

Par Rim Bohle | Publié le 06/08/2019 à 23:00 | Mis à jour le 02/12/2020 à 20:24
arbres Melbourne

Le saviez-vous ? Vous pouvez addresser un courriel à un arbre de la ville de Melbourne. Cette initiative initialement lancée dans le but de sensibiliser la population aux problèmes de reforestation en milieu urbain est devenue un véritable élan de déclaration d'amour.

Les arbres de Melbourne : une histoire

La ville de Melbourne accueille plus de 70.000 arbres. La ville propose sur cette carte interactive de découvrir l’histoire de chacun. En donnant une adresse courriel pour chaque arbre, les autorités souhaitaient donner aux habitants l'opportunité de signaler un problème avec ces derniers.

Des déclarations aux arbres

Les usagers ont choisi d'utiliser ce moyen de communication pour déclarer leur attachement à des arbres de leur quotidien. "Quand j'étais enfant, je pensais que tu étais un arbre magique. Maintenant que je suis un adulte, je me réjouis encore de te voir au détour de mon chemin," écrit un admirateur. Un autre usager a envoyé : "Bonjour arbre, tu es juste devant mon lieu de travail et tu me rends heureux. Continue de grandir et d'être un arbre !"

Diversification pour éviter maladie, stress des arbres

La ville de Melbourne accueille 12.469 eucalyptus mais aussi 6.172 platanes et 2.213 acacias. Les arboristes de la ville notent qu’un manque de diversité de la zone forestière urbaine expose celle en présence aux dangers des pesticides, maladies et stress dûs au changement climatique. La ville a mis, a cet effet, un plan de diversification sur les dix prochaines années.

Sur le même sujet
Rim Bohle

Rim Bohle

Directrice de l’édition Melbourne. Passionnée de photographie, avide fureteuse de bons plans. Toujours prête pour débattre autour d’un bon café! rim.bohle@lepetitjournal.com
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Melbourne !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition internationale