Jeudi 17 octobre 2019
Melbourne
Melbourne
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Gladys Liu la députée australienne critiquée pour ses liens avec Pékin

Par Rim Böhle | Publié le 17/09/2019 à 23:00 | Mis à jour le 18/09/2019 à 05:20
Gladys Liu deputee parlement

Depuis une semaine la polémique dans laquelle se retrouve le Parti Libéral et une de ses députés ne s’essouffle pas. Les médias australiens ont publié le formulaire rédigé par la parlementaire Gladys Liu lors de la pré-sélection des candidats au sein du Parti Libéral, pour la dernière campagne des législatives. Première femme d’origine chinoise élue au parlement, Mme Liu crée la polémique en ne mentionnant pas plusieurs de ses activités de levées de fonds pour le parti auprès d'associations basées à Hong-Kong et connues pour leur travail de propagande au sevice du régime chinois.

Polémique : le document de préselection rédigé par Mme Liu

Lors de la présélection des candidats aux élections parlementaires fédérales en Australie, les participants remplissent un document appelé Activités Générales et Communautaires, dans lequel ces derniers consignent toutes les organisations et associations auxquelles ils ont été affiliés. Gladys Liu, deputée à la Chambre Haute du Parlement australien pour le Parti Libéral dans le secteur de Chrishold, Victoria, informe qu'elle participe à 17 groupes, dont le Box Hill Chess Club, l’Australian Dancing Society et le Rotary Club de Melbourne.

Mme Liu omet son affiliation à des associations pro-Pékin

Mme Liu mentionne aussi vaguement son rôle de présidente d'honneur auprès de "nombreuses organisations communautaires". Les médias australiens l’accusent d’avoir menti par omission en ne précisant pas son adhésion à deux filiales d’une organisation appelée la China Overseas Exchange Association, un des organes de propagande du gouvernement chinois à l’étranger.

En charge d'importantes levées de fonds pour le Parti Libéral

Gladys Liu a aussi omis de noter sa participation à deux organisations liées au United Front Work, une autre vitrine de propagande du gouvernement chinois. Mme Liu précise cependant sur le document qu’elle a récolté plus d’un million de dollars de dons pour le Parti Liberal australien, en organisant des événements ou en conviant des invités à des diners organisés par le parti. Lors d’une soirée en octobre 2015, elle a notamment invité des personnalités chinoises à cinq tables VIP pour un montant de 50,000 dollars. Ces derniers ont ensuite participé à la vente aux enchères organisée lors de cette soirée, déboursant plus de 400,000 dollars.

Préselection : Mme Liu fait valoir ses liens avec la communauté

En Avril 2016, lors d’un diner organisé pour préparer les élections du moment, Mme Liu a réservé dix tables VIP. Ses invités ont participé à hauteur de 100,000 dollars aux collectes de fonds organisées pendant la soirée. Sur le document de pré-selection, Mme Liu écrit : "La communauté chinoise partage naturellement les valeurs portées par le Parti Libéral, notamment son appétence pour le travail, la confiance en soi et l’initiative, ses valeurs familiales, le respect des lois". Elle ajoute : "Cependant transformer ces valeurs communes en un soutien sur le long terme pour le Parti Liberal demande un engagement constant et actif. Le Parti Liberal dans le Victoria n’a pas d'autre parlementaire d’origine chinoise capable de remporter les élections au niveau fédéral".

Bruce Atkinson, un autre député proche du régime chinois

Un autre membre du Parti Liberal, Bruce Atkinson, deputé du Victoria et ancien député à la Chambre Haute du parlement australien est aussi connu pour son affiliation au World Trade Union Foundation (WTUF), basée a Hong Kong et lié au United Front, la vitrine de propagande du gouvernement pékinois, qui jouit chaque année d'un budget de 293 milliard de dollars. La World Trade Union Foundation a été crée il y a 18 ans par Baima Aose, qui se présente comme un "buddha vivant". A une date inconnue, Bruce Atkinson a été nommé président honoraire. Ce dernier dit cependant n’avoir aucun role actif dans l’organisation et de ne pas vouloir influencer la politique intérieure de l’Australie en faveur de la Chine.

bruce atkinson

Gladys Liu, Bruce Atkinson en visite au WTUF à Hong Kong

En janvier 2015, après les 79 jours de manifestations à Hong Kong en faveur du suffrage universel, Mme Liu et M. Atkinson se sont rendus à une réunion organisée par le WTUF, à Hong Kong. Le duo a ensuite recontré à Beijing Zhang Meiying, un membre éminent du Parti communiste chinois. Interviewé par des médias locaux, M. Atkinson a déclaré que les "standards internationaux" concernant les élections n’existaient pas et que tous les pays "devaient pouvoir choisir un système”.

Le Premier Ministre Scott Morrison défend la députée Liu

Le Premier Ministre australien Scott Morrison défend Mme Liu décrivant cette dernière comme "une Australienne formidable". Il souligne que la députée représente la communauté sino-australienne riche de plus d’un million de personnes en Australie. Il soutient que de nombreuses associations chinoises ont nommé leurs membres sans que ces derniers soient au fait de ces affiliations.

Rim Bohle

Rim Böhle

Responsable de l’édition Melbourne. Expérience de 10 ans comme analyste politique pour des agences gouvernementales. Passionnée de photographie, avide fureteuse de bons plans. Toujours prête pour débattre autour d’un bon café!
0 Commentaire (s)Réagir

Australie

JUSTICE

Monsanto : une deuxième plainte déposée en Australie

Une deuxième plainte contre le géant agricole Monsanto vient d'être enregistré en Australie. le plaignant lie son cancer au le glyphosate, la molécule presente dans les produits desherbants utilisés.