Jeudi 2 juillet 2020
Philippines
Philippines

Communiqué de l'Ambassadeur aux Français résidents aux Philippines

Par Lepetitjournal.com aux Philippines | Publié le 19/05/2020 à 17:40 | Mis à jour le 19/05/2020 à 17:48
Photo : Photo : Nicolas Galey, Ambassadeur de France aux Philippines et en Micronésie (© Facebook / Ambassade de France aux Philippines)
ambassadeur france philippines

Communiqué de Nicolas Galey, Ambassadeur de France aux Philippines et en Micronésie, à la communauté française résidente aux Philippines, le 18 mai 2020.

"Chers compatriotes,

Dans les circonstances exceptionnelles que nous continuons de traverser, je souhaite à nouveau vous assurer de la pleine mobilisation de l’Ambassade de France aux Philippines au service de la communauté française résidant dans ce pays comme de nos compatriotes de passage, dont le plus grand nombre a heureusement désormais pu être rapatrié.

Malgré le maintien des mesures de confinement dans la métropole de Manille (v. ci-dessous) et les contraintes qui en résultent pour l’activité du poste (effectif et véhicules autorisés limités, restrictions de déplacement), les services essentiels de l’ambassade demeurent assurés, notamment ceux qui concernent le plus concrètement les Français résidant aux Philippines.

J’évoquerai en premier lieu les décisions annoncées par les autorités philippines s’agissant des nouvelles mesures de confinement et de quarantaine dans l’archipel.

Un début d’assouplissement de ces mesures a en effet été décidé à travers une série de résolutions adoptées la semaine dernières par l’instance compétente au niveau national : l’Inter-Agency Task Force on Emerging Infections Diseases (IATF). Ces mesures ont commencé à prendre effet le samedi 16 mai. Elles sont pour la plupart applicables jusqu’au 31 mai 2020, date à laquelle d’autres décisions seront annoncées pour la période suivante.

i. Dans les agglomérations de Metro Manila et les provinces de Bataan, Bulacan, Laguna, Nueva Ecija, Pampanga et Zambales, cet assouplissement reste limité. Il fait l’objet d’un régime de « quarantaine renforcée modifiée » (Modified Enhanced Community Quarantine - MECQ) qui prévoit une liste plus étendue d’activités économiques autorisées.

Le régime ECQ (Enhanced Community Quarantine) est maintenu dans les villes de Cebu et Mandaue jusqu’au 31 mai 2020.

Les déplacements restent en revanche strictement limités et ne sont autorisés que pour se rendre sur son lieu de travail ou pour faire des achats essentiels et bénéficier de services de première nécessité. Les exécutifs locaux gardent la possibilité de maintenir, dans les barangays qui le justifieraient, un régime de quarantaine renforcée intégral.

Les rassemblements jusqu’à cinq personnes sont désormais autorisés ainsi que les activités sportives sans contact et en extérieur, à condition de porter un masque et de respecter la distanciation sociale.

Sur le plan de la mobilité les transports publics et les vols intérieurs restent suspendus. L’usage des 2–roues est autorisé, sans passager. Les vols internationaux sont limités.

Les entreprises autorisées à poursuivre leurs activités avec une capacité limitée doivent assurer le transport de leurs salariés.

Les établissements d’enseignement – philippins et internationaux - restent fermés.

Dans les administrations publiques, la règle demeure la présence d’un effectif minimal dans les locaux, le travail à distance étant privilégié ;

Les chantiers de construction privés et publics sont autorisés mais avec 50% de la main-d’œuvre.

ii. Les régions non mentionnées ci-dessus ont été placées sous le régime plus souple de la « quarantaine générale » (GCQ) jusqu’au 31 mai prochain.

Les autorités philippines doivent indiquer prochainement les régions qui pourront bénéficier du régime « quarantaine générale modifiée » (Modified General Community Quarantine - MGCQ), destiné à organiser la transition vers le régime de « nouvelle normalité » (new normal).

Le site des services de communication de la Présidence philippine permet de visualiser la répartition des différents régimes de confinement par région.

Ces mesures sont fréquemment modifiées et adaptées. Il convient de se tenir informé de ces évolutions, tant sur le plan national que régional, en suivant les médias et les déclarations officielles ainsi que les annonces faites localement au niveau municipal et de quartier (barangay).

Vous trouverez à la fin de ce message des liens vers les sites gouvernementaux fournissant ces informations, ainsi que des articles parus dans les médias philippins qui synthétisent les dernières décisions.

En tout état de cause, il convient de continuer à se conformer aux consignes des autorités et d’observer notamment les gestes barrière et le port du masque dans l’espace public.

***

S’agissant de l’action de l’ambassade vis-à-vis de la communauté française aux Philippines, permettez-moi de rappeler un certain nombre d’informations et d’annonces qui ont fait l’objet de communications spécifiques sur le site internet de l’ambassade au cours des deux dernières semaines :

- Premier sujet naturellement, la santé. Dans le cadre d’un plan de soutien sanitaire à la communauté française des Philippines, l’Ambassade vous propose un certain nombre de télé-services médicaux (assistance médicale, assistance psychologique, urgences dentaires) dont vous pourriez avoir besoin en raison du confinement et qui sont accessibles depuis le 2 mai 2020. Vous trouverez des informations détaillées sur cette page de notre site.

- Sur le plan social, les mesures de confinement entraînent pour beaucoup de Français expatriés des difficultés financières sérieuses. C’est pourquoi le Gouvernement a mis en place un dispositif d’aides sociales ponctuelles dont le site de l’ambassade précise les modalités ;

A l’intention des familles dont les enfants sont scolarisés au Lycée français de Manille, un dispositif spécifique de bourses a été instauré afin de les aider à faire face au paiement des frais de scolarité. Ce dispositif est décrit sur cette page.

- Il a en outre été décidé de réaffecter les crédits prévus pour le dispositif de Soutien au tissu associatif des Français à l’étranger (STAFE) en 2020, dont la campagne d’appel à projets sera lancée fin juillet, aux besoins immédiats liés à la crise sanitaire. Ces crédits seront réaffectés au soutien des associations françaises locales d’entraide et de solidarité (OLES) afin d’aider nos compatriotes particulièrement touchés par la crise. Voir ces précisions en ce qui concerne les Philippines.

- Pour être informés par l’ambassade et bénéficier des services proposés, les Français qui s’établissent aux Philippines sont invités à s’inscrire au Registre s’ils ne l’ont pas encore fait. Si vous êtes déjà inscrit, merci de relayer ce message à nos compatriotes qui ne le seraient pas.

- S’agissant de l’activité du Lycée français de Manille, les mesures décidées par les autorités philippines (cf. ci-dessus) excluent tout type d’enseignement en milieu scolaire jusqu’au 24 aout prochain. Le LFM ne rouvrira donc pas avant les vacances d’été mais l’enseignement à distance se poursuit jusqu’au 3 juillet, comme l’a indiqué le Proviseur aux familles dans son message du 12 mai. La rentrée scolaire reste programmée pour le 2 septembre prochain.

Je tiens à cet égard à remercier l’équipe du LFM pour son dévouement au cours de cette année scolaire si perturbée -par l’éruption du Volcan Taal en janvier puis par la crise du coronavirus. Malgré le confinement qui s’est imposé aux élèves comme aux professeurs, l’engagement des enseignants, de l’encadrement pédagogique et des parents a permis d’assurer la continuité de l’enseignement à travers un dispositif de cours en ligne.

- Dans cette période de confinement, Internet permet de s’évader virtuellement le temps d’un film, d’une émission ou d’un documentaire. C’est pourquoi l’Ambassade de France, en lien avec l’Alliance Française de Manille, met en ligne une programmation culturelle régulièrement renouvelée à partir de l’offre des institutions culturelles françaises et destinée à tous les publics y compris les plus jeunes avec un vaste de choix de films pour enfants.

- La pandémie du Covid-19 est un défi mondial qui ne sera relevé que par la coopération et l’entraide internationales. Dans ce contexte l’Agence française de développement a accordé le 28 avril un financement de 2 millions d’euros au projet « ECOMORE II » mis en œuvre par l’Institut Pasteur pour soutenir la recherche sur le coronavirus dans cinq pays d’Asie du sud-est. Aux Philippines, c’est l’Institut de Recherche en Médecine Tropicale (RITM) qui bénéficiera de ce soutien.

***

Pour les expatriés, la question de l’accès au territoire du pays où ils résident et des conditions d’accès au territoire français est de première importance, a fortiori à l’approche des congés annuels.

Comme vous le savez, depuis la mi-mars, les autorités philippines ont très fortement réduit les catégories de personnes de nationalités étrangères autorisées à entrer dans le pays et imposent à tous – Philippins et étrangers – des règles sanitaires strictes à l’arrivée. A l’heure actuelle, la situation est la suivante :

- Sauf rares exceptions (conjoints et enfants étrangers de ressortissants philippins, personnels des ambassades, équipages d’avions), seuls les ressortissants philippins peuvent accéder au territoire philippin ;

- Les ambassades et consulats philippins à l’étranger ont suspendu la délivrance des visas.

- On trouvera sous ce lien le détail des modalités applicables aux voyageurs autorisés à entrer aux Philippines.

S’agissant des conditions d’accès au territoire français et à la zone Schengen, le Gouvernement recommande aux Français ayant leur résidence habituelle en dehors de l’espace européen d’éviter autant que possible les déplacements internationaux, même pour revenir sur le territoire national, à moins que des raisons impératives ne les y contraignent.

S’il va de soi que tout ressortissant français peut entrer en France, les règles varient concernant l’entrée sur le territoire des autres Etats Schengen ainsi que pour les déplacements à l’intérieur de la zone Schengen, qui font l’objet de règles variables et évolutives selon les pays et les moyens de transport. Il convient donc, avant d’organiser un voyage vers un de ces pays, de s‘assurer des conditions d‘accès à son territoire.

En ce qui concerne les retours en France métropolitaine, la loi de prolongation de l’état d’urgence sanitaire adoptée la semaine dernière par le Parlement prévoit la mise en place d’un dispositif de quarantaine pour les personnes, françaises ou étrangères, en provenance de zones d’infection. Les conditions de mise en œuvre de cette quarantaine et les pays concernés seront prochainement précisés par des textes réglementaires.

D’ores et déjà, tous les ressortissants français qui se rendent en France doivent se munir d’une attestation de déplacement international à présenter aux compagnies de transport, avant l’utilisation du titre de transport et aux autorités en charge du contrôle aux frontières (liaisons aériennes, maritimes, terrestres, y compris ferroviaires).

Ils doivent en outre disposer d’une déclaration de déplacementsi le trajet entre le lieu d’arrivée en France et le domicile est supérieur à 100km et s’il nécessite le franchissement d’un département. Cette déclaration est à présenter aux forces de police susceptibles de vous contrôler durant votre transit entre votre lieu d’arrivée en France et votre domicile.

Les informations disponibles concernant le retour en France des ressortissants français sur le territoire national figurent sur cette page. A noter, sur la même page, les modalités spécifiques d’accès aux collectivités d’outre-mer.

Les mesures complémentaires concernant les modalités d’accès des Français au territoire national seront diffusées sur le site de l’ambassade dès qu’elles seront rendues publiques.

Si vous vous rendez en France pour un séjour temporaire suivi d’un retour aux Philippines, il convient de rappeler qu’actuellement, la réglementation philippine ne permet pas aux non-Philippins d’entrer sur le territoire sauf quelques exceptions mentionnées ci-dessus.

***

La pandémie du Covid-19 est toujours en progression aux Philippines, notamment dans les zones urbaines. C’est pourquoi les dernières mesures prises par les autorités s’inscrivent dans une démarche d’assouplissement du confinement qui est officiellement présentée comme graduelle et progressive. Ces mesures sont dans l’intérêt de tous. Consciente des difficultés et des contraintes qu’elles imposent à tous, l’ambassade de France aux Philippines reste à votre disposition et à votre écoute et continuera de vous apporter informations et soutien dans cette période difficile.

Prenez soin de vous et de vos proches."

0 Commentaire (s)Réagir