Dimanche 5 juillet 2020
Philippines
Philippines

MONT MAYON – Le volcan se réveille

Par François COUDRAY | Publié le 15/01/2018 à 21:00 | Mis à jour le 15/01/2018 à 21:00
Mayon-1928

Dans son bulletin d’alerte du 14 janvier dernier l’Institut philippin de vulcanologie et de sismologie (Phivolcs) a porté l’alerte concernant le Mont Mayon d’un niveau 2 à un niveau 3, envisageant « la possibilité d’une éruption intempestive dans les semaines voire les jours à venir. »

 

C’est l’inhabituelle intensité de l’activité interne du volcan qui a attiré l’attention des scientifiques et les a conduits à émettre cet avis d’alerte. D’après leurs dernières observations, le magma aurait d’ores et déjà atteint le niveau du cratère du volcan.

 

Une alerte sérieuse

 

Les zones définies comme dangereuses dans le protocole de surveillance du volcan (« zone de danger », sur une circonférence de 6km autour du volcan, et « zone de danger étendue », sur une circonférence de 7km autour du volcan) retiennent l’attention soutenue des scientifiques et des responsables politiques, qui craignent des « chutes de pierres, des glissements de terrains et des explosions aléatoires (ou l’effondrement du dôme volcanique) qui pourraient provoquer de coulées de lave ».

 

1.547 familles, soit 5.857 personnes des municipalités de Camalig, Guinobatan et Malilipot ont d’ores et déjà été évacuées.

 

MayonLe bulletin de vigilance de Philvolcs attire également l’attention des compagnies aériennes et des pilotes sur les éventuelles pertubations des conditions de vols en lien avec les nuages de cendre provoqués par les possibles éruptions.

 

Une histoire meurtrière

 

Le Mont Mayon reste aujourd’hui le volcan le plus actif du pays, avec environ 50 éruptions depuis 1616 (date de la première éruption enregistrée).

 

Deux éruptions ont particulièrement marqué cette histoire meurtrière.

 

MayonEn février 1814, des coulées de lave engloutissent la petite ville de Cagsawa : 1200 personnes y trouvent la mort. Seul submerge du torrent dévastateur le clocher de l’église.

 

En février toujours, mais beaucoup plus récemment, en 1993, ce sont 77 personnes qui sont à nouveau mortellement prises au piège de l’éruption du volcan.

 

Depuis la mise en place d’une surveillance scientifique permanente du volcan, et malgré la violence spectaculaire de certaines éruptions, les catastrophes humaines sont évitées grâce à des plans d’évacuation préventive massive (entre 25.000 et 50.000 personnes).

 

Une alerte à suivre…

 

 

0 Commentaire (s)Réagir

Expat Mag

Copenhague Appercu
VOYAGES

Norvège : destination nature par la route du nord

Avec ses 387.000 km², ses 25.000 km (!) de côtes, fjords inclus, et ses quelques 5 millions d’habitants, voilà une destination qui ravira les amoureux de nature à l’état brut !