Les Philippines menacées par le super-typhon Noru

Par AFP | Publié le 25/09/2022 à 08:05 | Mis à jour le 25/09/2022 à 11:05
Les Philippines menacées par le super-typhon Noru

Le super-typhon Noru se dirigeait dimanche vers les Philippines, où il devait s'abattre sur l'île densément peuplée de Luzon, entraînant des évacuations préventives dans les villes côtières.

Accompagné de vents de 195 km/h, Noru, appelé Karding aux Philippines, est le plus puissant typhon enregistré cette année dans le pays. Il se renforçait avec une rapidité "sans précédent" et devait toucher terre dimanche en fin de journée à environ 80 km au nord-est de la capitale Manille, selon le service météorologique national.

"Nous demandons aux résidents des zones en danger d'obtempérer aux appels à évacuer quand c'est nécessaire", a déclaré le chef de la police des Philippines, le général Rodolfo Azurin.

Les Philippines sont frappées par une vingtaine de typhons chaque année, phénomène qui a tendance à s'aggraver en raison du changement climatique, selon les scientifiques. Il y a neuf mois, un autre super-typhon avait fait plus de 400 morts dans le centre et le sud du pays.

Un typhon est qualifié de "super-typhon" quand ses vents dépassent une certaine vitesse, le seuil variant selon les services météorologiques nationaux (aux Philippines ce seuil est de 185 km/h).

La vitesse des vents accompagnant Noru a augmenté de 90 km/h en seulement 24h, une intensification "sans précédent", a estimé le prévisionniste météo Robb Gile.

- "Intensification explosive" -

"Les typhons sont comme des moteurs, ils ont besoin de carburant et d'un pot d'échappement pour fonctionner", a expliqué M. Gile.

afp

Selon lui, Noru "a un bon carburant parce qu'il a plein d'eaux chaudes le long de sa trajectoire, et il a un bon échappement dans les couches supérieures de l'atmosphère. C'est une bonne recette pour une intensification explosive".

D'après le service météorologique, la vitesse du vent pourrait atteindre 205 km/h au moment où le super-typhon, né dans l'océan Pacifique, arrivera sur la terre ferme dans la soirée de dimanche.

Le service a mis en garde contre des inondations, des glissements de terrain et de fortes vagues de tempête dans les régions affectées. Les écoles resteront fermées lundi et le trafic maritime a été suspendu.

A Manille, les services de secours se préaparaient à de fortes pluies et à des vents violents dans cette ville de plus de 13 millions d'habitants. Pour le moment toutefois, aucun quartier de la capitale n'a été évacué.

"La région de la capitale nationale est prête. Nous attendons simplement, et nous espérons ne pas être touchés", a déclaré Romulo Cabantac, directeur régional de la défense civile.

Dans la province de Quezon, située sur la trajectoire probable de Noru, les habitants de plusieurs villages ont été évacués, a indiqué Mel Avenilla, un responsable du bureau local de prévention des catastrophes.

Dans la province voisine d'Aurora, des résidents de la municipalité de Dingalan ont eux aussi été envoyés dans des abris.

"On a dit aux personnes qui vivent près de la côte d'évacuer. Nous vivons loin de la côte, alors nous sommes restés. Nous sommes plus inquiets de l'eau qui vient des montagnes", a déclaré Rhea Tan, 54 ans, restauratrice à Dingalan.

Mme Tan a raconté que les habitants profitaient du temps encore calme pour sécuriser les toits de leur maison et transporter les bateaux sur des terrains plus élevés.

"Nous sommes encore plus inquiets si le temps est très calme, car c'est souvent le prémice d'un typhon puissant avant qu'il ne touche terre", a-t-elle ajouté.

Le typhon devrait faiblir pendant son passage au-dessus de l'île de Luzon, avant de s'éloigner en mer de Chine méridionale lundi en direction du Vietnam.

0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Philippines !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale