Lundi 16 septembre 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

RENCONTRES - Les filles, où rencontrer des célibataires en Espagne ?

Par lepetitjournal.com Madrid | Publié le 01/06/2015 à 22:00 | Mis à jour le 06/01/2018 à 15:04

Vous êtes séparée, divorcée, où vous n'avez tout simplement pas encore trouvé votre "principe azul" comme l'on dit en Espagne ? Ne désespérez pas, il paraît que "tout vient à point à qui sait attendre"? Mais si vous n'en pouvez plus d'attendre, sachez qu'il existe de nombreux moyens pour rencontrer votre moitié en Espagne. Le tout est de bien savoir ce que l'on veut, et de connaître les règles et les pièges des rencontres entre célibataires de nos jours.

(Illustration edarling.es) Selon les dernières statistiques de l'INE, menées sur l'année 2014, il y aurait plus de 4,5 millions de foyers unipersonnels en Espagne, soit près d'un quart de la population (24,8%). Si l'on enlève à ce chiffre les près de 41% de personnes de plus de 65 ans (essentiellement des femmes veuves), on s'aperçoit que près d'un homme sur quatre entre 35 et 44 ans est célibataire. Statistiquement, il y a plus de célibataires hommes que de célibataires femmes sur la tranche d'âge 25-44 ans. Pourtant, nombreuses sont celles qui se plaignent de ne pas rencontrer "le bon", celui qui leur correspond vraiment. Internet leur donne un coup de pouce grâce aux sites spécialisés qui mettent en relation les célibataires selon leurs affinités et leur compatibilité, sur le papier du moins.

Adoptauntio.com, le choix des femmes
En matière de sites de rencontres, adoptauntio.com se différencie des autres en donnant le pouvoir aux femmes. La version espagnole du groupe français adopteunmec.com propose aux femmes de rencontrer un homme sous une forme originale. Le site est présenté comme une boutique en ligne, où les profils des hommes sont exposés comme des produits, et surtout sont classés en fonction de ce que vous recherchez : un intello, un sportif, un geek, un tatoué? Il y en a pour tous les goûts ! Lorsqu'un prétendant vous plait, vous pouvez le mettre dans votre caddie d'achat et prévoir un rendez-vous avec lui. La grande différence avec les sites de rencontre classique, c'est qu'ici ce sont les femmes qui ont le pouvoir, elles n'entrent en contact avec un homme que si elles le désirent, et si elles choisissent de le mettre dans leur chariot. Et toujours sur un ton humoristique, vous aurez la chance mesdames de pouvoir profitez ce mois-ci d'une promotion sur "les barbus", ou découvrir une sélection de "comiques" et de "timides". Cela peut porter à sourire, mais le site fait des heureuses, et il est passé au niveau supérieur en organisant des rencontres réelles à Madrid la semaine dernière. Selon El Pais, adoptauntio.com a reproduit le même concept que sur son site : des hommes sont présentés dans des boites en carton à taille humaine, attendant d'être choisis par ces dames, et arborant fièrement le nom qui les décrit : le rockeur, l'aventurier? Certaines trouvent cela honteux d'utiliser les hommes comme des objets, pendant que d'autres se prêtent au jeu et le prennent avec humour. Mais elles n'oublient pas de remplir leur caddie !

Les pièges à éviter sur Internet
A la fin des années 2000, de nombreux sites de rencontres ont vu le jour sur Internet. La toile regorge à présent de sites spécialisés et de plus en plus segmentés en fonction du type de personne que vous recherchez. Malgré tout, il faut s'attendre à quelques déceptions. Andréa a déjà eu des rendez-vous galants grâce à plusieurs sites de rencontre. Elle met en garde les nouvelles arrivantes : "Les sites vous permettent de rencontrer quelqu'un qui vous correspond vraiment, on n'a pas envie de perdre son temps après plusieurs relations ratées". Andrea recherche une personne pour entamer une relation stable, mais ce n'est pas le cas le cas de tout le monde, et elle regrette que les sites de rencontre ne fassent pas suffisamment le tri. "Il y a des hommes qui vous envoient un message, et en seulement une minute de dialogue, vous demandent vos mensurations ! Pourquoi ne s'adressent-ils pas à des sites spécialisés dans les rencontres légères ?".  
Le site edarling.es a publié dans une étude récente les tendances sur les réseaux de rencontres. En premier lieu, il est recommandé d'utiliser une photo et de communiquer des informations correctes. Car 53% des interrogés reconnaissent ne pas consulter les profils sans photos, et 51% affirment que l'indication de l'âge est imprescriptible. D'autre part, il faut également soigner les informations que vous renseignez afin de vous voir proposer des profils qui partagent vraiment vos caractéristiques. Enfin, accordez du temps à la rédaction de votre profil, car 45% des interrogés expliquent que des fautes d'orthographe et de grammaire sur le profil d'une personne sont un motif pour ne pas le consulter.

Et dans la vraie vie, on fait comment ?
L'avènement d'Internet a transformé la manière de se rencontrer, qu'on le veuille ou non. Néanmoins, certaines femmes ont été déçues des sites spécialisés, ou préfèrent tout simplement les rencontres réelles. Alors où peut-on rencontrer des célibataires ? Les spécialistes le répètent bien souvent, pour rencontrer du monde, il faut s'ouvrir. Cela signifie sortir bien sûr, mais surtout être réceptif et ouvert à l'échange avec les autres, au dialogue. Et le meilleur moyen de rencontrer du monde, c'est de faire des activités. Parmi celles qui sont le plus propices aux rencontres, on retrouve les cours de danse qui permettent de se défouler et de rencontrer des personnes en s'amusant. Les cours de cuisine ont également la côte chez les célibataires, et plus récemment les cours pour apprendre à faire des cocktails. Le grand classique pour faire la fête et croiser des célibataires, est bien sûr la sortie en discothèque. Mais attention à ne pas faire l'erreur classique : il vous faut bien sélectionner le lieu dans lequel vous souhaitez vous rendre, et s'informer du type de fréquentation habituelle. Cela évitera de vous retrouver dans un club pour petits jeunes récemment sortis de l'adolescence si vous avez la quarantaine, ou vice-versa. Chaque discothèque s'adresse à un type de clientèle et une tranche d'âge spécifiques, mieux vaut ne pas se tromper.

Les profils à éviter en Espagne
En Espagne comme en France, il y a des "profils types" d'hommes à éviter, que l'on se déconseille entre amies. A vos stylos mesdames, voici les petites particularités ibériques dont il faut se méfier. Il est tout d'abord conseillé d'écarter les "fifils à leur maman". C'est connu, les jeunes partent de chez leurs parents tard en Espagne, plus tard qu'en France. Il n'est donc pas rare de rencontrer des jeunes hommes d'une trentaine d'années qui vivent encore au foyer familial tout en recherchant une dulcinée. Cependant, il faudra être habile et savoir reconnaître parmi eux celui qui restera un enfant attardé toute sa vie, et qui recherche juste une femme pour qu'elle reprenne le rôle de sa maman : laver le linge, faire la cuisine? D'autant plus que ces hommes là feront davantage de choix en fonction de leur mère qu'en fonction de leur vie de couple. Dans la même lignée, nous rencontrons "l'homme-ado", celui qui passe ses soirées à faire la fête et ses après-midi devant la console de jeu. Ce type d'hommes prolonge les études universitaires au maximum, car il refuse de grandir et de s'investir dans un couple. Si les premiers rendez-vous peuvent être sympathiques, ce profil est déconseillé pour une relation sur du long terme. Vous devrez ensuite faire très attention aux hommes "Casanova" ou "Don Juan", qui ne peuvent s'empêcher de séduire et de multiplier les conquêtes amoureuses. Un profil très répandu autour de la Méditerranée, en Espagne notamment, qui souffre d'un besoin vital de séduire et de collectionner les aventures. Une manière pour monsieur d'exister à travers ses admiratrices : à éviter avec précaution. Enfin, il vous faudra également faire attention aux "tipos duros", ces hommes ultra macho qui roulent des mécaniques et se baladent torse nu dès qu'ils le peuvent. Ces prétendants ont la particularité d'avoir développé un orgueil surdimensionné, et passeront plus de temps à observer leurs muscles dans le miroir qu'à discuter avec vous. Peu de conversation, beaucoup d'égocentrisme et trop de testostérone... Mieux vaut passer son chemin.

Où rencontrer les meilleurs célibataires ?
Selon une autre étude menée en mars dernier par le site de rencontre edarling.es, c'est la ville de Pozuelo de Alarcón, dans la commune de Madrid, qui abriterait les célibataires les plus beaux ! Le site a établi une cartographie des zones où se trouveraient les célibataires les plus sexys de la Péninsule. Sur le podium, on retrouve Marbella, suivi de Barcelone en troisième position. Séville arrive en cinquième place, Bilbao en huitième, et Madrid? ne rentre malheureusement pas dans le classement. L'étude a été menée auprès de plus d'un million d'utilisateurs du site. Cependant, les résultats ne semblent pas prendre en compte seulement l'aspect physique. Parmi les villes listées dans ce ranking, plusieurs sont des zones dont le niveau de revenu est supérieur à la moyenne nationale. Les célibataires les plus attractifs ne seraient donc pas uniquement les plus beaux, mais aussi ceux qui ont les meilleures conditions de vie.


Perrine LAFFON (lepetitjournal.com ? Espagne) Mardi 2 juin 2015
Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite !
Suivez nous sur Facebook et sur Twitter

Téléchargez notre application pour téléphone mobile viaItunes ou via Google Play


A relire : INTERNET - Le phénomène AdopteUnMec.com débarque en Espagne et devient Adoptauntio.es



0 Commentaire (s)Réagir

Expat Mag

Jean-Paul Demoule : les multiples facettes de l'archéologie

Jean-Paul Demoule est professeur émérite de protohistoire européenne à l’université de Paris I (Panthéon-Sorbonne) et membre honoraire de l’Institut Universitaire de France.

Sur le même sujet