Dimanche 26 septembre 2021
TEST: 2271

PRATIQUE – En savoir plus sur les commissions bancaires facturées en Espagne

Par lepetitjournal.com Madrid | Publié le 15/04/2015 à 22:00 | Mis à jour le 16/04/2015 à 05:03

L'une des premières démarches à réaliser lors d'une installation à l'étranger, c'est l'ouverture d'un compte bancaire. Le montant des commissions de gestion de compte courant est un critère très important à l'heure de choisir une banque. Une fois le compte ouvert, il est judicieux de se pencher sur ses relevés périodiques afin d'en analyser le contenu. Quels sont les frais bancaires qui sont facturés par les banques espagnoles, et quelles sont les différences avec la France ? Enquête.

Les banques, en tant qu'entreprises commerciales, tirent en partie leurs revenus des commissions bancaires. Ces dernières sont encaissées en compensation des services bancaires rendus par les agences à leurs clients. Une définition plutôt vaste, quand on mesure l'étendue des services qui peuvent être facturés (réaliser un virement, changer des devises, gérer le compte bancaire, étudier un prêt?). Comme en France, les groupes bancaires sont libres de fixer leurs tarifs. Les services facturés doivent être remontés de façon trimestrielle à la Banque d'Espagne par chacune des entités bancaires. De cette manière, le consommateur peut avoir accès et comparer l'ensemble des tarifs pour une même opération.

Banques françaises et espagnoles facturent les mêmes services
Les frais de gestion, ou  Comisión de mantenimiento, sont les même qu'en France, ils regroupent les frais liés aux opérations courantes et à la gestion de votre compte :  
- Le dépôt et la garde de l'argent sur votre compte
- Le droit d'ordonner le débit ou le crédit du compte
- Le service basique de caisse associé au compte, qui comprend les virements reçus, les dépôts en espèces ou en chèque, inclut les recettes(revenus), les paiements mensuels (prélèvements sur le compte), et la fourniture au client de chéquiers ou de Libreta.
En complément des frais de gestions, vous serez soumis comme en France aux frais relatifs à des opérations particulières, comme par exemple les commissions pour retrait dans un guichet d'une autre entité bancaire, les commissions pour encaissement d'effets, les commissions pour retrait anticipé sur un placement d'épargne à terme ou encore les commissions pour modification des conditions d'un crédit.

Attention : pas de packages comme en France
La grande différence avec la France réside dans la manière de facturer les services. "En Espagne il n'y a pas de compte services" explique Nicolas Daube, responsable de clientèle française au Crédit Agricole de Madrid. Alors qu'en France les frais de gestion quotidienne du compte sont présentés sous forme de package : vous payez un abonnement mensuel qui englobe divers services de gestion courante. Donc pas de mauvaise surprise à la fin du mois, car le client sait ce qui est compris dans son package. Il sait aussi que ce qui n'est pas compris lui sera facturé en supplément. Certaines banques, comme le Crédit Agricole par exemple, offrent la possibilité de moduler ce package et de l'adapter au mieux aux besoins de chacun, en ajoutant des options à la carte. En Espagne il n'y a rien de tout cela : vous serez facturé à la ligne, c'est à dire que chaque service rendu par l'agence bancaire vous sera facturé unitairement. Une bonne ou une mauvaise chose ? Pour Nicolas Daube, "tout dépend de l'utilisation que vous faites de votre compte". Une personne sollicitant très peu de services bancaires aura une facturation quasiment nulle, alors qu'une personne aillant de nombreux mouvements ou étant active sur les marchés financiers pourra voir sa facture mensuelle grimper très vite.

Les petites particularités ibériques
Les banques espagnoles ont tout de même quelques spécificités culturelles. La non utilisation du chèque par exemple. Le chèque n'est quasiment pas utilisé en Espagne, et il vous sera difficile de trouver un commerce ou un partenaire qui accepte ce type de paiement. De ce fait, si vous souhaitez encaisser un chèque sur votre compte bancaire, cette opération vous sera facturée. Payer pour déposer son argent ? Une aberration pour les Français. Pourtant, vous constaterez que les agences bancaires de la Péninsule vous factureront entre 1 et 3 euros en moyenne (par chèque !) avec un minimum de perception pour certaines. Si l'utilisation des chèques est obsolète en Espagne, les banques fournissent en revanche la libreta, ce petit livret de compte sur lequel sont imprimées vos opérations, et que vous pouvez vous même actualiser au distributeur automatique de votre agence. Si vous préférez gérer vos comptes en ligne, vous n'êtes pas obligé de vous encombrer de la libreta qui n'est pas obligatoire, mais sachez qu'elle n'est ?elle- pas facturée.

A noter d'autre part, le découvert autorisé n'est pas aussi démocratisé qu'en France. Ceux qui avaient pour habitude de discuter avec leur banquier en fin de mois pour rallonger le découvert devront changer de stratégie. En Espagne il est très rare que l'on vous propose un découvert autorisé (impossible si vous êtes un nouveau client), car cela ne fait pas partie de la culture du pays. Si votre compte ne présente pas le solde nécessaire, les opérations se présentant ne pourront tout simplement pas être payées. Et si vous demandez à la banque de payer l'opération se présentant, vous devrez vous acquitter de commissions et d'intérêts de découvert puisque le paiement de l'opération aura engendré un solde négatif (numeros rojos), et que votre compte n'est pas équipé de découvert autorisé. Ces commissions se calculent sur la base du solde débiteur le plus important de votre compte sur la période. Leur taux ne pourra pas être supérieur à 2,5 fois le taux légal consultable sur le site de la Banque d'Espagne, qui correspond à 10% maximum pour 2014.

Cherchez, comparez et choisissez
Avant toute chose, il faut savoir que la facturation des services bancaires peut être très variable d'une banque à une autre. Donc n'hésitez pas à bien comparer la facturation qui vous concerne dans différentes banques, puisque selon votre profil et votre niveau de consommation de services bancaires, les frais sont plus ou moins élevés d'un établissement à l'autre. Afin de rendre le comparatif plus facile, listez les opérations que vous êtes amenées à réaliser de manière régulière. En effet, une banque x pourra être parfaite pour un consommateur qui utilise une carte et des virements bancaires uniquement, alors qu'elle sera beaucoup trop chère pour celui qui émet régulièrement des ordres de bourse ou des virements internationaux par exemple. Il n'y a pas non plus de banque spécialisée selon le profil type de clients. Il faut donc fouiller et comparer les offres.
Certaines entités ne vous factureront presque aucun frais, c'est le cas notamment des banques en ligne qui proposent zéro commissions et zéro frais de carte bancaire. Mais de la même manière que lorsque vous choisissez une banque en France, il faut faire attention au niveau de service et à la qualité du conseil que vous aurez en retour? On ne peut pas tout avoir. A vous de voir si vous n'avez besoin de rien à part d'un compte bancaire sans frais de gestion, ou si au contraire la relation avec le conseiller et son niveau de conseil sont importants pour vous. Mais dans les agences bancaires classiques, vous serez très étonné des différences de tarifs d'une entité à une autre.

Guerre des offres
Les principales banques d'Espagne se livrent une bataille commerciale afin de récupérer des parts de marché. Elles proposent donc des offres attrayantes pour conquérir de nouveaux clients, et ont pour habitude de proposer des cadeaux pour les clients rapatriant leurs comptes : télévisions, aspirateurs, cartes cadeaux, tout est bon pour gagner un client, et ces pratiques ne choquent absolument pas les consommateurs espagnols. Le banquier ne sera d'ailleurs pas surpris de vous voir négocier des conditions ou des cadeaux à l'ouverture d'un compte. A vous de savoir faire la différence entre les bonnes et les mauvaises offres. Vous pourrez profiter d'offres spéciales sans aucune commission sur votre compte chez certaines enseignes, ou des frais réduits chez d'autres. Dans tous les cas, vérifiez bien les conditions qui vous seront appliquées une fois que le délai de ces offres spéciales arrivera à échéance. Car pour être aussi compétitives, les banques doivent bien rééquilibrer leur balance à un certain moment.

Quien no llora, no mama
La critique majeure qui peut être faite aux banques espagnoles lorsque l'on vient de l'Hexagone est leur manque de transparence. En France les tarifs des services bancaires sont envoyés chaque année ou à chaque modification aux clients, disponibles et affichés en libre consultation en agence et résumés individuellement en fin d'année. En Espagne, les banques font preuve de beaucoup plus d'opacité quant à la facturation de leurs services. Même si la législation oblige les entités bancaires à afficher clairement leurs tarifs détaillés dans leurs agences, dans les faits les habitudes sont toutes autres. Des services dont la facturation n'est pas bien expliquée ou encore des commissions surprise en fin de mois, voilà ce à quoi l'on peut être confronté en Espagne. Mais n'hésitez pas à réclamer le détail de ce qui vous est facturé ainsi que les conditions de facturation applicables. Généralement vous ne serez pas mal reçu puisque vous êtes dans votre droit et que la loi oblige les banques à une certaine transparence vis à vis de leurs clients. Tout comme pour le remboursement de frais qui auraient été appliqués "par erreur".

Voici quelques sites qui vous aideront à comparer les offres :
- le comparateur de la Banque d'Espagne, selon les données communiquées par les entités bancaires
- l'association de consommateurs de produits bancaires
- l'association de consommateurs FACUA
- les sites spécialisées :
- http://www.bankimia.com/cuentas
- http://comparador.cotizalia.com/comparador-facil-de-cuentas/
- https://www.comparativadebancos.com   

Perrine LAFFON (www.lepetitjournal.com ? Espagne) Jeudi 16 avril 2015
Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite !
Suivez nous sur Facebook et sur Twitter
Téléchargez notre application pour téléphone mobile viaItunes ou via Google Play

0 Commentaire (s) Réagir
Sur le même sujet