Mardi 19 juin 2018
Lisbonne
Lisbonne
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Pollution du Tage : le problème persiste

Par Olivia Baali | Publié le 23/02/2018 à 02:12 | Mis à jour le 23/02/2018 à 09:51
Photo : Tage - Abrantes
Pollution, Tage, Abrantes

Le Tage est mourant. La pollution s’accumule le long du fleuve de la Péninsule Ibérique et en particulier du côté portugais. Les industries sont mises en cause et une enquête est en cours au Portugal pour déterminer les coupables.

La pollution du Tage ne cesse de s’amplifier. Le long du fleuve, les usines déversent leurs déchets depuis des années. Aujourd’hui, le Tage a revêtu un manteau blanc, non pas d’hiver mais de pollution Les mesures environnementales se succèdent mais la pollution est là !

"Douze mille mètres cubes"

Le prestigieux fleuve du Tage est à l’agonie. Traversant l’Espagne et le Portugal, il s’étend sur un millier de kilomètres. C’est à Abrantes, dans le centre du pays, que sa situation est la plus alarmante. Il y a quelques semaines, une mousse chimique d’environ un mètre de haut a fait son apparition à la surface de l’eau et s´est déposée abondamment au fond du fleuve. Environ « douze mille mètres cubes » de déchets ont été retirés d’après une estimation du quotidien Público. Un chiffre inquiétant qui rend compte d’une mauvaise gestion du cours d’eau.

Depuis, une enquête est menée par le parquet. Elle présente plusieurs fautifs à l’origine d'un drame national d'ampleur nationale. L’entreprise Celtejo est notamment mise en cause, responsable de 90% de la pollution du Tage d’après l’Agence portugaise de l’environnement. Celtejo est un fabricant de pâte à papier qui décharge ses déchets dans le fleuve et cela depuis des années. En 2015, les relevés de pollution sont inquiétants et les procédures de dénonciations commencent. Navigator et Paper Prime ne sont pas écartés dans la recherche des responsables polluants. De plus, l’Espagne est accusée d’assécher le fleuve en amont. En cause, des agriculteurs qui pompent l’eau sans relâche.

Quelles conséquences ?

L’omniprésence de la pollution a une grosse incidence sur les riverains qui ont besoin d’un fleuve en bonne santé pour continuer de développer leur activité professionnelle. De nombreux pêcheurs et restaurateurs sont contraints à l’inactivité. D’autres doivent s’adapter à cette nouvelle réalité. La faune du Tage étant de plus en plus rare, les commerçants se tournent vers la France pour s’approvisionner en poisson.

Des images du fleuve font le tour de la toile avec des dizaines de vidéos diffusées sur les réseaux sociaux par des riverains mécontents et désolés de constater que leur fleuve s’éteint de jour en jour. Les plaignants ont la possibilité d’attaquer en justice les responsables. Or, la législation portugaise exige des preuves avérées : le plaignant doit réaliser des prélèvements réguliers à long terme. De plus, le procès peut être interrompu en cas de recours. Une option souvent choisie par les entreprises pour continuer de pratiquer ce qui finalement est un délit.

Tage
Wikipedia

Les mesures de l’État

Les différents partis politiques réussissent à s’accorder sur la question du Tage. La politique environnementale gagne un peu de terrain. La construction d’une station de traitement de l’eau (Estação de Tratamento de Águas Residuais Industiais – ETARI) a été imposée à l’entreprise Celtejo.

Par ailleurs, les autorités prévoient d’autres mesures pour tenter de stopper l’hémorragie. Le Ministère de l’Environnement prolonge de trente jours l’obligation imputée à Celtejo de réduire de 50% le volume quotidien de rejets autorisé. Une mesure qui ne fait pas l’unanimité puisqu’elle n’annonce pas la fin de ce "massacre" comme l’explique la presse portugaise. La fermeture prochaine de l’entreprise est une possibilité suggérée par plusieurs plaignants.

Ainsi, le gouvernement est face à un enjeu environnemental majeur mais aussi économique qu’il va devoir résoudre. L’enquête annonce de nouvelles analyses plus pointues réalisées le long du fleuve dans les prochaines semaines pour détecter les principales causes d’un tel pic de pollution.

 

1 CommentairesRéagir
Commentaire avatar

bibi50 ven 23/02/2018 - 09:30

C'est désolant !!! "les usines déversent leurs déchets depuis des années" dit le commentaire. Pourquoi les autorités n'ont elles pas réagi plus tôt ? Quelle planète va-t-on laissé aux générations futures ? Le Portugal est un pays tellement attachant, çà me rend triste...

Répondre

Rubriques partenaires

Logo partnaire