Mardi 20 novembre 2018
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Immigration : une réponse à la pénurie de main d’œuvre au Portugal ?

Par Lucie Etchebers-Sola | Publié le 08/11/2018 à 01:45 | Mis à jour le 08/11/2018 à 01:54
Compagnie Internationale des Wagons-Lits, Calais,1950

C’est ce qu’affirme Rui Pena Pires, sociologue et coordinateur de l’Observatório da Emigração1, qui a déclaré le samedi 3 novembre que le Portugal a "désespérément besoin" d’immigrants pour combler le manque de main d’œuvre auquel il fait face aujourd’hui. Cette pénurie frappe de nombreuses industries et affecte presque toutes les catégories professionnelles : des techniciens (électriciens, mécaniciens), aux professions scientifiques (chercheurs, ingénieurs), en passant par les professions libérales (avocats). Pena Pires a expliqué que pour attirer des immigrants, le pays doit faciliter l´accès aux étrangers et mener des campagnes de recrutement hors de ses frontières, mais également offrir des conditions de vie permettant aux parents de prendre soin de leurs enfants. Le sociologue soulève ici un autre problème qui ne touche pas que le Portugal mais toute l’Europe : une dynamique démographique faible et un vieillissement des populations. Même si de nouvelles politiques encourageant les naissances ne résolvent pas le problème du manque de main d’œuvre à court terme, Pena Pires craint que "sans immigrés, le Portugal et l’Europe ne se suicident".

 

7 Commentaire (s)Réagir
Commentaire avatar

Mafego ven 09/11/2018 - 13:51

Qu'ils augmentent les salaires, cela évitera une émigration massive que l'on observe depuis plusieurs années. Avant tout, il y a plein de portugais à l'étranger qu'il faut rappeler au bercail, les motiver. Et non pas procéder à une politique fiscale avantageuse pour les retraités français qui ne feront que consommer et accroître le vieillissement.

Répondre
Commentaire avatar

viking mar 13/11/2018 - 08:51

Il ne faut pas tout mélanger les retraités et la pénurie de main d'oeuvre. Les salaires sont une des composantes pour attirer des travailleurs mais faut il encore que les entreprises puissent les payer. Cela dépend de la compétitivité des entreprises. Le second levier est la formation pour apporter au marché du travail les ressources adéquates.

Répondre
Commentaire avatar

fnjp lun 12/11/2018 - 15:34

Tout à fait, bien que l'incitation à l'intention des retraités européens à s'installer au Portugal a eu des effets positifs à court et moyen termes, puisqu'ils ont boosté le secteur du bâtiment (construction de logements neufs et rénovation des immeubles anciens), relance de la consommation de biens et de services,... et ce sans priver d'emploi la population locale. Mais il est sûr que sur le long terme, il est nécessaire d'inciter les jeunes à rester au pays, surtout pour des secteurs tels que l'agriculture, où l'exode rural entraîne une désertification progressive des campagnes...

Répondre
Commentaire avatar

Rolandguincho lun 12/11/2018 - 10:18

Il faut tout d’abord ne pas se tromper de sujet Le cas ne concerne pas que les retraités français mais tous les retraités de la communauté européenne y comprit la Suisse De plus la consommation fait la consommation donc le besoin, donc la nécessité de main-d’œuvre complémentaire pour faire face a cette nouvelle demande qui est aussi une aubaine pour le pays Donc tout à fait d’accord avec la proposition de faire des avantages pour inciter le rapatriement des Portugais qui fut un temps, ont quitté leur pays peut-être souvent malgré eux Cordialement

Répondre
Commentaire avatar

fnjp jeu 08/11/2018 - 18:12

Plutôt que d'inciter des immigrés à venir, ne serait-il pas plus judicieux de faire en sorte que les Portugais puissent rester?

Répondre
Voir plus de réactions