TEST: 2268

Fêtes de fin d’année et Covid-19 : le Portugal veut éviter le pire

Par Jonas Weil | Publié le 22/12/2021 à 00:02 | Mis à jour le 22/12/2021 à 12:10
Jeunes femmes masque Lisbonne

Afin de contrer la cinquième vague de l’épidémie de Covid-19 provoquée notamment par le nouveau variant omicron, le gouvernement portugais essaye de mettre en place différents dispositifs : nouvelles restrictions, dépistages, en grand nombre, doses de rappel et vaccination des enfants.


Le Portugal mise toujours sur la vaccination intensive

Les chiffres de la situation sanitaire sont, depuis quelques semaines déjà, préoccupants un peu partout et également au Portugal. Sur les sept derniers jours, la moyenne des cas quotidiens est d’environ 4.400 et celle des décès quotidiens de 18. Si le pays a déjà annoncé l’annulation de nombreux évènements publics pour les fêtes de fin d’année, le gouvernement craint tout de même le pire, un scénario similaire à celui de l’année dernière. Le Portugal, qui est toujours l’un des pays au taux de vaccination des plus élevés au monde (presque 89%), a lancé la campagne de vaccination auprès des enfants le week-end du 18-19 décembre.

On estime, selon les données de la DGS, qu’environ 89.000 enfants de 9 à 11 ans ont été vaccinés ce week-end. Le gouvernement souhaite élargir cette vaccination aux tranches d’âges inférieures dans les semaines à venir et ceci jusqu’à la fin du mois de janvier. Toujours concernant la vaccination, environ 24% de la population aurait déjà reçu une dose de rappel, dont 80% des plus de 80 ans.


Les mesures en vigueur pour les fêtes de fin d´année

Il y a trois semaines, le gouvernement avait réinstauré certaines restrictions comme des tests négatifs à l’entrée du territoire ou pour l’accès à certains lieux (bars, discothèques), et cela même malgré un schéma vaccinal complet. Une semaine de « confinement » était prévue entre le 2 et le 9 janvier prochain, celle-ci se caractérise essentiellement par l’obligation du télétravail chaque fois que celui-ci est viable et la fermeture des écoles, les enfants restant à la maison afin d'éviter les contaminations.   

Cependant, ce mardi 21 décembre, un Conseil des ministres extraordinaire a eu lieu, les mesures sanitaires ont été anticipées et s'appliquent à partir du 25 décembre à minuit. De plus de nouvelles mesures ont été décrétées :

-    La fermeture des bars et des discothèques, une aide économique a été promise pour ce secteur.

-    Pour les 24, 25, 30 et 31 décembre, un test négatif est requis pour entrer dans les restaurants, casinos et lieux regroupant du public.

-    Les rassemblements de plus de 10 personnes et la consommation d’alcool sur la voie publique sont interdits.

-    Limitation du nombre de personnes dans les espaces commerciaux (1personne sur 5m2)

Le gouvernement a également annoncé que désormais, six tests gratuits par mois étaient autorisés par habitant, contre quatre auparavant.

Le Premier ministre Antonio Costa a regretté que pour la deuxième année consécutive, les Portugais ne puissent pas célébrer les fêtes de fin d'année dans un climat plus « normal ».

 

Sur le même sujet
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Lisbonne !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Maria Sobral

Rédactrice en chef de l'édition Lisbonne.

À lire sur votre édition locale