Mercredi 28 octobre 2020

Festa do Cinema Francês - Retrospective de Delphine Seyrig

Par Zadig Paloyan | Publié le 08/10/2020 à 23:48 | Mis à jour le 09/10/2020 à 11:50
Photo : Baisers Volés de François Truffaut
Baisers Volés de François Truffaut

Delphine Seyrig actrice française née en avril 1932 à Beyrouth au Liban et morte en octobre 1990 à Paris sera au cœur d'une rétrospective s'intéressant à sa vie et aux films dans lesquelles elle a tourné lors de la vingt-et-unième Festa do Cinema Francês (Fête du cinéma français) qui a commencé ce 8 octobre à Lisbonne. Cette rétrospective débute ce vendredi 9 octobre à la Cinemateca portuguesa avec une intervention de Nicole Fernández Ferrer actuelle délégué générale du Centre Audiovisuel Simone de Beauvoir dont Delphine Seyrig est cofondatrice. Cette édition de la festa souhaite rendre hommage aux femmes et leur travail dans le milieu du septième art, c'est pour cela que Delphine Seyrig a été choisi pour son oeuvre riche et représentative du cinéma féminin.

 

Une actrice française de renom

Delphine Seyrig se dirige très tôt vers le métier d'actrice dès lors qu'elle refuse en 1950 de passer son bac pour étudier le théâtre à l'EPJD (l'Éducation par le jeu dramatique). Dès l'âge de 20 ans elle obtient son premier rôle dans l'Amour en papier de Louis Ducreux. Dans la suite de sa carrière elle collabore avec des grandes figures du cinéma français comme Alain Resnais pour son film L'année dernière à Marienbad, Marguerite Duras pour La Musica et François Truffaut pour Baisers volés. Elle a joué aux côtés de Catherine Deneuve dans le fameux film de Jacques Demy, Peau d'âne (1970).

 

Un profil unique

Delphine Seyrig trouve en François Truffaut et Alain Resnais les réalisateurs qui vont la rendre unique et inoubliable dans l'histoire du cinéma français. Son aura, sa prestance et sa voix que Michael Lonsdale compare à un violoncelle n'ont pas laissé les spectateurs indifférents.

En 1975 elle est à l'affiche de quatre films présentés au Festival de Cannes, dont trois réalisés par des femmes :  Aloïse de Liliane de Kermadec, India Song de Marguerite Duras et Jeanne Dielman, 23, quai du commerce, 1080 Bruxelles de Chantal Akerm. Cela montre combien Delphine Seyrig est attachée au travail des femmes dans le septième art. Elle tournera d'ailleurs trois films de la réalisatrice allemande Ulrike Ottinger dans les années 1970.

 

Au delà du cinéma français

Au delà du cinéma, Delphine Seyrig a exploré de nombreux autres domaines. Figures du théâtre, elle joua au début de sa carrière dans Le Mariage de Figaro de Beaumarchais et dans La Tempête de Shakespeare. En Décembre 1956 elle part vivre à New York avec son mari et son fils où elle suit les cours de Lee Strasberg durant lesquelles elle a pu côtoyer occasionnellement Marilyn Monroe. C'est d'ailleurs à l'autre bout du monde (New York) qu'Alain Resnais la découvre à travers son rôle dans An Enemy of the People. À côté du grand écran, elle continue à jouer des grands rôles dans des théâtres new-yorkais mais aussi londoniens.

Delphine Seyrig fait quelques apparitions à la télévision dans l'adaptation télévisée du Lys dans la vallée de Balzac. Cette actrice au talent reconnu est donc passée du grand écran aux salles de théâtres les plus prestigieuses, en passant par le petit écran. Sa notoriété lui a permis d'utiliser la vidéo comme outil d'émancipation pour ainsi se battre pour une cause qui lui tenait à cœur : la place des femmes dans notre société.

 

Actrice mais aussi activiste !

Dès les années 1970 elle se lance avec ferveur dans un combat féministe allant jusqu'à mettre sa carrière en péril pour cette cause. La Festa do Cinema Francês lui rend donc un juste hommage en la mettant à l´honneur cette année lors de cette vingt-et-unième édition.

Elle a mené de nombreuses actions pour que la place des femmes dans la société avance. Delphine Seyrig fait partie des signataires du fameux Manifeste des 343 en 1971 pour le droit à l'avortement. Elle va encore plus loin, en accueillant chez elle la première démonstration d'avortement avec la méthode de Karman en août 1972.

Avec la compagnie de Ioana Wieder, elles fondent le collectif des Insoumuses et réalisent des vidéos indépendantes dans lesquelles elles s'expriment librement. On peut citer Maso et Miso vont en bateau, et Sois belle et tais-toi qui offre un nouveau style de documentaire qui mêle humour et critique sociale. Avec Carole Roussopoulos elles ont fondé le Centre Audiovisuel Simone de Beauvoir, aujourd'hui présidé par Nicole Fernández Ferrer archiviste et chercheuse qui s'est intéressée de prêt aux travaux de Delphine Seyrig. La présidente du centre sera présente à l'ouverture de la Festa avec la projection de Sois belle et tais-toi.

Nicole Fernandez Ferrer
Nicole Fernandez Ferrer

L'actrice et activiste Delphine Seyrig joue de la diversité de ses actions en mélangeant art et politique afin de faire avancer la cause des femmes. La rétrospective que propose cette année la Fête du Cinéma français au Portugal mettra en lumière ses œuvres mais aussi la contribution que celles-ci ont eu dans le cadre du droit des femmes.

 

En savoir plus :
www.cinemateca.pt
http://festadocinemafrances.com/

 

 

Nous vous recommandons

0 Commentaire (s)Réagir

Comprendre le POrtugal

TOURISME

COVID-19 - Le tourisme se réinvente au Portugal

Alors qu’il caracolait sur les podiums du monde entier il y a à peine quelques mois, le Portugal se retrouve privé de touristes. le secteur touristique portugais tente de booster son marché intérieur.