Mardi 23 juillet 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Eurovision 2018 : le 12 mai à Lisbonne

Par Giulia Schecter | Publié le 07/05/2018 à 00:01 | Mis à jour le 07/05/2018 à 00:13
Eurovision 2018

La 63ème édition du Concours Eurovision de la chanson 2018 aura lieu à Lisbonne le 12 mai prochain, à la suite de la victoire du candidat portugais, Salvador Sobral en 2017 avec la chanson "Amar pelos dois". "O Jardim" est le titre de la chanson de Cláudia Pascoal qui sera, cette année,  la représentante du Portugal.

 

Cláudia Pascoal, 23 ans, a participé à plusieurs télécrochets, dont les versions portugaises de Nouvelle Star et The Voice. En 2017, elle a été finaliste de ce concours. Chanteuse dans un groupe appelé MORHUA, elle se portera candidate en solo. Elle sera néanmoins accompagnée de la compositrice de la chanson, Isaura qui assurera les choeurs.

Le Portugal peut rêver d’une deuxième victoire consécutive tant la chanson "O Jardim" fait fit de simplicité, d’émotion et de délicatesse assurée par une Cláudia Pascoal qui parvient à dépasser la barrière de la langue par son jeu d’interprétation comme l’a fait son prédécesseur, Salvador Sobral. Mais, pour un pays, gagner deux fois consécutives reste exceptionnel.

Depuis la création du concours en 1956, seuls trois pays ont gagné deux années de suite: l’Espagne en 1968 et 1969, le Luxembourg en 1971 et 1972, Israël en 1978 et 1979. L’Irlande est le seul pays à avoir enchaîné trois victoires en 1992, 1993 et 1994.

Vous pouvez dors et déjà écouter le titre "O Jardim" ci-dessous :

 

 

0 Commentaire (s)Réagir

Actualités

Incendie dans le centre du Portugal

Plus de 1300 pompiers, 400 véhicules et 15 hélicoptères sont mobilisés et luttent contre les flammes depuis samedi, 20 juillet à Vila de Rei, près de Castelo Branco dans des zones montagneuses.

Que faire à Lisbonne ?

DÉCOUVERTE

L’île de Armona, un petit bijou en Algarve

Coincée entre l’océan atlantique et le parc naturel de la Ria Formosa, l’île de Armona s’étant sur à peine 10 kilomètres. Pourtant, de nombreux visiteurs s’y pressent l’été pour passer la journée

Expat Mag

"Pires que la prison": les centres pour mineurs philippins sont le théâtre d'abus

Le crime de Jerry, un Philippin de 11 ans? Avoir violé les lois sur le couvre-feu des mineurs après avoir fui la violence à la maison. Son châtiment? Un séjour en centre de détention pour la ...