Vendredi 13 décembre 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

"PETITS MÉTIERS" - L'Atelier de la chaussure (A oficina do calçado)

Par Lepetitjournal Lisbonne | Publié le 04/07/2017 à 22:16 | Mis à jour le 30/06/2017 à 12:10
IMG_0989_1

À Lisbonne, il existe encore de petites boutiques, des petits ateliers où l'on travaille manuellement ;  de vraies échoppes d'artisans, elles sont un hymne aux  "petits métiers" de cette ville (au sens noble du terme). Par ces temps de crise elles perdurent car - tant faire se peut - on répare, on fait  réparer plutôt que de dépenser dans du neuf. Au final ces boutiques donnent -entre autres- un charme indéfinissable à la ville de Lisbonne. Mais certaines de ces petites boutiques ("Lojas" en portugais) ont ce plus que toutes n'ont pas et sont des lieux de services et de vie incontournables dans leur quartier; tel est le cas de celle-ci que nous vous faisons découvrir.
 
A oficina do calçado - L'Atelier de la chaussure dans le quartier du RATO à Lisbonne
Adriano Santos (66 ans) et son fils Miguel (41 ans) travaillent dans cette "oficina"- qu'ils gèrent- depuis 1990. Vingt sept ans déjà qu'ils réparent chaussures, ceintures, sacs, valises, etc... Qu'ils cirent à merveille toutes les formes de chaussures tout en vendant divers articles comme lacets, semelles, fils, brosses, crèmes et autres produits liés à la protection du cuir.

En fait, ils sont de vrais artisans, amoureux du travail bien fait; chez eux tout y brille sous l'oeil de vieilles machines dont deux ont plus de 70 ans; elles donnent à leur atelier un décor hors normes qui pourrait inspirer certains cinéastes ou photographes.

Miguel et Adriano habitent à Queluz et font matin et soir le trajet entre leur domicile et le 8 Avenida Cabral (avenue située entre le Largo do Rato et le jardin d'Estrela) où se trouve leur boutique. Miguel parle un peu le français et lustre à merveille les chaussures; Adriano est l'homme à (presque) tout faire de la chaussure -O Senhor faz tudo do Calçado-.

Ces dames qui travaillent ou surtout qui viennent travailler dans le quartier du Rato se précipitent pour un oui ou pour un non dans l'atelier d'Adriano et de Miguel car en plus ces deux là sont vraiment des gens affables; par exemple Ana qui travaille depuis 10 ans tout à côté se félicite de leurs services à prix raisonnables... Carla, cliente récente, les trouve sympathiques et s'émerveille à chaque fois de leur "bel" ouvrage qui redonne vie à ses escarpins ; sans oublier ce Français du quartier qui régulièrement fait cirer ses chaussures avant d'aller voir sa vieille maman en France (Cette dernière à chacune des visites de son fils s'étonne de la beauté de ses chaussures alors qu'elles ont déjà plus de 10 ans...Merci Miguel !).

Adriano ne pense pas à la retraite; son fils Miguel qui lui succèdera dit que son père travaillera dans leur "oficina" jusqu'à sa mort. Parfois à l'heure du déjeuner ou en fin de journée , on peut partager un verre de vin avec eux pour peu que ce soit l'anniversaire de l'un ou de l'autre ou de quelqu´un d´autre du voisinage...
 
Leur clientèle se maintient malgré la crise car leur publicité certes basique est la meilleure de toutes  à savoir : le Bouche à Oreille ...ceci explique donc cela .Toutefois Adriano constate que les chaussures aujourd'hui sont de moins bonnes qualité qu'avant; partant de là Adriano ne peut pas tout réparer ; la crise est encore bien présente : on n'a pas assez d'argent pour acheter de bonnes chaussures qui se réparent alors on achète des chaussures moins chères pas toujours réparables... pour finir si la clientèle se maintient chez Adriano et Miguel, le chiffre d'affaires lui n'est pas pour autant à la hausse.

Pourvu que leur atelier "tienne le coup"; pourvu d'ailleurs que d'une façon générale perdurent ces petites "lojas" à Lisbonne; elles font partie du décor, elles rendent un réel service et sont un peu une partie de l'âme de la ville.

En attendant n'hésitez pas à venir saluer Adriano et Miguel SANTOS à la OFICINA do CALÇADO au 8 Avenida CABRAL  - atelier ouvert du lundi au vendredi de 8 h à 19h et le samedi matin/ fermé les jours fériés et tout le mois d'août )

Ainsi bien chaussé(e)s vous arpenterez Bon Pied, Bon Oeil les Calçadas de Lisboa
 
Philippe Despeysses (www.lepetitjournal.com/lisbonne.html) mercredi 5 juillet 2017
(phildesp1@gmail.com)
(Photos : M.J. Sobral)

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite ici
 

0 Commentaire (s)Réagir

Expat Mag

Bucarest Appercu
TRADITIONS

La "danse des ours", une tradition unique en Roumanie

Si pour vous le réveillon de Noël est synonyme de foie gras, champagne et dinde aux marrons, les fêtes d’hiver ont toujours quelque chose de magique et les Roumains adorent leurs traditions, censées a

Sur le même sujet