Climat - Le procès des étudiants mis en cause se poursuivra en décembre

Par Camille Roux | Publié le 04/12/2022 à 23:33 | Mis à jour le 06/12/2022 à 11:08
Photo : ©Forum Estudantes
Climat, le procès des étudiants

Le 11 novembre dernier, quatre étudiants activistes étaient interpellés à la Faculté des Lettres de Lisbonne qu'ils occupaient depuis plusieurs jours, ainsi que d'autres établissements scolaires, afin de dénoncer l'inaction climatique du gouvernement portugais. Le procès a débuté le mardi 29 novembre 2022.


Le procès se poursuivra le 9 décembre prochain

Alors que la COP 27 se déroulait à Charm-El-Cheikh en Egypte, des étudiants portugais ont décidé de manifester en même temps pour revendiquer la démission du ministre de l'économie António Costa Silva ainsi que la fin des combustions fossiles d'ici à l'année 2030. Dans le cadre de leur action non-violente, ces jeunes étudiants ont occupé différents campus scolaires, tels que la Faculté des Lettres de Lisbonne, l'école secondaire Camões, la Faculté des Sciences Sociales et Humaines, l'Institut Technique Supérieur ou encore l'Ecole d'Art António Arroios. Ils ont été délogés par les forces de l'ordre dans la nuit du 11 novembre, puis entendus par le ministère public le 14 novembre 2022. Le procès, qui a débuté ce mardi 9 novembre, se poursuivra le 9 décembre prochain.


Une vague de soutien

Les manifestants ont d'ores et déjà reçu une vague de soutien de la part de leurs partisans. Mardi 29 novembre après-midi, des dizaines de personnes se sont rassemblées devant le Campus de la Justice à Lisbonne pour les soutenir, scandant que « lutter pour le climat n'est pas un crime ». Une campagne intitulée #NotAlone a également été lancée sur les réseaux sociaux afin de recueillir des témoignages en faveur de la lutte pour le climat.

Sur le même sujet
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Lisbonne !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Maria Sobral

Rédactrice en chef de l'édition Lisbonne.

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale