Décès d’Eunice Muñoz, un emblème du théâtre portugais

Par Thomas Ladonne | Publié le 19/04/2022 à 00:09 | Mis à jour le 19/04/2022 à 00:09
Eunice Muñoz

Vendredi 15 avril 2022, l’actrice Eunice Muñoz est décédée à l’âge de 93 ans. Le gouvernement portugais a décrété une journée de deuil national le jour de ses funérailles, ce mardi 19 avril. Lepetitjournal dresse le portrait de cette icône du théâtre portugais.


Funérailles nationales en hommage à une actrice exceptionnelle

Eunice Muñoz est une référence nationale dans la vie artistique. Elle est une sorte de Edwige Feuillère des arts dramatiques portugais. Depuis 80 ans, la comédienne est partie prenante de la vie culturelle portugaise. Tout le monde connaît son nom, tout le monde reconnaît son talent.

Vendredi 15 avril dernier, le rideau s’est baissé sur son lit de l’hôpital Santa Cruz de Lisbonne, laissant 93 années de vie artistique derrière elle. Le pays entier étant endeuillé. Depuis le Président de la République en passant par le Premier ministre et la profession, tous lui ont rendu hommage, le gouvernement portugais a décrété qu´aujourd´hui même aurait lieu une journée de deuil national.


L’enfant prodige des arts vivants du Portugal

C’est le 30 juillet 1928 qu’Eunice do Carmo Muñoz naît à Amareleja, le village « le plus chaud du Portugal », en Alentejo. Sa famille est inscrite dans la tradition des arts vivants, ses parents et ses grands-parents étaient déjà comédiens, pour le théâtre ou pour le cirque. Dès son plus jeune âge elle est d’ores et déjà plongée au cœur des intrigues du sixième art -le théâtre- en chantant sur scène à 5 ans pour la troupe familiale, A companhia Carmo.

C’est le 28 novembre 1941 que les trois coups retentissent pour la première fois dans la carrière d’Eunice Muñoz. En effet, à l’âge de 13 ans, elle monte sur les planches du théâtre national Dona Maria II de Lisbonne dans la pièce Vendaval de Vírginia Vitorino. Immédiatement, son talent est reconnu par les plus grands comme Palmira Bastos ou Amélia Rey Colaço.


Des planches des théâtres aux caméras de cinéma : la polyvalence de Eunice Muñoz

Eunice Muñoz s’affirme jusqu’à ses 18 ans au théâtre. Son succès n’est pas en reste et attire les regards des caméras du cinéma. En 1946, elle joue dans son premier film : Camões de Leitão de Barros. S’ensuit une carrière croisée entre les planches du théâtre, les caméras du cinéma, mais aussi celles de la télévision. En tout, Eunice Muñoz a un catalogue mastodontesque composé de rôles dans 13 films, 36 séries et quelque 200 pièces de théâtre. Elle a, de plus, fréquenté pas loin de 100 compagnies de théâtre, ce qui prouve sa polyvalence, son adaptabilité à toute épreuve et à son réel talent, prisé de tous.


Palmarès, hommages, récompenses, titres : l’armoire d’Eunice Muñoz déborde

Aux allures mythiques, Eunice Muñoz est bel et bien réelle. Les nombreuses récompenses qu’elle a reçues en témoignent. Elle décroche le prix de la meilleure actrice de l’année, délivré par le Service National de l’Information, à plusieurs reprises, et ceci dès 1946 pour son premier film.

Eunice Muñoz a aussi reçu des décorations officielles du Portugal tout au long de sa carrière. A la fin de sa vie, les plus hauts rangs de ses distinctions lui sont accordés. En 2011 elle est décorée de la Grand-Croix de l’Ordre de l’Infant D. Henrique. En 2018, elle reçoit la Grand-Croix de l’Ordre du Mérite et en 2021, celle de la Grand-Croix de l’Ordre Militaire de Sant’Iago da Espada. Ces trois décorations sont destinées à des individus œuvrant pour la culture du Portugal, pour la communauté portugaise et pour le rayonnement du pays à l’étranger.


80 ans de carrière célébrés au théâtre Dona Maria II de Lisbonne en novembre dernier

Le 28 novembre dernier, Eunice Muñoz montait pour la dernière fois sur la scène du théâtre national Dona Maria II de Lisbonne, exactement 80 ans après sa première apparition sur les planches de ce théâtre iconique de la capitale portugaise. Accompagnée de sa petite-fille, la comédienne Lídia Muñoz, elle jouait la pièce A margem do tempo. Sous les yeux des officiels du gouvernement, le président Marcelo Rebelo de Sousa, le Premier ministre António Costa, l'ancienne ministre de la Culture Graça Fronseca, ainsi que ceux d'un public qui l'a accompagné durant toute sa carrière, les trois premiers coups ont été  frappés il y a 80 ans, les projecteurs ont illuminé son parcours toute sa vie, et finalement le rideau est tombé après un derinier salut, lourd d'émotion et de l'héritage laissé derrière cette figure, emblématique du théâtre portugais qu'était et que restera Eunice Muñoz.

 

0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Lisbonne !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Maria Sobral

Rédactrice en chef de l'édition Lisbonne.

À lire sur votre édition locale