ESCAPADE - Au-delà du Tage ou l'Alentejo

Par Lepetitjournal Lisbonne | Publié le 30/06/2013 à 00:00 | Mis à jour le 02/07/2013 à 09:16

 

Au-delà du Tage, de l'autre côté de Lisbonne, direction Sud, entre 1 h et 3 h de trajet en voiture, une merveille (?uma perola ? une perle? comme disent les lisboètes) : L'ALENTEJO

(Imageofportugal)

Une région pittoresque
L'Alentejo (qui signifie ?au-delà du Tage) est la plus grande région du Portugal (près du tiers de sa superficie), une des régions les plus pittoresques du pays (avec celle de la vallée du Douro), une des plus belles aussi avec à l'Ouest face à l'Atlantique un défilé (entre Lisbonne et la pointe de Sagres) de dunes, cirques, falaises et de petits ports de pêche colorés, avec à l'intérieur une immense plaine d'où émergent une ville (Évora) et des villages éclatants de blancheur, avec à l'Est des collines qui se relèvent en direction de l'Espagne, le long de la vallée du Guadiana, face en particulier à l'Andalousie.

Photo : José ManuelLe ?Grenier à blé? du Portugal
L'Alentejo est la région la moins densément peuplée du Portugal (20 habitants / km2), avec une végétation naturelle peu foisonnante, mais le sol y est rarement laissé à l'abandon. Au prix d'un travail acharné, malgré parfois des difficultés d'irrigation, l'Alentejo est devenu ?le grenier à blé? du Portugal, avec le chêne-liège, le chêne vert, les oliviers, les pruniers de Vendas Novas et d'Elvas sans oublier les moutons et les porcs noirs de Barrancos qui pâturent sur les mauvais sols sans oublier bien sur les vignes et son célèbre vignoble. (cf plus loin dans cet article).

L'Alentejo, région de grands domaines agricoles (les Herdades), parsemées de grandes fermes blanchies à la chaux (les Montes), région de plaines immenses qui ondulent au loin avec de temps en temps des villages aux maisons basses et blanches ou parfois des proéminences rocheuses coiffées de châteaux (Estremoz, Monsaraz, Marvão...)

(Photo : M.J. Sobral)

Vignes, Vignobles et ?Cuisine? de l'Alentejo
Le vignoble de l'Alentejo s'organise autour de trois petites régions, du Nord au Sud (Borba, Redondo, Reguengos), il s'agit de vin blancs et surtout de vins rouges d'une teneur élevée en alcool en raison de l'ensoleillement, d'un arôme intense et fruité; ces vins, déjà réputés à l'exportation, proviennent de cépages locaux (roupeiro et antão-vaz pour les blancs, periquita ? trincadeira ? aragonez pour les rouges) et font parfois penser aux vins français du Languedoc.

Des vins qui se marient aux mieux avec une cuisine alentejane solide, généreuse avec ses fromages de brebis, ses charcuteries (dont le Porc Noir ou Porco Preto), la viande d'agneau, les pâtisseries traditionnelles, le pain et les olives; à noter un plat qui traduit tout l'esprit de la cuisine et de la région : Carne de porco alentejana ou viande de porc avec coquillages, tout un subtil mélange!

Des vins donc, une cuisine en prime qui laisse bien deviner au passage toute la force d'âme et de caractère de ses habitants.

(Photo : M.J. Sobral)

Les gens d'ici
Le paysage immense, infini, évocateur, cette terre presque unique en Europe, qui fait parfois penser à la Castille, mais avec beaucoup plus d'intensité, de concentration et surtout avec le précieux voisinage de l'Océan a forgé de belles âmes entre lenteur, caractère et convivialité.

Il suffit pour cela de visiter les villages solidement bâties (en haut) langoureusement étalés (en bas) , de découvrir Èvora (une des plus belles villes du Portugal ? déclarée patrimoine mondial par l'UNESCO) sans oublier Serpa, Mertola, Castelo de Vide et tous les petits ports de la côte alentejane (Zambujeira, Vila Nova de Milfontes, Porto Covo, ?), de visiter donc tout cela ? en regardant les gens d'ici... pour comprendre qu'ici le temps d'être, d'aller, de vivre, de se regarder ou de se parler ... sont des valeurs essentielles, une façon aussi de se retrouver quand cela est nécessaire, indispensable, revivifiant pour celle ou celui de passage, pour le visiteur toujours bienvenu.

Un paysage, des paysages ? un horizon, des horizons !
L'Alentejo, un "paysage", comme si ce mot était marié avec ?horizon?! Une sorte d'infini, les champs comme des vagues, un quelque chose de plus lumineux dans l'air, le ciel plus grand qu'ailleurs, justement comme si le paysage tendait la main, ouvrait les bras au visiteur qui passe pour lui offrir des émotions nouvelles, autres, plus fortes, plus intenses, plus vraies, comme s'il lui disait de faire une halte, une pause, de prendre le temps, de se retrouver, d'aller en lui vers d'autres horizons.

Telle est la magie de l'Alentejo, de cette terre à nulle-part égale, entre bleu et blanc, où l'homme trouve, retrouve naturellement sa place.

? Alors pourquoi ne pas faire, de cette Lisbonne si proche, un détour pour un week-end, un court-séjour, ou des vacances, en campagne ou proche de l'Océan ... par exemple dans une maison d'hôte de charme et de caractère à la rencontre d'une terre généreuse et de ses habitants chaleureux ?

Philippe Despeysses (www.lepetitjournal.com/lisbonne.html) Reprise vendredi 22 juin 2012
phildesp@hotmail.fr

Afin d'en savoir plus... une adresse / un contact: www.gotoalentejo.com



0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Lisbonne !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Maria Sobral

Rédactrice en chef de l'édition Lisbonne.

À lire sur votre édition locale