Mardi 24 septembre 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

21 JUIN : ADFE et UFE - Ensemble pour la Fête de la Musique

Par Custódia Domingues | Publié le 18/06/2019 à 01:27 | Mis à jour le 24/06/2019 à 10:48
ADFE UFE fête de la musique Portugal

L´Association Démocratique des Français de l´Etranger (ADFE) au Portugal représentée par Mehdi Benlahcen et l´Union des Français de l'Etranger (UFE) à Lisbonne en la personne de sa présidente Françoise Conestabile organisent pour la première fois ensemble, ce 21 juin, la Fête de la Musique au Portugal.

 

Une première édition qui se tiendra dans les jardins de l’Ambassade de France à partir de 18h jusqu’à minuit. Si cet événement annuel est devenu incontournable ces dernières années, dans différentes villes européennes, la fête de la Musique ne s’est pas encore démocratisée de cette façon-là, à Lisbonne.

Les dirigeants de ces deux associations, qui ont pour vocation de représenter les Français établis hors de France, et qui occupent aussi, par ailleurs, les fonctions de Conseillers consulaires, se sont confiés au Lepetitjournal sur les préparatifs de cette première édition de la Fête de la Musique à Lisbonne.

 

Lepetitjournal : Comment vous est venu l´idée d´organiser ensemble cette 1ère édition de la Fête de la Musique ?

Mehdi Benlahcen : C’est un projet qui est parti, à l’origine, d’un défi lancé au cours d’un repas à l’Ambassade de France avec l’ancien ambassadeur, Jean Michel Casa. Il s’est montré intéressé par l’idée de voir les deux associations organiser cet événement ensemble et à proposer de mettre à disposition le lieu. Il souhaitait que les deux associations organisent la Fête de la Musique. En plus, c’était aussi une idée de Françoise !

Françoise Conestabile : Pouvoir organiser cet événement est remarquable car la Fête de la Musique n’existe pas au Portugal. Le cadre l’est aussi, car cette fête aura lieu dans les jardins de l’Ambassade. C’est donc une double première ! La première édition de la Fête de la Musique et une première avec les deux associations.

Mehdi Benlahcen : Exactement ! Nous avions un réel intérêt en organisant cette fête à l’Ambassade. C’est une manière de promouvoir une fête française qui s’est aujourd’hui étendue à tous les pays d’Europe mais qui n’a pas encore de prise au Portugal - essentiellement, parce que cela tombe en même temps que les fêtes des "Santos Populares" du mois de juin. Cette fête a été européanisée, ce qui permet d’institutionnaliser la Fête de la Musique à Lisbonne et ceci à travers l’Ambassade de France.

 

La coopération des équipes a-t-elle-été aisée ?

MB : Tout était assez bien huilé ! L’organisation a débuté fin février, début mars. Nous avons eu 4 mois pour tout préparer. L’idée principale était de respecter l’esprit de la fête de la Musique et que cette fête reste populaire, tout en essayant d’offrir à la fin, un spectacle avec une tête d’affiche. Comme le projet a été lancé fin février, début mars, il a été difficile de bloquer une tête d’affiche. Nous avions eu l’accord de Lio, mais elle avait un autre concert en même temps donc elle a dû se désister.

FC : C’est toute une organisation mais il y a une très bonne harmonie. Nous nous sommes partagés les tâches et tout continue à très bien se passer. Nous pouvons aussi compter sur nos sponsors : Maison Au Portugal, les aéroports Ana Vinci, Isc Comptabilité, Super Bock, Catia Neves Advogados... ainsi que nos partenaires : Champagne Barbier, French RadiAna Vincio, Lepetitjournal Lisbonne, Leclerc Montijo, York House Lisboa… Nous espérons que cela se passera bien, et nous aurons un an pour préparer la deuxième édition de cette Fête.

 

Quel  est le programme 2019 ?

MB : Tout d’abord, il y aura la chorale du Lycée Français Charles Lepierre. Ensuite, l’ADFE a proposé deux groupes. Il y a le groupe the Badoit, ils ne chanteront que de la musique française, il y a également Marco Ferreira et son groupe RM Song. Ils vont chanter en français et en anglais.

FC : L’UFE a également proposé deux groupes. Un premier groupe qui s’appelle SLC pour Salut Les Copains. C’est un groupe plutôt rock,  avec une musique des années 60 et 70. Ensuite, c’est un groupe qui s’appelle Podium, plutôt chansons 80. Ce sont des groupes locaux donc il faut s’attendre à quelques surprises, nous n’en dirons pas plus !

MB : Il y aura en plus, Madalena Trabuco, une artiste franco-portugaise,  qui est une chanteuse professionnelle.

FC : Il y aura également Michel, l´accordéoniste français connu de tous, qui assurera la transition entre chaque groupe.


Qui peut avoir accès à l´événement ?

MB : L’entrée est libre et gratuite mais pour des raisons de sécurité imposé par l’Ambassade nous sommes limités à environ 500 participants. En seulement 15 jours, ce nombre a été largement dépassé. Nous avons stoppé les inscriptions à 600 personnes et donc beaucoup de personnes se trouvent actuellement en liste d’attente. Nous sommes pratiquement à plus de 250 personnes.

FC : Nous avons aussi su tardivement que les enfants âgés de moins de 14 ans n’étaient pas autorisés. Nous devrons donc gérer cette situation et ferons au maximum de nos moyens pour que tout se passe bien en remerciant, d´ores et déjà, la nouvelle Ambassadrice en place d’avoir, elle aussi, accepté de nous ouvrir les portes de l’Ambassade et de nous permettre d’organiser au mieux cette 1ère édition de la Fête de la Musique, au Portugal.
 

MB :Nous remercions, en effet, l´Ambassade d´accueillir cet événement. Je recontacte actuellement, de mon côté, toutes les personnes qui se sont inscrites pour leur demander si elles viennent ou non accompagné d’enfants de moins de 14 ans, afin de leur dire qu’elles ne sont pas autorisées à rentrer.


Sera-t-il possible de se restaurer sur place ?

FC : Oui, c’est très important. Les personnes pourront se restaurer sur place. Il y aura une buvette avec des sandwichs et des boissons telles que du vin, de la bière et du champagne. Nous avons également prévu 200 chaises pour que les participants puissent s´asseoir.


Comment avez-vous financé l’événement ?

MB : Nous avons profité des connexions de chacun et les deux associations avancent la trésorerie, de manière différente. L’ADFE a pris en charge les artistes, Madalena Trabuco et son guitariste. Françoise s’est occupée du partenariat avec le Leclerc Montijo. Le total du budget est de quasiment 10.000 €.

FC : Nous avons fait une demande de subvention auprès du STAFE, le fonds de soutien au tissu associatif des Français à l'étranger. Cependant, le dossier ne sera présenté en commission qu’à la fin du mois de septembre. Nous espérons donc pouvoir prétendre à un remboursement, mais pour le moment nous devons tout avancer.

MB : Il s’agit d’une aide ponctuelle donc nous ne pourrons pas faire de nouveau la demande l’an prochain. Il faudra donc qu’on ait d’autres sponsors.


Envisagez-vous d’organiser d’autres événements culturels ensemble ?

MB : Nous sommes ouverts à tout mais nous ne savons pas si nous aurons le temps d’envisager plus d'événements ensemble.

FC : Pourquoi pas, mais c’est toute une organisation …

 

Fête de la Musique 2019

 

En savoir plus ici

Avec la collaboration de Sylvie Ferreira

1 Commentaire (s)Réagir
Commentaire avatar

Véronique mar 18/06/2019 - 15:11

Félicitations à l'UFE et l'ADFE et leurs rescpectives équipes ainsi qu'à l'Ambassade de France et sponsors pour cette innovation Made in France Made with Love !

Répondre

Que faire à Lisbonne ?

CINÉ

Festa do Cinema Francês : 20 ans déjà !

La vingtième édition de la Festa do Cinema Francês se déroulera du 3 octobre au 8 novembre dans huit villes portugaises, à commencer par Lisbonne au cinéma São Jorge. Plus de 50 films seront à voir...

Expat Mag

ENSEIGNEMENT

Rémunération des profs : la France peut mieux faire !

De nombreux enseignants publient sur les réseaux sociaux leurs rémunérations sous le hashtag #balancetafichedepaiedeprof. Pourquoi ? Pour protester contre leurs salaires et leurs conditions de travail