Quand Indochine chante le Pérou, ça donne « Bienvenue chez les nus »

Par Guillaume FLOR | Publié le 09/05/2022 à 17:58 | Mis à jour le 10/05/2022 à 11:07
Quand Indochine chante le Pérou, ça donne « Bienvenue chez les nus »

Saviez-vous que quelques années après leur unique tournée au Pérou, à la fin des années 80, le groupe français avait écrit et dédié une chanson en l’honneur des Péruviens ?

En 1988, un jour comme aujourd’hui, un lundi 9 mai, les quatre membres du groupe de rock « Indochine » atterrissaient à Paris, de retour de quatre concerts mythiques qu’ils venaient de donner à Lima. Ce voyage au Pérou restera une expérience inoubliable pour les Péruviens, mais aussi pour le groupe, entre amour, scandale et exotisme dans l'environnement apocalyptique d'un pays en crise.  

« La relation que nous entretenons avec le Pérou est surréaliste. Pas un jour ne passe sans que je ne me souvienne de ce que nous avons vécu en 1988… C'est quelque chose de très, très fort dans ma tête » rappelle régulièrement Nicola Sirkis quand on lui parle de ses quatre concerts au Pérou.

 

Quand Indochine chante le Pérou, ça donne « Bienvenue chez les nus »
© GEC Archivo Histórico

Indochine lors de la conférence de presse à l’Alliance Française de Lima (1988).

 

Quatre concerts qui ont réuni plus de 50 000 personnes dans le grand colisée Amauta de Lima, les 29 - 30 avril et 6 - 7 mai 1988, et qui resteront gravés dans les annales de l'histoire du rock au Pérou. Aucun autre groupe français n'a laissé une marque aussi profonde dans le cœur des Péruviens.

 

 

Le dimanche 8 mai 1988, Indochine quitte le pays et malgré le succès, le groupe ne remettra jamais les pieds sur le sol péruvien. Quelques années plus tard, en souvenir de leur passage au Pérou, la bande de Nicola Sirkis sort « Bienvenue chez les nus », une chanson dédiée notamment aux autochtones de l’Amazonie, rencontrés par trois membres du groupe lors d’un court voyage à Iquitos (Stéphane Sirkis était parti seul pour le Machu Picchu) entre les deux séries de concerts à Lima. Le titre « Bienvenue chez les nus » est intégré dans leur nouvel album, « Un jour dans notre vie », un sixième album enregistré au Studio AIR de Plymouth et sorti le 22 novembre 1993.

 

Quand Indochine chante le Pérou, ça donne « Bienvenue chez les nus »

 

« Bienvenue chez les nus », Indochine - 1993

La route sera longue encore jusqu'à la lune

Les indiens l'avaient prédit sous des nuages de brume

Le nez dans la poussière des barricades

Sous protection policière cuando la libertad

Jamais oh! plus jamais oublier

Es el cielo

Hola hola Lima

Bienvenue chez les nus

Welcome to the sabbat

Nosotros con amigos

Bienvenue chez les nus

Viva El Peru!

Des jeunes filles en uniforme nous regardaient

Avec des sensations fortes ici les voitures sont mortes

Pareilles à la fumée bleue qui s'élève de leurs corps

Tous les pouvoirs ont eu tort villa San Salvador

Mais jamais plus jamais oublier

Es el cielo

Bienvenue chez les nus

Welcome to the sabbat

Nosotros con amigos

Bienvenue chez les nus

Viva El Peru

Hola hola Lima

Bienvenue chez les nus

Welcome to the sabbat

Nosotros con amigos

Hola hola Lima

Nosotros con amigos

Bienvenue chez les nus

Viva viva viva El Peru!

 

 

L’histoire continue pour Indochine au Pérou

Ce samedi 14 mai 2022, à 15h, aura lieu à l’Alliance française de Lima (Miraflores), la présentation du livre « Indochine » par le collectif « Indochine Perú ». Un livre écrit par Nikola Sirkis et Rafaëlle Hirsch-Doran qui retrace les 40 ans de l’histoire du groupe.

 

Quand Indochine chante le Pérou, ça donne « Bienvenue chez les nus »

 

guillaume flor

Guillaume FLOR

Responsable de l'Édition Lepetitjournal.com de Lima au Pérou. Diplômé en Sciences de l'Information et de la Communication. Depuis plus de 20 ans hors de France : Mexique, Canada, Equateur, Costa Rica, Colombie, Brésil, Espagne et Pérou.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Lima !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition locale