L'hymne national du Pérou, un symbole de l’émancipation du pays

Par Guillaume FLOR | Publié le 28/07/2022 à 08:00 | Mis à jour le 28/07/2022 à 08:00
Photo : © Shutterstock
L'hymne national du Pérou, un symbole de l’émancipation du pays

D’abord appelée « marche nationale », cette composition musicale est la fierté des Péruviens, notamment au moment des « Fêtes de la Patrie ». Mais connaissez-vous l’histoire de l’hymne du Pérou ?

 

Le 28 juillet célèbre l’indépendance de la République du Pérou, proclamée en 1821

Chaque année, deux jours de fêtes nationales (les 28 et 29 juillet : « Fêtes de la Patrie ») commémorent l’émancipation péruvienne de l’Empire espagnol.

Somos libres, seámoslo siempre.

« Nous sommes libres, soyons-le pour toujours » est la première phrase de l’hymne national du Pérou, bien installée dans la mémoire et le cœur de chacun des Péruviens, mais connaissez-vous l’histoire de ce symbole patriotique voulu par le général Don José de San Martín ?

 

L'hymne national du Pérou, un symbole de l’émancipation du pays

 

Un concours pour la composition de la Marche nationale du Pérou

Quelques jours après avoir proclamé l'Indépendance du Pérou, le libérateur argentin, José de San Martín lance un appel, le 7 août 1821, pour donner au nouvel État péruvien une identité à travers une chanson nationale.

« Tous les professeurs de beaux-arts, compositeurs et amateurs qui aiment leur Patrie et s'intéressent à sa prospérité sont invités à adresser leurs productions signées au ministère d'État avant le 18 septembre prochain, date à laquelle il sera décidé par une commission de gens intelligents quelle sera la composition qui, par ses paroles et sa musique, mérite la distinction d'être adoptée comme la Marche nationale du Pérou ».

Sept compositions ont été soumises pour participer à ce concours. Elles ont été présentées l’une après l’autre devant le jury dont faisait partie San Martín. Mais lorsque fut jouée la cinquième composition, celle du professeur afro-péruvien José Bernardo Alcedo, le général s'est levé et s’est exclamé : « C'est sans conteste l'hymne national du Pérou ! ». Le lendemain, le décret était signé.

 

L'hymne national du Pérou, un symbole de l’émancipation du pays
José de la Torre Ugarte                                                              José Bernardo Alcedo

 

Un Péruvien, compositeur de l'hymne national du Pérou

Contrairement à de nombreuses nations voisines qui ont invité des étrangers à composer leurs hymnes, le Pérou a donc choisi un Péruvien pour composer la musique de son hymne national. En Amérique du Sud, José Bernardo Alcedo a effectivement été l'un des rares natifs à avoir composé un hymne national pour son pays d'origine. L’Italien Benedetto Vincenti a composé celui de Bolivie, le Catalan Ramón Carnicer celui du Chili ou le Français Antonio Neumane celui de l'Équateur.

Les paroles ont été écrite par le poète José de la Torre Ugarte et le 23 septembre 1821, l'hymne national du Pérou a été interprété pour la première fois, au théâtre Segura de Lima dans une grande ferveur patriotique, en présence de José de San Martín, par la soprano Rosa Merino.

 

L'hymne national du Pérou, un symbole de l’émancipation du pays
Rosa Merino

 

Au fil du temps, des modifications ont été apportées à la musique et aux paroles

L'hymne national du Pérou est parvenu jusqu'à nos jours en passant par quelques arrangements. Après avoir retravaillé sa propre version originale, Alcedo sort une nouvelle version en 1864, mais le public ne sera pas convaincu. En 1869, le musicien italien Claudio Rebagliati donne à l'hymne un nouvel éclat, en plaçant notamment l'introduction que tout Péruvien reconnaît parfaitement aujourd'hui. Une nouvelle version réalisée avec l'entière approbation de l'auteur original.

 

L'hymne national du Pérou, un symbole de l’émancipation du pays
Claudio Rebagliati

 

En 1874, un appel est lancé pour réformer les paroles, mais l'opinion publique rejette cette décision puisqu’il est désormais considéré que l'hymne est déjà bien intégré dans la tradition. En 1913, la loi n° 1801 est promulguée pour déclarer les paroles et la musique de l'hymne national officielles et intangibles. Le 13 avril 1922, le décret Torre Tagle instaure l'obligation de chanter l’hymne dans toutes les écoles du pays. Actuellement, lors de tout événement officiel et public, c’est le sixième couplet qui est interprété.

 

L'hymne national du Pérou, un symbole de l’émancipation du pays

 

 

guillaume flor

Guillaume FLOR

Responsable de l'Édition Lepetitjournal.com de Lima au Pérou. Diplômé en Sciences de l'Information et de la Communication. Depuis plus de 20 ans hors de France : Mexique, Canada, Equateur, Costa Rica, Colombie, Brésil, Espagne et Pérou.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Lima !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition locale