Une visite pour relancer le jumelage entre Lima et Bordeaux

Par Guillaume FLOR | Publié le 25/02/2022 à 17:44 | Mis à jour le 25/02/2022 à 18:37
Photo : © Marie-Élisabeth Sapin
Une visite pour relancer le jumelage entre Lima et Bordeaux Céline Papin

Une délégation de Bordeaux est actuellement en mission dans la capitale péruvienne pour consolider les liens et réactiver les échanges entre les deux villes qui sont jumelées depuis 1956.

Lima et Bordeaux sont des villes jumelles depuis près de 70 ans. Il s’agit d’un jumelage parmi les plus anciens pour Bordeaux qui en compte une vingtaine au total. Une union qui date de l'époque de Jacques Chaban-Delmas, alors Premier ministre et maire de Bordeaux, et qui dans le cadre d'une visite ministérielle à Lima avait signé ce jumelage. 

Si pendant longtemps, c’est une vision très diplomatique et protocolaire qui représente ce jumelage, c’est désormais une dynamique différente, plus intégrante du tissu local et des citoyens, que veulent mettre en avant Céline Papin, adjointe au maire et vice-présidente de Bordeaux Métropole, chargée des coopérations territoriales, européennes et internationales, et Marie-Élisabeth Sapin, chargée de mission en relation internationale pour la zone Amérique latine. Pour cette mission d’une semaine qui se termine samedi, elles sont également accompagnées par une délégation de l'Université de Bordeaux qui a pour but de réactiver des partenariats avec les universités de Lima et éventuellement de les étendre à celles de Cusco.

 

Relancer et renforcer le jumelage entre Bordeaux et Lima

Quand elle arrive à la mairie de Bordeaux en 2020, Céline Papin analyse l’ensemble des coopérations et jumelages existants, et elle finit par s’intéresser plus particulièrement à celui de Lima. Elle nous explique pourquoi :

« Le jumelage avec Lima me paraissait pertinent à relancer pour plein de raisons, notamment parce que nous avons une communauté latino-américaine à Bordeaux qui est assez dynamique, avec entre autres des Péruviens, même s’ils sont peu nombreux. Par exemple, pour la semaine de l’Amérique latine et des Caraïbes, nous sommes la deuxième ville en France, après Paris, en termes de nombre d'événements et de propositions issus du tissu associatif local. Nous avons également beaucoup d'acteurs locaux, universités et autres, qui ont des liens avec le Pérou. Donc, il existe une vraie dynamique à Bordeaux ».

 

Vous parlez pourtant de relancer ce jumelage, cela signifie qu’il était en perte de vitesse ?

« Clairement oui. En révisant l'historique de tout ce qui a été fait dans le cadre de ce jumelage, on constate qu’il y avait essentiellement un volet éducatif, quelques échanges d’établissement à établissement mais c'était assez marginal. Et aussi de temps en temps quelques événements de type économique ou une conférence, mais c'était assez limité. Dans notre nouvelle stratégie de relation internationale, nous essayons d'avoir une action plus intégrante avec des acteurs locaux et des partenaires qui puisse permettre une politique plus dense et cohérente, avec plus de contenu. Notre objectif est également de faire que les Bordelais(es) puissent mieux comprendre nos jumelages en y étant associé(e)s ».

Avec Lima, c’est clairement un jumelage avec du potentiel. L’objectif de cette mission était de voir quel fils nous pouvons tirer pour alimenter cette coopération.

Quels sont les secteurs que vous vouliez plus particulièrement toucher ?

« Notre priorité était la rencontre avec les autorités de Lima, parce que jusqu'à présent c'était une des fragilités de ce jumelage. Les liens de communication entre les deux villes ont été assez difficiles à tisser, tout simplement parce qu'il n'y a pas de direction de relations internationales à la mairie de Lima, donc concrètement nous n'avions pas d’interlocuteur. Finalement ma collaboratrice, Marie-Élisabeth Sapin a réussi à recréer un lien direct avec quelqu'un des services du maire. Dès notre arrivée lundi, nous avons eu un entretien avec monsieur le Maire, Jorge Muñoz, et une réunion de travail avec plusieurs directeurs de service a eu lieu, pendant laquelle ils ont présenté leurs différentes stratégies. C'était très intéressant parce que nous avons pu partager nos priorités ».

Cette réunion était une première entre les deux villes et nous avons été très bien accueillies, c’est plutôt de bon augure.

Une visite pour relancer le jumelage entre Lima et Bordeaux Céline Papin
© Marie-Élisabeth Sapin

 

Après ce premier volet institutionnel avec les autorités locales, la délégation bordelaise a bien évidemment rencontré tous les acteurs de la coopération française à Lima : l'ambassade de France au Pérou, l’AFD, l’IFEA, l'Alliance française…

« C’est particulièrement intéressant pour nous parce que ce sont clairement des acteurs volontaristes qui peuvent nous accompagner dans le renforcement des liens dans ce jumelage. Nous bénéficions certainement aussi du fait que peu de collectivités françaises sont impliquées dans un lien de coopération décentralisé avec le Pérou. D’où peut-être, une plus grande attention de la représentation française sur place envers notre démarche ».

 

Une visite pour relancer le jumelage entre Lima et Bordeaux Céline Papin
© Marie-Élisabeth Sapin

 

Les rencontres avec les acteurs non-institutionnels (ONG, associations, collectifs…)

Céline Papin commence par nous présenter le projet « Lima Cómo Vamos » dirigé par Mariana Alegre qui est au cœur de la stratégie de création d’espaces publics « Ocupa Tu Calle ». Un mouvement qui existe également dans d'autres villes de l'Amérique latine et qui travaille sur la question de l'urbanisme participatif et transitoire, c’est-à-dire sur la manière de penser, avec les habitants, l'aménagement de l'espace public. 

« Nous sommes actuellement sur ces mêmes réflexions à Bordeaux. Il était donc intéressant de découvrir qu'il existait ces initiatives à Lima. Nous nous sommes mis en lien avec Mariana Alegre. Et même si les contextes sont très différents, elle a une grande expérience en urbanisme. Elle est venue en décembre à Bordeaux pour animer une conférence et elle a rencontré nos collègues de ces secteurs ».

 

« Concernant l'aspect solidarité internationale, nous avons une expertise sur certaines thématiques très précises que nous pouvons proposer. Nous en avons identifié quelques-unes notamment sur les volets déplacement, éclairage public ou encore dans le domaine du patrimoine. Nous sommes une ville UNESCO avec dans nos équipes un certain nombre de spécialistes. Ici, nous avons rencontré Luis Martín qui est à la tête du Programme pour la récupération du centre historique de Lima (PROLIMA). Il s’agit d’un programme auquel nous sommes associés à travers un projet en cours de financement, porté par l’AFD, pour la réhabilitation de quelques bâtiments à Lima et notamment la maison Gauguin pour laquelle nous pourrions intervenir via des missions techniques sur des volets précis comme la signalétique et l'éclairage du bâtiment ». 

 

Une visite pour relancer le jumelage entre Lima et Bordeaux Céline Papin
© Marie-Élisabeth Sapin


« Ensuite, nous sommes aujourd’hui au LUM (Musée de la Mémoire et de la Tolérance) parce qu’à Bordeaux, nous avons aussi un axe mémoriel important avec notre passé lié à l'esclavagisme et au commerce triangulaire. Nous avons des acteurs locaux comme le Musée d'Aquitaine et l'Université de Bordeaux Montaigne qui ont des équipes très spécialisées sur ces sujets-là. Par ailleurs, chaque année (en mai) sont organisées les journées de la mémoire, donc nous pourrions imaginer une édition où les représentants du LUM seraient invités à venir parler de l'expérience péruvienne ».

« Dans le domaine social, nous soutenons un projet porté par l'Institut de développement urbain « CENCA », une organisation spécialisée dans les questions d'aménagement, d'amélioration de l'habitat, de genre et d'environnement. Ce sont en réalité deux projets dans le quartier Mariátegui à San Juan de Lurigancho où nous étions jeudi matin : celui des « Ollas comunes » pour répondre aux difficultés alimentaires et « Habla mujer » pour accompagner les femmes et plus globalement la communauté sur la question des violences de genre. En écoutant ces femmes et en regardant les dispositifs qu’elles mettent en place, il y a sincèrement beaucoup de ponts possibles notamment dans le volet de l’agriculture urbaine. Ce sont des thématiques sur lesquelles nous réfléchissons chez nous et leurs expériences pourraient être réellement duplicables à Bordeaux, ce qui rejoint totalement l'idée du jumelage ».

 

Une visite pour relancer le jumelage entre Lima et Bordeaux Céline Papin
© Marie-Élisabeth Sapin

 

Enfin, Céline Papin nous indique les deux dernières étapes de leur semaine à Lima : 

« Nous avons une convention avec l'école d'architecture de Bordeaux pour soutenir des projets de workshop avec d'autres écoles d'architecture dans le monde. Nous visons donc particulièrement nos villes jumelles. C’est la raison pour laquelle cette année, l’école a organisé un workshop avec le l'école d'architecture de Lima. Des étudiants de Bordeaux sont actuellement ici pour travailler sur un cas très concret dont ils font la restitution ce vendredi matin. Nous serons donc présentes tout comme l'ambassadeur de France au Pérou. Par la suite, des étudiants péruviens viendront en France au mois de mai sur le même principe, un petit groupe entre 6 et 10 étudiants, pour venir faire un workshop sur un cas concret à Bordeaux. Et pour terminer, nous serons vendredi après-midi au musée de Larco pour aborder la question d’une possible coopération muséale ».

« Notre semaine a été très intéressante et productive. Nous partons plutôt contentes et très optimistes, même s’il faut maintenant voir ce que nous pourrons vraiment concrétiser parce que nous sommes également bien conscientes de la difficulté concernant le volet institutionnel ».

Nous repartons de Lima avec beaucoup d'idées concrètes et une véritable inspiration tirée de l’expérience péruvienne.

Une visite pour relancer le jumelage entre Lima et Bordeaux Céline Papin
© Marie-Élisabeth Sapin

 

guillaume flor

Guillaume FLOR

Responsable de l'Édition Lepetitjournal.com de Lima au Pérou. Diplômé en Sciences de l'Information et de la Communication. Depuis plus de 20 ans hors de France : Mexique, Canada, Equateur, Costa Rica, Colombie, Brésil, Espagne et Pérou.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Lima !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale