TEST: 3752

Ornella Oettl Reyes, seule représentante du Pérou aux JO d'hiver de Pékin

Par Guillaume FLOR | Publié le 10/02/2022 à 08:00 | Mis à jour le 10/02/2022 à 08:00
Photo : © Comité olympique péruvien (COP)
Ornella Oettl Reyes, seule représentante du Pérou aux JO d'hiver de Pékin

Pour cette 24e édition des Jeux olympiques d'hiver (4 au 20 février), la skieuse germano-péruvienne, Ornella Oettl, a porté les couleurs du Pérou lors de sa participation au slalom et slalom géant.

Née en 1991 à Munich en Allemagne, d’une mère péruvienne, Ornella Oettl a fièrement brandi le drapeau du Pérou lors de la cérémonie d’ouverture des JO de Beijing, le 4 février dernier.

 

Ornella Oettl Reyes, seule représentante du Pérou aux JO d'hiver de Pékin
© Comité olympique péruvien (COP)

 

Entre Allemagne et Pérou pour être parmi les meilleurs athlètes du monde

Ornella n'a que trois ans lorsqu'elle commence son aventure dans le ski. Elle suit les traces de son père qui lui a inculqué son amour pour les sports de glace et de neige, et fait ses premières descentes en Allemagne où elle vit. À l'âge de 14 ans, elle s'installe en Autriche pour continuer sa formation en ski alpin. Ornella réside toujours actuellement dans ce pays qui détient le plus grand territoire alpin d'Europe.

À l'âge de 16 ans, elle réussit à intégrer l'équipe allemande de ski alpin, mais elle finira par en être exclue par manque de résultats. Elle ne jette pas pour autant l'éponge. Soutenue par sa famille, la skieuse germano-péruvienne réussit à remonter la pente et les succès commencent à arriver.

 

Une Péruvienne aux Jeux olympique d'hiver

Le Pérou a été très peu présent aux Jeux olympiques d'hiver. Aucun Péruvien n'avait participé à cet événement jusqu'en 2010, lorsque Ornella Oettl, son frère Manfred Oettl et Roberto Carcelén ont concouru à Vancouver pour représenter le pays. Ce fut la première délégation péruvienne à des Jeux olympiques d'hiver et l'une des plus belles expériences sportives d'Ornella qui est donc devenue la première Péruvienne à participer à des JO d'hiver.

Ornella Oettl renouvelle l’aventure en participant aux Jeux de Sotchi en 2014, toujours avec son frère et Carcelén. En 2018, bien que la skieuse péruvienne se soit également qualifiée pour les jeux de Pyeongchang, elle ne pourra pas y concourir en raison d'une décision inattendue du Comité olympique péruvien (COP). Malgré la frustration, elle n’abandonne pas et se qualifie pour les Jeux de Pékin 2022.

 

Ornella Oettl Reyes, seule représentante du Pérou aux JO d'hiver de Pékin
© Comité olympique péruvien (COP)

 

Participation d'Ornella Oettl Reyes aux JO de Pékin 2022

À 30 ans, c'est donc la troisième fois qu'Ornella est présente à une épreuve olympique, un exploit que très peu de Péruviens ont réussi à réaliser. Mais contrairement aux autres éditions, elle est cette fois-ci la seule représentante du Pérou.

Au « slalom géant féminin » (dimanche 6 février), la skieuse péruvienne s'est classée 46e avec un temps de 2:24.05 (Total des deux manches). Tandis que pour sa 2ème journée de compétition (mardi 8 février), au Centre National de Ski Alpin de Yanqing, dans la catégorie « slalom féminin », Nelly, comme l'appellent affectueusement ses amis et sa famille, a réalisé un temps de 2:04.59 (Total des deux manches) et a terminé 44e au classement général.

 

Ornella Oettl Reyes, seule représentante du Pérou aux JO d'hiver de Pékin
© Comité olympique péruvien (COP)

 

Les autres nations sud-américaines qui ont des participants aux JO de Pékin 2022 sont le Brésil (10), l'Argentine (6), le Chili (4), la Colombie (3), la Bolivie (2) et l'Équateur (1).

 

Sur le même sujet
guillaume flor

Guillaume FLOR

Responsable de l'Édition Lepetitjournal.com de Lima au Pérou. Diplômé en Sciences de l'Information et de la Communication. Depuis plus de 20 ans hors de France : Mexique, Canada, Equateur, Costa Rica, Colombie, Brésil, Espagne et Pérou.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Lima !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition locale