Lundi 19 août 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

PSYCHO – L’adolescence, cette étape que nous aimerions passer sereinement

Par Lepetitjournal Jakarta | Publié le 15/05/2017 à 20:00 | Mis à jour le 14/05/2017 à 11:25

L'adolescence est une période charnière de la vie. Elle se caractérise principalement par la construction de l'identité personnelle. C'est le moment où l'enfant va commencer à pouvoir se séparer de ses parents et à devenir l'Homme qu'il est profondément. Pour cela, il est nécessaire de s'autonomiser, de construire sa propre image et de s'affirmer en affinant ses choix et ses orientations en fonction de ses valeurs propres. Voici quelques repères pour aborder ce passage le plus sereinement possible.

« L'adolescence est le passage entre le monde donné de l'enfance et l'existence d'homme à fonder » nous dit Simone de Beauvoir in L'Amérique au jour le jour,1948.

En pratique, il est important d'aborder l'adolescent tel qu'il est, avec les caractéristiques propres à son âge :

  • L'adolescent se sépare progressivement de ses parents, c'est le passage entre la cellule familiale et sa cellule individuelle, il se distingue d'eux tout en se définissant par rapport à eux.
  • Son univers se construit davantage autour de ses relations amicales et amoureuses. Ses pairs deviennent progressivement ses nouveaux référents. Il se développe dans le regard de l'autre, et non plus dans celui de ses parents.
  • Il s'ouvre à de nouveaux horizons, découvre de nouveaux environnements, de nouvelles sources d'information, ce qui lui permet de trouver des repères, de se faire un avis par rapport au monde qui l'entoure.
  • Les rituels à travers les codes vestimentaires, les différents groupes de pairs, les conduites à risque ? prennent une place importante dans ce « passage » de l'enfance à l'adolescence, et progressivement à l'âge adulte.
  • Les changements physiques de l'adolescence brouillent l'image de soi, et le jeune doit faire évoluer cette dernière tout au long de son évolution corporelle.
  • Les changements hormonaux affectent grandement son humeur, ses émotions et sa vision du monde.
  • L'adolescent développe sa capacité à réfléchir sur des concepts abstraits, ce qui lui fait aborder la vie et les autres sous un nouveau jour.

La place du parent est donc largement critiquée, malmenée et remaniée, et il est important que l'adolescent trouve sa propre place afin de pouvoir s'envoler quelques années plus tard. Car en effet, la séparation n'est programmée que plus tard. Il est plus rassurant pour l'enfant de pouvoir « être en crise » quand il est encore en sécurité dans la sphère familiale que lorsqu'il doit prendre son envol réellement.

Les sautes d'humeurs, les colères, le jeu avec les frontières par rapport à la loi et aux limites physiques sont donc de coutume à l'adolescence.

La véritable " crise" d'adolescence

Elle se démarque des simples sautes d'humeur quasi inévitables à cet âge, par son intensité. Elle concerne environ 10% des ados. Pour savoir si votre enfant traverse une crise importante qui nécessite une aide extérieure, voici quelques repères.

Si 3 ou plus des symptômes suivants sont présents plus de 3 fois par semaine et depuis plus de 3 mois : demandez de l'aide !

Symptômes :

problèmes de sommeil,

problème d'alimentation,

maladies psychosomatiques,

troubles de l'humeur,

trouble de la scolarité,

troubles du comportement,

addictions,

idées suicidaires.

Les addictions

L'adolescence est une période à risque, car c'est une période de chamboulement. Or la consommation de produits addictifs est toujours en association avec un mal-être.

La qualité de la relation parents-enfants aura son rôle à jouer ; en effet, une relation mal équilibrée, par une trop grand emprise éducative ou au contraire, une indifférence éducative, risque d'être remplacée par une addiction à un produit !

En France, environ 30% des ados fument du tabac, et à 18 ans, 10% des jeunes fument très régulièrement du cannabis. La consommation régulière d'alcool concerne 35 % des garçons et 15% des filles. Et 15% des jeunes consomment des tranquillisants ou des somnifères. A ces consommations de produits s'ajoutent maintenant des risques d'addiction aux écrans.

Quels sont les signes qui doivent vous alerter si votre ado passe beaucoup de temps devant un écran? Il faut lui venir en aide  s'il a des difficultés de concentration, une baisse des résultats scolaires, unmanque de sommeil, un repli sur soi, un manque d'activités physiques et sociales, des troubles de la vision (myopie), une mauvaise alimentation et/ou une souffrance psychique..

En revanche, même s'il passe beaucoup de temps devant un écran, vous pouvez être rassurés si votre enfant joue en réseau avec des amis qu'il voit dans la vraie vie ; s'il veut en faire son métier ; s'il crée des choses via les écrans... ce sont les signes qu'il vit une passion et non une pathologie.

Anne Liénart et Docteur Amélie Renaud (www.lepetitjournal.com/jakarta) mardi 16 mai 2017

 

lepetitjournal.com jakarta

Lepetitjournal Jakarta

L'édition de Jakarta de Lepetitjournal.com, Le média des Français, des francophones et des francophiles à l'étranger
0 Commentaire (s)Réagir

Expat Mag

Notre-Dame: point d'étape sur un chantier titanesque

Lundi redémarre le gigantesque et complexe chantier lancé après l'incendie qui a ravagé la toiture de Notre-Dame de Paris, interrompu le 25 juillet dernier en raison des risques de contamination...

Sur le même sujet