Lundi 24 juin 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Rencontre avec Stéphane Villière, ardent défenseur de son île Belitung

Par Emma Savelli | Publié le 19/05/2019 à 23:30 | Mis à jour le 20/05/2019 à 10:36
Stephane Villiere Go belitung ile indonesie passion défenseur durable

Stéphane Villière est installé sur l’île de Belitung depuis 2012. Amoureux et ardent défenseur de son île, il y a créé une agence de voyages Go Belitung. Valoriser les productions locales et aider la population à tendre vers un développement durable sont ses maîtres mots. 

 

Pourquoi l’Indonésie?

 

Stéphane, originaire de Charleville – Mézières, arrive pour la première fois en Indonésie en 2003. Marionnettiste de métier tout comme son père, il décide de venir à la rencontre d’Asep Sunandar, maître marionnettiste indonésien qu’il admire.À cette époque, ce virtuose des « Wayang golek » de Bandung anime une émission phare de la télévision indonésienne, le « Asep Show ».

C’est lors de ce séjour que Stéphane rencontre son épouse Sisi. Tous deux rentrent s’installer en France. Sisi apprend rapidement le français et travaille dans un grand hôtel parisien.

En 2012, lors de vacances en Indonésie, à un moment où le métier de marionnettiste en France ne fonctionne plus très bien pour Stéphane mais aussi à la demande de leur fille, ils décident de s’installer en Indonésie, à Belitung, île dont Sisi est originaire.

 

Comment passer du métier de saltimbanque au tourisme?

 

Le tourisme est en pleine expansion en Indonésie mais plus particulièrement sur l’île de Belitung située seulement à 45 mn de vol de Jakarta et reliée depuis peu à Singapour en vol direct. Fort de son œil aiguisé à la mise en scène et aux lumières, Stéphane se forme à la vidéo et commence à réaliser des films pour les touristes. Il apprécie de  « franchir le rideau, voir enfin mon public, sortir de l’ombre des théâtres. » C’est sa famille venue de France à qui il fait découvrir son île et ses habitants qui lui souffle l’idée d’en faire son métier. Son expérience de vidéaste et son sens aigu du contact lui ont permis de comprendre l’attente des touristes. Il décide de lancer son agence et le site de voyages Go Belitung.

Son projet est alors clair, il s’articule sur deux axes : faire découvrir Belitung aux voyageurs en étant au plus près de la population de façon responsable et démontrer aux organisations locales qu’avec le développement d’un tourisme durable l’île peut en tirer profits tout en la préservant.

 

Stéphane est intarissable sur les histoires concernant Belitung. Il a en effet suivi et filmé l’oncle de sa femme, alors Shaman de la mer, pendant un an. Son film «  Pak Ute Zull, dukun de la mer » montre sans aucune reconstitution la vie et le travail du shaman. Il sera d’ailleurs diffusé au musée du Quai Branly. (Film accessible, cliquez ici 

Belitung indonesie

Go Belitung c’est quoi?

 

Une entreprise familiale qu’il gère avec sa femme et 10 personnes en Free Lance qui interviennent en fonction des demandes dont 3 de ces beaux-frères. Ils sont tous guides, chacun dans leur spécialité. « Aujourd’hui, les hôtels ne vont pas plus loin que la location d’un scooter ou d’un bateau pour faire le même tour des îles. Tout le reste, Go Belitung l’organise».

Passionné de faune, Stéphane a aussi une page Facebook « Binatang Belitung » où il recense les espèces de l’île. Depuis quelques années, les scientifiques en visite sur l’île font souvent appel à lui ; ils savent en effet que Stéphane va leur faire gagner beaucoup de temps !

 

Sa deuxième activité, son deuxième combat

 

Depuis 2014, Stéphane exploite une plantation de poivre blanc bio. Il est soutenu dans cette démarche par une société Suisse qui vend son poivre aux plus grands chefs. Par cette démarche, Stéphane souhaite protéger le patrimoine agricole de l’île. En effet, il espère finaliser un protocole d’exploitation bio qui permettrait d’éradiquer une maladie causée par des petits vers appelés nématodes, et qui décime les plantations de poivriers depuis des années. Cette maladie, et la chute des cours dûe à la piètre qualité du poivre, ont poussé les d’agriculteurs à se tourner vers d’autres cultures plus rentables dont l’huile de palme. Grâce à ce nouveau protocole, Stéphane espère allonger la durée d’exploitation d’un pied de poivre à 6 ans contre 3 actuellement. 

 

Un autre projet pour les abeilles sauvages :

 

Oui, Stéphane a un autre projet : une miellerie qui engloberait une salle de production, une exposition pour les visiteurs et un centre de formation pour les apiculteurs de Belitung mais aussi de toute l’Indonésie. En effet, l’île de Belitung jouit d’une tradition unique au monde avec la récolte du miel des abeilles sauvages à 2 ou 3 mètres du sol. Ces grands ruchers impressionnants peuvent atteindre jusqu’à 3 ou 4 mètres de long. L’objectif de ce centre est double : former les apiculteurs afin qu’ils améliorent la qualité du miel produit, aujourd’hui trop liquide et sali à la récolte, et valoriser cette économie pour protéger la forêt et encourager la reforestation.

 

 

Que ce soit avec Go Belitung, sa plantation de poivre ou encore son projet de miellerie, Stéphane travaille avec toutes les associations locales pour les encourager à protéger et valoriser leur île. Il veut leur montrer que l’on peut tirer des revenus de la protection de l’environnement. 

La visite de chacun de ces lieux est accompagnée d’histoires que Stéphane se plaira à vous conter. 

 

Plus d'infos sur Go Belitung cliquez ici 

Nous vous recommandons

1 Commentaire (s)Réagir
Commentaire avatar

AF mar 21/05/2019 - 03:25

Très bel article, ça donne envie de planifier une petite escapade ! Merci

Répondre