Jeudi 15 novembre 2018
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Le recyclage - De l’espoir pour les enfants démunis avec XSProject

Par Valérie Pivon | Publié le 15/07/2018 à 23:30 | Mis à jour le 15/07/2018 à 23:30
Photo : @ Véronique.O
XSproject/Jakarta/Indonesie/recyclage/jakarta/ecole

Nous savons tous que la gestion de déchets est un véritable problème à Jakarta. Le Petitjournal a rencontré XSProject une association innovante dans le recyclage du plastique. Ibu Retno Hapsari, directrice de XSProject, nous apporte un éclairage très intéressant sur le sujet allant de la problématique de la gestion des déchets, des personnes employées sur ces sites et de la scolarisation des enfants de ces employés.

Collecte et gestion des déchets à Jakarta 

Contrairement à ce qu’on pourrait penser la gestion des déchets n’est absolument pas gérée par la ville de Jakarta. Certes des petits camions appartenant à des sociétés privées circulent dans les rues et collectent les poubelles mais cela ne résulte d’aucune organisation logique ou efficace. Tout est un peu chaotique. En réalité, ce sont des personnes qui collectent les déchets dans les rues. Ils les emportent dans des charrettes à bras ou motorisées pour les emmener dans des espaces ouverts et faire ensuite le tri. Soigneusement les collecteurs de déchets vont mettre de coté tout ce que l’on peut recycler comme le plastique, le verre, papier, métal…Ces matériaux sont ensuite emmenés au Lapak, le chef de la communauté des personnes qui ramassent les poubelles. Ces communautés sont organisées autour de ce responsable. Il fournit bien souvent un habitat gratuit, en contre-partie les éboueurs doivent lui ramener leur collecte qui leur sera payée. Cette collecte peut être revendue à un autre Lapak à un prix plus élevé ou directement aux entreprises de recyclage. Les personnes qui ramassent les poubelles sont toutes issues de l’exode rural, venues chercher une vie meilleure à Jakarta. Elles se regroupent bien souvent par communautés du même village d’origine. Celles rencontrées par le Petit journal lors de la visite du site de la décharge de Cirendeu viennent de la région de Cilegon. Sur le site il y a sept Lapak qui regroupent chacune une trentaine d’habitants. Ibu Yun, collectrice de déchets que nous avons rencontrée lors de notre passage à Cirendeu nous explique que le prix du kilos de plastique récupéré varie de 2.000 à 5.000 RP et qu’elle en collecte une vingtaine de kilos par jour.

Le rôle de la fondation XSProject 

XS project a été fondé en 2002 par Ann Wizar une artiste américaine qui a suivi son mari en poste à Jakarta. Le but de la Yayasan, association à but non-lucratif, est de racheter les plastiques directement aux personnes qui récoltent les déchets à un prix supérieur à celui proposé par les Lapak et de les transformer en différents produits comme des sacs, des boites, des trousses, des porte-monnaie, des sacoches pour ordinateur… Ces produits sont ensuite vendus dans les bazars, les magasins de décoration à Jakarta et même à l’étranger depuis peu. Ibu Retno a repris les rennes de l’association en 2007 et avec une dizaine de personnes elle en assure le développement en gérant toute la chaine de production depuis l’achat du plastique, le nettoyage, la création des modèles et jusqu’à la vente du produit final. Les bénéfices dégagés par les ventes ainsi que les donations perçues par l’association permettent de scolariser 80 enfants dont les parents travaillent sur le site de la décharge de Cirendeu. 

Un contrat est passé avec les parents, tous les enfants que l’association sponsorisent ne doivent pas travailler. Le but pour Ibu Retno est de briser la fatalité qui consiste à penser : “ je serai éboueur comme mes parents” et d’offrir à ces enfants un autre avenir. 

Plus les enfants sont scolarisés tôt, plus ils ont de la chance de rester à l’école, d’obtenir  une éducation complète et d’être préparés à leur vie de jeunes adultes remarque Ibu Retno.

Les enfants sont scolarisés dans les écoles du quartier. L’association s’engage à payer leur scolarité pour 12 ans ce qui couvre les frais de la primaire jusqu’à l’obtention d’une formation technique en fin de collège.

XSProject a également construit sur le site de Cirendeu des bâtiments où les enfants font leurs devoirs l’après-midi avec l’aide d’un tuteur. Lors de notre passage c’était l’heure des mathématiques! Adi jeune garçon d’un dizaine d’années très concentré sur ses multiplications nous a expliqué qu’il veut devenir footballeur comme Ronaldhino. Dans la salle attenante des étagères remplies de livres ont été installées, les enfants lisent tranquillement dans leur coin, d’autres écoutent une institutrice qui leur fait la lecture. Du propre avis de Ibu Retno elle aurait dû installer cette bibliothèque beaucoup plus tôt car les enfants se sentent bien dans cette pièce et ne se lassent pas d’écouter des histoires ou de découvrir seuls de nouveaux ouvrages. 

Ibu Retno nous confie que ce n’est certes pas facile tous les jours, il faut accompagner les enfants dans leurs projets et soutenir les familles. XSProject apporte également une aide médicale à ces enfants comme les vaccinations ou les soins ORL. L’association soutient également les familles dans leurs démarches avec l’administration afin d’obtenir le précieux certificat de naissance, sésame qui permet de continuer ces études en fin de primaire et de bénéficier des soins dans les dispensaires.

Le bureau de XSProject situé à Cilandak est ouvert à tous, il est possible d’organiser une visite et de voir comment les produits sont réalisés et d’en acheter. La vente de ces produits très colorés et pratiques permet à une communauté d’améliorer son standard de vie et d’offrir un avenir à des enfants.

3000

 

Nous vous recommandons

thumbnail

Valérie Pivon

Expatriée depuis plus de 20 ans en Asie dont 12 ans en Indonésie, guide au musée national de Jakarta. C'est avec plaisir que je partage avec les lecteurs du Petitjournal ma passion pour l'Indonésie.
1 Commentaire (s)Réagir
Commentaire avatar

Dominique ven 24/11/2017 - 07:10

Article très très intéressant...un modèle à mettre en place un à ABIDJAN... Où rien n'est fait pour le tri des déchets voire pour la recolte

Répondre

Actualités

CINÉ

Culture – Cinéma – Ahok retrouve la tête d’affiche

Actuellement sur les écrans, le film ‘A man called Ahok’ s’intéresse particulièrement à la jeunesse et la vie familiale de l’ancien gouverneur chrétien de Jakarta, toujours incarcéré.