Lundi 23 septembre 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

13 chalutiers étrangers coulés ce week-end pour pêche illégale

Par Lepetitjournal Jakarta | Publié le 05/05/2019 à 22:15 | Mis à jour le 06/05/2019 à 09:54
chalutiers peche illégale coule

Dans le cadre de la protection de ses zones de pêche et pour luter contre la pêche illégale, l’Indonésie a de nouveau coulé une dizaine de bateaux étrangers ce samedi au large de Pontianak situé au Sud de Kalimantan. 51 bateaux provenant de Chine, Malaisie et Vietnam ont été arraisonnés.

Depuis 2014 et l’arrivée au pouvoir de Joko Widodo, une centaine de navires étrangers pratiquant la pèche illégale dans les eaux indonésiennes ont été capturés et coulés - l’équipage ayant été évacué auparavant. 

Ces pratiques avaient été suspendues pour quelques mois et ont repris samedi 4 mai suite à une collision entre un bateau des gardes-côtes vietnamiens et un bateau de la marine indonésienne qui essayait de saisir un chalutier. Une dizaine de marins est toujours retenue par les autorités indonésiennes.

13 bateaux ont donc été coulés, les autres le seront tout au long du mois de mai. Pour la ministre de la pêche Susi Pudjiastuti : « il n’y a pas d’autre moyen. C’est actuellement la meilleure façon de protéger notre nation et de faire peur aux autres pays». 

La zone de pêche située autour des îles Natuna est une source de conflit entre l’Indonésie et la Chine.

 

 

 

 

 

Nous vous recommandons

lepetitjournal.com jakarta

Lepetitjournal Jakarta

L'édition de Jakarta de Lepetitjournal.com, Le média des Français, des francophones et des francophiles à l'étranger
1 Commentaire (s)Réagir
Commentaire avatar

Curieux mer 08/05/2019 - 09:40

Tout le monde connait les îles Natuna bien sur, inutile de préciser où elles se trouvent!

Répondre

Expat Mag

Cambodge Appercu
GASTRONOMIE

« Chez Mama Ly », l'héritage culinaire de la vlogueuse Diana Chao

Diana Chao, une Française née à Paris de parents sino-cambodgiens, a décidé de se consacrer à 100% à sa chaîne Youtube. Le but : démystifier la culture asiatique en partageant les recettes de sa mère.