-15% dans le retail, 32 entreprises suspendues, -90% des IPO... Hong Kong à la peine

Par Didier Pujol | Publié le 03/04/2022 à 13:48 | Mis à jour le 03/04/2022 à 13:51
Photo : @Unsplash/Florian Wehde
hong kong

Source SER de l'Ambassade de France en Chine

Les résultats économiques de Hong Kong subissent le double contrecoup de la 5ème vague de virus Omicron et des sanctions américaines. Point de situation au 4 avril.

Recul des ventes de détail à Hong Kong

Les ventes de détail ont enregistré une contraction de 14,6% en glissement annuel en février (consensus Bloomberg : -7,7%) après +4% en janvier, pénalisées par le durcissement des mesures de distanciation sociale depuis le début de l’année face à la 5ème vague épidémique. Les articles d’habillement et chaussures ont enregistré la plus forte contraction (-39% après +6,2% en janvier), suivis par les produits de luxe (-33,6% après +7,1% en janvier). Les supermarchés enregistrent en revanche une progression de 5,8% de leurs ventes. 

Cotation suspendue pour 32 entreprises à Hong Kong

33 entreprises ont vu leur cotation suspendue à la bourse de Hong Kong le 1er avril, dont 32 en raison d’un retard dans la publication de leurs résultats annuels, une date limite étant fixée au 31 mars. Parmi les 32 entreprises concernées figurent plusieurs promoteurs immobiliers chinois dont China Aoyuan, Kaisa, Fantasia Holdings, Mordern Land et Sunac. Certains d’entre eux ont déjà connu des difficultés de remboursements d’emprunts obligataires, en lien avec d’importants problèmes de trésorerie. D’autres promoteurs, dont Agile Group Holdings, Shimano Group, Guangzhou R&F Properties ou encore Ronshine China Holdings ont fait le choix de publier cette semaine des résultats non audités afin de permettre à leurs titre de conserver leur cotation à la bourse de Hong Kong. Au total, 192 entreprises ont soumis des résultats non-audités avant la date limite, contre 27 en 2021, sur 1860. En 2021, un total de 57 entreprises avaient vu leur cotation suspendue provisoirement pour non-respect de la date limite de publication des résultats annuels, au moins 9 en 2020 selon Bloomberg. 

Arrêt du statut douanier privilégié de Hong Kong confirmé

A l’occasion de son rapport annuel sur Hong Kong remis au Congrès le 31 mars, le Département d’Etat américain a confirmé, pour la troisième année consécutive, la révocation du traitement douanier différencié dont avait bénéficié Hong Kong jusqu’en juillet 2020, les produits fabriqués à Hong Kong et exportés aux Etats-Unis devant depuis porter la mention « Made in China » et non plus « Made in Hong Kong ». Le Département d’Etat américain considère dans ce rapport que la Chine ne respecte pas le « haut degré d’autonomie » dont doit bénéficier Hong Kong en vertu de la déclaration conjointe Sino-britannique de 1984. Le rapport considère toutefois que le système économique et financier de Hong Kong demeure distinct de celui de la Chine par de nombreux aspects, bien que ces différences se réduisent. Le même jour, le ministère britannique des affaires étrangères a présenté au parlement son rapport semi-annuel sur Hong Kong dénonçant lui aussi le non-respect des obligations chinoises en vertu de la déclaration conjointe. 

Les IPO à Hong Kong en baisse de 90% au 1er trimestre 

Les fonds levés par IPO à la bourse de Hong Kong ont enregistré une baisse de 90% en g.a au cours du 1er trimestre 2022, à 1,7 Mds USD avec 11 introductions en bourse. HKEX réalise ainsi son plus mauvais 1er trimestre depuis 2013 selon les données de Refinitiv et se classe au 6ème rang mondial des places financières, après avoir été 4ème en 2021 et s’être placée en tête pour les IPO mondiales 7 années sur 12 entre 2008 et 2020. 

Les introductions en bourse à Hong Kong ont connu un fort ralentissement à partir du 2ème trimestre 2021, en raison notamment des réformes règlementaires chinoises dans les secteurs de la technologie, du divertissement, des jeux vidéo et de l’éducation ainsi que du resserrement des conditions de cotation offshore pour les entreprises chinoises. 

Didier Pujol

Didier Pujol

Passionné de culture chinoise et présent en Chine depuis 2011, Didier a publié de nombreux articles sur la Chine avant de reprendre la direction de l'édition Hong Kong comme directeur et rédacteur en chef.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Hong Kong !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Didier Pujol

Rédacteur en chef de l'éditon Hong Kong.

À lire sur votre édition locale