Lundi 29 novembre 2021
TEST: 2261

170 écoles de Hong Kong produisent de l'énergie solaire

Par Carlota Pinero | Publié le 07/06/2021 à 14:47 | Mis à jour le 08/06/2021 à 10:35
Photo : Edward Lee, ingénieur des services du bâtiment du EMSD — Photo@ gov.hk
Des panneaux solaires sur le toit d'une école à Hong Kong

Le changement climatique est un fait mondial. Au regard de cette situation écologique pressante, lepetitjournal.com s’est intéressé aux initiatives du gouvernement de la Région Administrative Spéciale de Hong Kong dans le domaine de l'énergie solaire.

Hong Kong veut atteindre la neutralité carbone en 2050

En 2020, Carrie Lam, directrice générale de la RASHK, avait annoncé lors de son discours politique que Hong Kong s’efforcerait d’atteindre la neutralité d’émission de carbone d’ici 2050. Pour parvenir à cet objectif de taille, de nombreuses mesures ont été mises en place, telles qu’une politique de sensibilisation de la population autour du recyclage des déchets ou encore l’introduction des programmes FiT et Solar Harvest liés aux énergies renouvelables en assouplissant les restrictions d’installations de panneaux solaires sur les toits des résidences ou encore des maisons de particuliers.

Carrie Lam et le secrétaire de l'environnement, M. Wong Kam-sing lors d'une visite à O. PARK1 à Siu Ho Wan sur l'île de Lantau
Carrie Lam et le secrétaire de l’environnement, M. Wong Kam-sing lors d’une visite à O. PARK1 à Siu Ho Wan sur l’île de Lantau — Photo@ gov.hk

Des panneaux solaires sur les écoles

Dans cet engagement de valorisation des énergies renouvelables, le programme Solar Harvest, soit littéralement la « récolte solaire », voit le jour en 2019. Ce dernier a été créé dans le but d’aider les écoles et les organisations non-gouvernementales de bien-être à s’équiper d’un système de panneaux photovoltaïques sur les toits-terrasses de leurs locaux.

Le programme Solar Harvest a été mis en place et est géré par le Département des services électriques et mécaniques (EMSD, Electrical and Mechanical Services Department). Dans le cadre de ce programme, les écoles et certaines structures peuvent candidater pour participer au projet. Celles qui sont sélectionnées sont épaulées tout au long du processus, de la conception à l’installation des panneaux photovoltaïques. Aussi, elles bénéficient gratuitement de l’adhésion du programme de rachat de l’énergie produite par les compagnies électriques hongkongaises.

Enseignement aux énergies renouvelables

Outre la production d’énergie verte locale, l’idée est de sensibiliser la population et plus précisément les générations futures en intégrant l’enseignement des sciences de l’environnement au programme. Ici, les panneaux solaires sont employés comme un exemple à la fois théorique et pratique. Un bon moyen pour accroître l’intérêt des élèves vis-à-vis des enjeux environnementaux et de renforcer leur attention pour les sciences. Depuis le lancement du projet en partenariat avec les structures non-gouvernementales en mars 2019, le groupe Solar Harvest a connu un vif succès. En avril 2021, le département en charge du projet a reçu plus de 500 demandes d’adhésion au projet, avec une écrasante majorité de demandes de la part des écoles, à hauteur de 90 %.

Edward Lee explique comment les écoles participent aux énergies renouvelables à Hong Kong

Edward Lee, ingénieur des services du bâtiment de EMSD a déclaré : « un certain nombre de locaux présentent un certain potentiel pour installer le système le production d’énergie solaire sur leur toit. Cependant, ils ne sont pas en mesure de déclencher un tel projet en raison de problématiques financières ou techniques ». Pour permettre le développement du projet Solar Harvest et endiguer une partie des problèmes techniques et de financement, des subventions ont été mises en place auprès des écoles et des organismes concernés.

Outre l’installation des panneaux photovoltaïques, les structures ont la possibilité d’ajouter de la végétation afin de participer au développement d’une ville plus verte.  L’école de Po Leung Kuk a choisi de placer des plantes en pots et des bancs réalisés à partir de matériaux de récupération dans le but de créer un espace éducatif écoresponsable.

Queen's College Old Boys' Association Secondary School 2020 Photo@ gov.hk
Toit terrasse de Queen's College Old Boys' Association Secondary School (2020) Photo@ gov.hk

Rachat d’énergies renouvelables à Hong Kong

Le département des services électriques et mécaniques aide également les organismes et les écoles éligibles à rejoindre le programme FiT (Feed-in Tariff), soit le tarif de rachat auprès des compagnies d’électricité. Le programme FiT permet à tout organisme souhaitant installer dans ses locaux des systèmes solaires, photovoltaïques ou éoliens, de vendre l’énergie renouvelable produite auprès des deux compagnies d’électricité de Hong Kong (China Light & Power et Hong Kong Electric). Pour stimuler la production d’énergie renouvelable, le taux de rachat se veut attractif pour encourager l’installation de tels systèmes. En effet, l’énergie renouvelable produite est vendue environ 5 fois plus cher que le tarif de normal de l’électricité.

Aujourd’hui le département a équipé environ 170 écoles et organismes non gouvernementaux et estime que l’ensemble des systèmes peut générer jusqu’à 1,53 million de kWh d’électricité «verte» par an. Selon M. Lee, « Les écoles peuvent utiliser l’argent perçu grâce au tarif de rachat pour assurer le fonctionnement et la maintenance du système. Elles peuvent également utiliser cet apport financier pour organiser des programmes de sensibilisation et d’éducation environnementale pour les élèves. »

Les écoles de Hong Kong sont engagées pour les énergies renouvelables

Pour une éducation plus verte à Hong Kong

Le département encourage les écoles à intégrer dans leur programme l’enseignement théorique du système d’énergie renouvelable installé dans leurs locaux. C’est aussi l’occasion d’aborder le concept d’un mode de vie écoresponsable basé sur une faible émission de carbone. La directrice principale de l’école, Jenny Chong est très enthousiaste et se félicite du projet « Nous avons des panneaux solaires ici (dans l’école). Lorsqu’ils sont actionnés, les professeurs peuvent montrer aux enfants comment utiliser les énergies renouvelables. C’est un excellent programme éducatif. Le Département des services électriques et mécaniques a réalisé un travail fantastique en termes de coopération et de communication. »

Le groupe en charge de l’expertise et de l’installation est intervenu auprès des élèves pour les sensibiliser autour des énergies nouvelles et expliquer le projet. Les enfants ont également pris part au projet en émettant des propositions sur la disposition des panneaux solaires. Tout en considérant les contraintes relatives aux locaux, l’équipe technique a pu prendre en compte les envies de chaque établissement en leur permettant de choisir la répartition des panneaux solaires sur le toit et laisser libre cours à l’imagination. Certaines écoles ont choisi d’épeler les initiales de l’école et d’autres ont opté pour des formes, telles que le cœur de Fanling Assembly of God Church Primary School 2019.

 

Pour être sûr de recevoir GRATUITEMENT tous les jours notre newsletter (du lundi au vendredi)

Ou nous suivre sur Facebook et Instagram

 

Nous vous recommandons
WhatsApp Image 2021-05-11 at 10.53.18

Carlota Pinero

Carlota Piñero, anciennement médiatrice culturelle à Paris, a rejoint l'équipe du Petit Journal et leur prête sa plume pour rédiger des articles sur divers sujets.
0 Commentaire (s) Réagir