Jeudi 2 décembre 2021
TEST: 2261

Mike Simpson, entrepreneur et passionné de mer à Hong Kong

Par Simpson Marine | Publié le 28/10/2021 à 15:10 | Mis à jour le 28/10/2021 à 15:10
Photo : @Simpson Marine
mike simpson

Alors que le yachting continue de gagner en popularité à Hong Kong, le fondateur et directeur général de Simpson Marine, Mike Simpson fait figure de pionnier dans le domaine du yachting. Récemment, il a fait l'acquiistion d'un voilier Beneteau qui a nommé "Freedom". Il nous parle du plaisir que lui procure la navigation à voile à bord de ce voilier français.

contenus sponsorisés

Le lien entre Mike Simpson et la mer remonte à sa petite enfance mais ses voyages les plus importants ont lieu dans les années 70 et au début des années 80 après sa retraite de l'armée britannique. Au fil des ans, il a navigué sur divers yachts sur la plupart des mers du monde, ayant la chance de vivre d'innombrables aventures et rencontres fascinantes.

Devenu vendeur de yachts par passion de la navigation

Venu en 1980 à Taïwan pour construire un yacht pour lui et sa petite amie sur lequel naviguer autour du monde, Mike Simpson a atteint Singapour lors de sa première tentative et Hong Kong lors de sa deuxième. Or, à chaque fois, un « dockwalker » est tombé amoureux du yacht et a fait à Mike une offre qu'il ne pouvait pas refuser ! À la troisième tentative, Mike a fini par revendre son yacht à Singapour et a reçu une commande pour un autre yacht. Selon les mots de Mike, "l’argent est arrivé et j'ai réalisé que j'étais tombé sur une opportunité commerciale !" C’est ainsi qu’en 1984, Mike Simpson a décidé de suspendre ses projets de croisière mondiale pendant un certain temps et de créer une entreprise de yachts à Hong Kong, Simpson Marine, qui, au fil des ans, est devenue la plus grande société de vente, de location et de service de yachts d'Asie, couvrant sept pays et comptant 11 bureaux et points de service.

Un lien fort avec le constructeur français Beneteau

Après avoir commencé par vendre des yachts de construction taïwanaise près de Taipei, Mike Simpson a pris en charge les concessionnaires de yachts à moteur à Kaohsiung et de voiliers à Tainan. Après quelques années, Mike Simpson s'est associé à Beneteau à Hong Kong, le premier constructeur de bateaux au monde. « J'ai été impressionné par l'efficacité des méthodes de construction modernes de Beneteau et la facilité d'entretien de leurs yachts, ce qui a été un avantage majeur pour les propriétaires de yachts basés en Asie. Du point de vue des ventes, j'ai également pu voir l'attrait de leurs lignes modernes et de leurs performances de navigation parmi la fraternité des courses de clubs. », explique-t-il. Au fil des ans, malgré les hauts et les bas du marché asiatique en développement, les ventes ont augmenté et la relation avec le groupe Beneteau s'est renforcée de plus en plus, Simpson Marine devenant le concessionnaire exclusif de Beneteau et plus tard de Lagoon dans une grande partie de l'Asie.

navigation à Hong Kong
Mike Simpson à bord de son Beneteau Oceanis 46.1 "Freedom, à Hong Kong Photo@Simpson Marine

Une vie partagée entre la terre et la mer

A mesure que Simpson Marine grandissait en tant que groupe régional, Mike a dû se concentrer sur la gestion de l'entreprise, avec moins de temps pour naviguer. Bien que tirant une grande satisfaction d'aider les autres à réaliser leurs propres «rêves de navigation», l’appel de la mer était plus fort. Aussi, a-t-il pris la décision en 2020 d’acheter un voilier, en plus du hors-bord Windy vintage qu’il utilisait déjà pour aller de sa maison de l’île de Lamma à son bureau d’Aberdeen. "J’étais déjà très chanceux de pouvoir faire du bateau deux fois par jour mais, comme tant de personnes enfermées et incapables de voyager, j’ai voulu faire de la voile et me détendre en mer, après une semaine chargée. Mes projets incluent de revisiter les nombreuses îles et baies de Hong Kong et ses magnifiques parcs marins et de profiter de voyages d'une nuit."

Freedom le voilier Beneteau de Mike Simpson
Freedom le voilier Beneteau de Mike Simpson Photo@Simpson Marine

Le choix de Mike Simpson est un Beneteau

Du fait des bonnes relations avec Beneteau et l'occasion qui s'est présentée avec un bateau qui n'a pas été livré aux Philippines, Mike Simpson a sans hésiter choisi d'acquérir un Beneteau Oceanis 46.1. Le nom du bateau ? « Freedom » évidemment, un mot qui résume à lui seul la philosophie et la vie de Mike Simpson. Grâce à son voilier Beneteau Oceanis 46.1, Mike Simpson goûte aux joies de la sociabilité à Hong Kong, lors de week-ends avec sa famille ou des amis. "Le fait de naviguer ne veut pas forcément dire faire des courses, mais tout simplement le fait de goûter à la liberté en mer", indique-t-il. Lorsqu'on lui demande quel est son plus fort souvenir de navigation, il dit tout simplement "la première fois que je me suis éloigné des côtes car c'est à se moment que je me suis senti vraiment libre. Aujourd'hui avec les difficultés de quitter Hong Kong à cause de la pandémie, je ressens encore plus la liberté que procure la navigation. Vous pouvez grâce au bateau laisser derrière vous les soucis pour vous consacrer entièrement au plaisir d'être sur la mer" 

simpson marine

Simpson Marine

Leader en Asie de la vente de yachts neufs, de brokerage et de services de yachting
0 Commentaire (s) Réagir

Que faire à Hong Kong ?

AGENDA DU MOIS

Nos événements préférés du mois de décembre à Hong Kong

Que faire en ce mois de décembre à Hong Kong? Lepetitjournal.com vous a concocté une sélection d’événements à ne manquer sous aucun prétexte. Et vous, qu’avez-vous de prévu ces prochains week-ends ?

Expat Mag

Lima

Juli, la "petite Rome d'Amérique"

Sur les rives du lac Titicaca, à une heure de trajet de Puno, capitale de la région, Juli doit son surnom à l’intense ferveur religieuse et à toutes les églises que l'on peut y trouver.