Jeudi 3 décembre 2020
Hong Kong
Hong Kong

Lantau Island, mère nature

Par Olivia Bugault | Publié le 27/10/2017 à 04:46 | Mis à jour le 27/10/2017 à 08:41
Lantau ile verte nature Hong Kong

Pourquoi partir loin quand la nature est à portée de mains ? Si la question frise le slogan marketing, elle est pourtant au plus près de la réalité. De la verdure sur des kilomètres et un peu de cette paix introuvable dans le centre : Lantau island est votre destination.

Si l’île de Lantau est encore bardée de villages de pêcheurs modestes, l’érection de Tung Chung avec ses immenses tours résidentielles a redessiné l’avenir de l’île. Elle est soudainement devenue plus accessible, plus attractive, et c’était bien là l’idée. La construction de l’aéroport et de Disneyland dans la foulée – fin 20ème, début 21ème, ont également participé à l’ouverture de l’île.

Néanmoins et heureusement, Lantau garde ses charmes d’antan ; encore peu habitée si ce n’est aux endroits de Tung Chung et Discovery Bay, la modernité ne l’a encore qu’égratignée.

Alors, profitez de son vaste territoire montagneux grand de presque deux fois la taille de Hong Kong Island, offrant des possibilités de randonnées exceptionnelles dans l’un de ces trois parcs nationaux. On ne la surnomme pas « les poumons de Hong Kong » sans raisons. Vous prendrez bien un petit peu de ces plages également, cela ne changera pas l’addition.

Sunset Peak : la tête dans les nuages

Nature Lantau island ile Hong Kong

 

Lantau Island est un paradis pour les randonneurs… Aucune autre partie du territoire hongkongais offre un espace de jeux pédestres aussi grand – 70 kilomètres de sentiers divisés en 12 tronçons – avec la possibilité de grimper jusqu’à 934 mètres si vous décidez de vous attaquer à Lantau Peak, le deuxième plus haut pic hongkongais.

Mais un autre sommet, de peu son cadet, vaut la randonnée. Sunset Peak, 898 mètres, est un haut lieu des marcheurs à Lantau.

Superbe sentier montagneux où les arbres ont laissés leur place aux herbes hautes et rochers éparpillés, empruntez le bus 3M à Mui Wo ou le bus 11 à Tung Chung, descendez à Pak Kung Au et commencez ce périple fait de marches de pierres interminables néanmoins incomparables.

Sur deux kilomètres et demi vous monterez, monterez, monterez… Si l’effort vous coûte, anticipez le réconfort d’atteindre ses hauteurs isolées et à couper le souffle surtout lorsque le soleil s’en va dormir ! En quatre heures de marche, je n’ai rencontré que neuf randonneurs. Les nuages qui s’étaient accrochés au sommet me cernant de leur atmosphère brumeuse, venteuse et agréablement mystérieuse, m’en ont peut-être cachés d’autres. Et les courbatures du lendemain n’effaceront pas la beauté de la vue.

De Pak Kung Au jusqu’à Nam Shan, vous en aurez pour 6 kilomètres et, pour les plus courageux, vous pouvez continuer jusqu’à Mui Wo plutôt que de prendre le bus.

L’autre option étant de dormir sur place pour prolonger la promenade soit sous une tente au camping (à Pui O ou à Nam shan) soit dans un lit à l’auberge de jeunesse de Ngong Ping. Mais ces lieux de repos ne sont pas tout prêts, il vous faudra prendre le bus pour les atteindre.

 

Let’s go to the beach: Discovery bay vs Cheung Sha

Plage Hong Kong Discovery bay

En redescendant des hauteurs, pourquoi ne pas vous arrêtez à la plage ? Mais laquelle, car à Lantau Island, il y a plage et plage : les opposées cohabitent.

On dirait le Sud. Calme en semaine, les oiseaux chantent plus forts que ne se parlent les hommes. Ce silence donc, les bâtiments qui tirent sur l’ocre, les palmiers… Il ne manque que les boules et le pastis. Nous sommes à Discovery Bay.

Pour les 18 000 habitants de la baie dont une communauté d’expatriés conséquente, c’est comme d’être en vacances toute l’année à la différence près qu’il leur suffit de 25 minutes de ferry pour rejoindre Central, l’un des plus importants centres financiers du monde.

La plage de Discovery Bay n’a pas le charme de celle de Sheung Sha et n’est pas surveillée mais quelques transats surmontés de parasols en rang d’oignons vous attendent si vous voulez y paresser. Un club de sports nautiques et des jeux d’enfants également puisqu’ici grouillent les familles et que la localité et au petit soin pour eux.

Enfin, Discovery Bay marquera des points auprès de ceux qui cherchent une formule «all included » grâce à son plaza et ses deux niveaux de magasins et restaurants ainsi que son golf et ses clubs.

Au Sud-Ouest de Discovery Bay, se trouve la plage la plus connue de Lantau : Sheung Sha beach. Longue étendue de sable blanc entourée d’un petit village aux maisons cachées par la végétation, elle est plus sauvage et plus belle car éloignée de toutes zones résidentielles modernes. Les locaux l’affectionnent tout particulièrement et quelques restaurants la bordent. Les amateurs de nature, n’hésitez pas.

Mui Wo, le vrai cœur de l’île

Buffle animaux Hong Kong

Pas encore affecté par la modernité qui caractérise Tung Chung et Discovery Bay, Mui Wo est un village sans prétention où il fait bon vivre. A 30 minutes de Central par ferry rapide, de plus en plus de hongkongais et expatriés viennent s’installer dans ce petit coin de tranquillité où le loyer est moins cher que dans le centre. Et s’ils ne viennent pas s’y installer, ils affluent le weekend pour profiter de la douceur de l’île.

D’autant plus que la plage est dans le village. Silver Mine bay beach, ainsi nommé en souvenir de la mine d’argent autrefois exploité dans les environs, n’est pas la plus belle des plages de l’île, loin de là, mais elle a le mérite d’être bien placée.

A Mui Wo, non seulement il fait bon se baigner mais il fait aussi bon manger. Un food market, en bord de mer et à quelques pas du ferry constitue un choix économique et local. Mais il y a aussi, parmi d’autres, ce restaurant népalais, le deer horn, non loin du Mac Donalds, Bahce, un restaurant turc ou Kebab Corner, un boui-boui indien délicieux… Et pour un verre, le China Beer est un must.

En vous promenant pour trouver votre lieu de collation, ne vous étonnez pas si vous tomber sur un buffle ! Bien installés sur l’île, ils sont aussi respectés que les habitants et complétement apprivoisés.

L'île recèle d'autres trésors tels que Tai O, le Grand Bouddha ou le monastère Po Lin.

 

Olivia Bugault

Olivia Bugault

Avec un bagage en économie, marketing et journalisme, Olivia a privilégié la plume. Ses contributions à La Feelgood Company (production), pour Marie Claire et le blog Publik'art ont révélé ses domaines de prédilection: économie, culture et enquêtes
0 Commentaire (s)Réagir

Expat Mag

Varsovie Appercu
TRADITIONS

LA SAINT-NICOLAS : Comment la fête-t-on en Pologne ?

Le matin du 6 décembre, les enfants polonais regardent bien sous leurs oreillers et dans leurs chaussons pour voir si Saint-Nicolas a récompensé les enfants sages qu'ils ont été pendant l'année.