Dimanche 24 octobre 2021
TEST: 2261

91% de jeunes vaccinés en Chine... un seul siège pour l'opposition à Hong Kong

Par Le Vent de la Chine | Publié le 27/09/2021 à 14:50 | Mis à jour le 28/09/2021 à 11:12
Photo : @VDLC
vaccination enfants en chine

Les chiffres de la semaine : 91% de jeunes vaccinés en Chine, 40 minutes par jour maximum sur les applications ludiques pour les moins de 14 ans, 180 millions de Chinois souffrent de troubles psychologiques, 1 seul siège remporté pour l'opposition à Hong Kong.

91% de jeunes vaccinés en Chine

91% des jeunes entre 12 et 17 ans sont vaccinés, selon les chiffres du gouvernement. Le déploiement de la campagne de vaccination ciblant cette tranche d’âge avait débuté fin juillet. Officiellement, l’État a donné son feu vert à la vaccination d’enfants dès l’âge de 3 ans, mais les autorités locales n’ont pas encore débuté l’inoculation. Cela pourrait changer alors qu’un foyer de transmission du variant Delta dans la province du Fujian, a été relié à une dizaine d’écoles primaires et maternelles. À l’approche des vacances nationales (1er au 7 octobre), le ministère de l’Éducation a une nouvelle fois encouragé les parents à ne pas voyager. Lors du dernier week-end prolongé à l’occasion de la fête de la mi-automne, la Chine a encore enregistré 13% de voyages en moins par rapport aux niveaux pré-pandémiques.

3 heures de jeux vidéo par semaine en Chine

40 minutes par jour : c’est la durée maximum que les moins de 14 ans pourront passer sur l’application Douyin – la version chinoise de TikTok – entre 6h et 22h. Cette limitation, mise en place par son développeur ByteDance, sera appliquée au moyen d’un contrôle de l’identité des utilisateurs. L’application de courtes vidéos en recense près de 600 millions chaque jour en Chine, mais seulement 0,4% d’entre eux ont moins de 14 ans. Cette limite vient s’ajouter à celle de 3h par semaine de jeux vidéo pour les jeunes de moins de 18 ans. Ces mesures – décrétées ou incitées par l’État – sont censées mettre un terme à « l’addiction internet » des jeunes Chinois.

7% des Chinois dépressifs, anxieux...

7 Chinois sur 100 souffriraient de troubles psychologiques (anxiété, troubles obsessifs du comportement, dépression…), soit 180 millions de personnes. Cette prévalence a été multipliée par 120 en douze ans, selon le Dr Xu Kaiwen (徐凯文), psychologue à l’université de Pékin. Elle serait encore plus importante chez les enfants : 20% à 30% seraient en proie à la dépression, voire à des tendances suicidaires. Dr Xu a également observé que 40,4% des étudiants en première année à Beida trouvent que « leur vie n’a pas de sens », et que 30,4% d’entre eux « détestent étudier ». Un phénomène que le chercheur appelle « la maladie du cœur vide » (空心病, kōngxīn bìng). À l’échelle nationale, il n’existe que 2 396 institutions psychiatriques. La chaine privée la plus célèbre du pays, le « Kangning Hospital » (康宁医院), coté à Hong Kong depuis 2015, a annoncé le 16 septembre une seconde cotation sur le marché ChiNext de la bourse de Shenzhen, visant à lever 300 millions de yuans pour construire trois nouveaux centres dans le Zhejiang, sa province d’origine.

La réforme électorale à Hong Kong élimine l'opposition

1 : c’est le nombre de sièges obtenus par l’opposition pro-démocratique lors de l’élection du nouveau comité électoral hongkongais, qui a rassemblé environ 4800 votants parmi l’élite politique de la RAS (contre 230 000 inscrits en 2016). C’est le premier scrutin depuis que le système imposé par Pékin, visant à s’assurer que Hong Kong est gouverné par des « patriotes », est mis en œuvre. Il est censé garantir que les « fauteurs de troubles anti-chinois » ne puissent plus « faire obstruction » au gouvernement, selon la cheffe de l’Exécutif Carrie Lam. 

Sur les 1 500 sièges qui composent le puissant comité électoral, seulement 364 étaient réellement à pourvoir, le reste étant installés d’office ou désignés par des groupes d’intérêts spécifiques. Seuls deux candidats de l’opposition ont été autorisés à se présenter à cette élection. Le comité électoral sera chargé de désigner le successeur de Carrie Lam en mars 2022 et près de la moitié du corps législatif (40 sièges sur 90) en décembre 2021. Seulement 20 des membres du « LegCo » sur 90 sont élus au suffrage direct.

Le Vent de la Chine

Le Vent de la Chine

Le Vent de la Chine est une newsletter hebdomadaire d'analyse de l'actualité économique et politique, et sociétale - réputée pour son sérieux et son analyse de qualité auprès des professionnels depuis 1996.
0 Commentaire (s) Réagir

Trophées Hong Kong

TROPHÉES 2021

Grand Prix du Public des Trophées : votez pour votre candidat préféré

A l’occasion des Trophées des Français de Hong Kong, élisez vos 3 finalistes préférés. Le participant ayant obtenu le plus de voix se verra attribuer le Prix du Public Banque Transatlantique.