Hong Kong fête Chung Yeung, le "double neuf"

Par Chloé Salmon | Publié le 03/10/2022 à 15:00 | Mis à jour le 03/10/2022 à 15:40
Photo : Chrysanthèmes @saifullahhafeel/pexels
chrisanthemes

Ce mardi 4 octobre, nous sommes le 9ème jour du 9ème mois du calendrier lunaire chinois. Ce sera donc Chung Yeung, un des festivals les plus anciens de Chine. Découvrez pourquoi nous profitons d'un jour férié aujourd’hui.

Qu’est-ce que Chung Yeung

« Chung Yeung » est également appelé "fête du double neuf" , les nombres impairs étant considérés comme étant yang, portent chance. Pour rester dans la sémantique liée à la prononciation, le caractère chinois signifiant neuf se prononce « jiu », ce qui signifie également long en français. Là réside le lien entre Chung Yeung et la fête de la longévité, association que le gouvernement chinois a institutionnalisé en 1989, en décrétant que ce jour serait désormais le jour des aïeux, un jour dédié à l’expression de notre amour et respect envers les plus âgés.

La légende autour de Chung Yeung

Le folklore autour du festival varie, mais la légende la plus répandue reste celle de Huan Jing, le guerrier tueur de démon.  D’après la légende, durant la dynastie Han, un démon a apporté la peste sur les terres en contaminant le rivière Ruhe. Beaucoup succombèrent à la maladie, les familles et les peuples de la région furent grandement affectés par l’épidémie. Comme beaucoup, Huan Jing perdit ses parents, et jura de les venger, déterminé à arrêter le démon. Il entendit parler d’un ermite immortel vivant dans les montagnes, qui possédait le moyen de vaincre ce fléau. Après de longues recherches, Huan Jing finit par trouver l’ermite, et il lui raconta son histoire. L’immortel, touché, décida de lui enseigner les arts martiaux et la maîtrise de l’épée. Quand Huan Jing fut enfin prêt à combattre le démon, l’ermite lui annonça que le démon attaquerait son village une fois de plus le neuvième jour du neuvième mois. Il lui donna une épée magique et l'engagea à rentrer chez lui. Quand Huan Jing rentra dans son village, il poussa son peuple de s’enfuir dans les montagnes. Pour les protéger, il suivit les conseils de l’ermite, leur conseillant de boire de l’alcool de chrysanthème et de porter des Zhu Yu (cornouillers) séchés en guise de collier, car cela les protègerait du démon. Le village déserté, le démon revint vers la rivière Ruhe, Huan Jing le tua, ramenant la paix et la santé pour tous.

C’est pour cela que pendant Chung Yeung, les gens randonnent vers le pic des montagnes. C’est aussi l’occasion pour eux de nettoyer les tombes de leurs ancêtres et de les honorer. Randonner lors de ce festival est considéré comme purifiant et bénéfique, pour purger son aura avant de reconnecter avec ses aïeuls.

Comment fêter Chung Yeung ?

Randonnées : même si vous n’avez pas de tombes d’ancêtres sur lesquelles vous recueillir, partir en balade vous fera tout de même du bien.

Contactez vos proches les plus âgés : même s’ils ne vous ont pas suivi dans votre expatriation, le festival de Chung Yeung vous servira d’excuse pour appeler votre famille. Quoi de mieux pour fêter le jour des aïeux, que d’appeler les vôtres, leur manifester votre affection ou seulement prendre de leurs nouvelles.

Manger des gâteaux de Chung Yeung : Pâtisseries à base de farine de riz et de sucre, souvent colorées et fourrées à la pâte d’haricots rouges, de fruits séchés ou de noix. Il est surnommé le gâteau de fleur du à sa forme traditionnelle de chrysanthème, bien qu'on puisse le trouver sous forme de collines. Les deux formes sont rattachées à la légende, ce qui fait de cette pâtisserie l’emblème de Chung Yeung.

Le chrysanthème : boire du chrysanthème sous forme de vin est un symbole de vitalité et de bonne chance. Une autre tradition consiste à ajouter des pétales de chrysanthèmes dans les potages de poulet, dans les poêlées de porc, dans les étouffés de poisson, dans les crêpes ou le porridge.  

Maintenant vous savez quoi faire et pourquoi, pour fêter comme il se doit Chung Yeung. Bonne fête du double-neuf à vous !

Sur le même sujet
Chloe

Chloé Salmon

Chloé est une jeune étudiante en science politique. Elle est passionnée par l’écriture et suit de près l’actualité locale et mondiale.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Hong Kong !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Didier Pujol

Rédacteur en chef de l'édition Hong Kong.

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale