Découverte de Hong Kong: balade à Sham Shui Po

Par Claudia Delgado | Publié le 18/07/2022 à 15:00 | Mis à jour le 19/07/2022 à 10:52
Photo : Photo@johnlsl- Flickr
Sham Shui Po Hong Kong

Les voix des vendeurs s’étendent le long de la rue piétonne qui grouille de passants. Sous nos yeux se déploie un bric-à-brac de marchandise : les gadgets côtoient les breloques et les chapelets de lumière éclairent les outils de bricolage. Au milieu du fourmillement, les gens marchandent, se bousculent et se collent. Nous sommes à Sham Sui Po.

 

Origines populaires de Sham Shui Po

Sham Shui Po, dont le nom veut dire « jetée d’eau profonde », se situe dans le nord de Kowloon. Il s’agit de l’une des premières zones développées à Hong Kong.

Sous l’occupation japonaise, Sham Shui Po devient un camp de prisonniers de guerre pour les soldats britanniques, indiens et canadiens. Dans les années 50, de nombreux réfugiés chinois fuyant le régime communiste s’y installent, puis dans les années 70, des réfugiés vietnamiens fuyant la guerre font de même. Cet afflux de main-d’œuvre permet le développement d’une industrie (majoritairement textile) qui a façonné ce quartier populaire, l’un des plus pauvres de Hong Kong où l’on trouve un bon nombre des appartements-cages.   

 

Sham Shui Po Hong Kong
photo@HKmemory

 

Coin de prédilection des artisans et des passionnés de mode

Sham Shui Po reste l’un de coins de prédilection des artisans qui viennent y trouver leurs matières premières, mais aussi de ceux qui cherchent une bonne affaire en matière de mode, voici quelques rues à ne pas manquer :

Ki Lung Street ou button street (rue des boutons) est remplie d’échoppes vendant toutes sortes de boutons. Vous y trouverez aussi du prêt-à-porter et des textiles variés.

Tai Nan Street ou leather street (rue de cuir) regorgeait autrefois d’usines de cuir et de tissus. Bien qu’actuellement, seuls quelques anciens commerces subsistent, la rue accueille une nouvelle vague d’artisans qui proposent des ateliers de confection d’articles en cuir.

Yu Chau Street ou bead street (rue des perles) est connue pour ses accessoires de couture, on y trouve des perles de toutes sortes, allant du bois au plastique et au verre.

Nam Cheong Street ou ribbon street (rue des rubans) est l’adresse idéale pour se fournir en rubans de toutes tailles, formes et couleurs.

Cheung Sha Wan ou fashion road est une longue rue avec une offre foisonnante d’accessoires et de prêt-à-porter à prix d’usine.

Yen Chow Street abrite le Hawker Bazaar, un marché aux tissus qui se cache sous une tôle ondulée couverte des bâches où l’on trouve tous les tissus qu’on ne cherche pas, perdez-vous dans des allées colorées et étroites de ce marché des plus originaux.

 

Sham Shui Po Hong Kong
photo@Wing1990hk - Wikimedia Commons

 

Balade historique : que visiter à Sham Shui Po ?

Couvent Precious Blood

Bâti en 1929, le bâtiment servait de résidence à la congrégation des Sœurs du Precious Blood. Plus tard, des parties du bâtiment ont été transformées pour abriter un hôpital offrant des soins médicaux gratuits et pour faire office d’orphelinats.  

86 Un Chau Street

Parc de Sham Shui Po

Jadis une caserne (1920), cette zone est devenue le principal camp de prisonniers de guerre pendant l’occupation japonaise de Hong Kong. Au sein du parc, deux plaques ont été érigées pour commémorer ceux qui ont péri dans le camp.

733 Lai Chi Kok Road

 

Sham Shui Po Hong Kong
photo@Wikimedia Commons

 

Poste de police

À l’intersection de Lai Chi Kok Road et de Yen Chow Street se dresse la station de police de Sham Shui Po, construit en 1925 afin de lutter contre la montée de la criminalité pendant l’une des périodes de grands troubles de Sham Shui Po. Il a été répertorié comme bâtiment historique de niveau II.

37A Yen Chow Street

Lei Cheng Uk Han Tomb Museum

Légèrement éloigné du centre névralgique de Sham Shui Po, ce tombeau a été découvert en 1955 lors du nivellement d’une colline en vue d’une construction. Les inscriptions trouvées sur le tombeau suggèrent qu’il remonte à la dynastie des Han de l’est (25-220). Bien que le tombeau soit fermé au public pour des raisons de conservation, il est possible de visiter cette relique derrière un panneau de verre. On y trouve également des poteries et des pièces de bronze extraites du site.

41 Tonkin Street

 

Sham Shui Po Hong Kong
photo@Wikimedia Commons

 

Chinese Public Dispensary

Ce centre médical a donné son nom à la rue Yee Kuk (qui veut dire clinique) et a été construit dans les années 1930 après que son ancien site ne réponde plus aux besoins des résidents. Le bâtiment n’est plus ouvert au public, mais on peut toujours admirer ses piliers et les balustrades du balcon, enjolivées de carreaux de céramique. Il a été répertorié monument historique de niveau II.

137 Yee Kuk Street

170 Yee Kuk Street

Cette résidence traditionnelle de type tong lau est répertorié monument historique niveau II. Elle fut construite dans les années 1920, son rez-de-chaussée abritait un magasin d’encadrement, tandis que les étages supérieurs étaient des résidences. Bien que les affaires aient cessé depuis longtemps, l’immeuble témoigne encore du passé traditionnel du quartier.

Temples répertoriés monuments historiques  

Sam Tai Tsz

Il fut construit en 1898 par des immigrants Hakkas pour honorer Sam Tai Tsz, déité connue pour s’être débarrassée de l’épidémie meurtrière de la peste en 1894. Il a été répertorié monument historique niveau II. À ses côtés se dresse le temple Pak Tai, monument historique de niveau III qui a été construit par les pêcheurs locaux en 1920 pour rendre hommage à Pak Tai, le Dieu du Nord. 

196 Yu Chau Street

 

Sham Shui Po Hong Kong
résidence traditionnelle de type tong lau - temple Pak Tai - photo@Wikimedia Commons

 

Kwan Tai

Construit en 1891, il est le seul temple de Kowloon dédié au dieu de la guerre et de la justice. Admirez son architecture traditionnelle du style Lingnanet, sa grande cloche de bronze. Le 24e jour du 6e mois lunaire, les foules s’agglutinent au temple pour célébrer l’anniversaire de Kwan Tai. Il a été répertorié monument historique niveau II.

158 Hai Tan Street

Pour les technophiles et amateurs de street art

Immeuble Man Fung

Un immeuble peint par l’artiste Okuda San Miguel lors du festival HKwalls en 2016. Le bâtiment résidentiel a fait peau neuve avec cette peinture murale qui recouvre toute la façade de l’étroit bâtiment avec des structures géométriques multicolores qui s’étalent sur plus de sept étages donnant forme à un renard en trois dimensions.

180 Tai Nan Street

Apliu Street Flea Market

Un marché aux puces animé et perpétuellement bondé d’étals et de commerces offrant toutes sortes d’accessoires et appareils récents et d’époque ainsi qu’une ribambelle d’objets hétéroclites. Ne ratez pas Audio Space, magasin qui a figuré dans le film Infernal Affairs, avec Andy Lau et Tony Leung.  

 

Sham Shui Po Hong Kong
Apliu Street Flea Market - photo@Claudia Delgado

 

Golden Computer Centre and Arcade

Dédié aux grossistes de la mode dans les années 1970, c’est actuellement le temple des gamers et technophiles. Venez ici pour tous vos besoins informatiques et déambulez parmi les rangées de magasins offrant gadgets électroniques, jeux vidéo et consoles.

146 – 152 Fuk Wing Street

Où manger à Sham Shui Po ?

Man Kei Cart Noodles

Comme son nom le dit, le restaurant propose différentes sortes de nouilles dites « de charrette », le plat tient son nom du fait qu’il était à l’origine vendu par des vendeurs ambulants équipés d’une charrette. Testez les favoris du Guide Michelin : les dumplings à la ciboulette et les ailes de poulet « suisses » (Swiss chicken wings).

121 Fuk Wing Street

Kwan Kee Store 

Un étal recommandé également par le Guide Michelin et réputé pour ses puddings (put chai koh) réalisés à base de sucre et de haricots rouges. 

115–117Fuk Wa Street

 

Sham Shui Po Hong Kong
put chai ko — photo@Wikimedia Commons

 

Tim Ho Wan

Considéré comme l’un des meilleurs dim sums de Hong Kong, c’est un incontournable de par sa réputation comme étant l’étoilé le moins cher du Hong Kong. Il faudra faire la queue pour savourer ses dim sums aux prix imbattables.  

9–11Fuk Wing Street

Kung Wo Beancurd Factory

Cet établissement opère à Sham Shui Po depuis 1960. Une échoppe à l’ancienne qui produit des desserts à base de soja. Essayez leur pudding de tofu onctueux ou leur tofu frit, la plupart des plats ne coûtent pas plus de 10 HKD.

118 Pei Ho Street

 

Depuis que le quartier a été recensé comme l’un des plus branchés par Time Out, les commerces traditionnels se mettent à côtoyer les boutiques modernes, néanmoins, Sham Shui Po reste un quartier hétéroclite et chargé d’histoire, qui mélange aisément traditions et modernité.

Sur le même sujet
Claudia Delgado

Claudia Delgado

Mexicaine de langue française, Claudia est traductrice. Cela fait quelques mois qu’elle habite à Hong Kong et rédige des articles pour le Petit Journal
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Hong Kong !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Didier Pujol

Rédacteur en chef de l'édition Hong Kong.

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale