Mercredi 27 janvier 2021
Hong Kong
Hong Kong

Covid-19: polémique autour du vaccin chinois

Par Didier Pujol | Publié le 13/01/2021 à 15:30 | Mis à jour le 14/01/2021 à 08:47
Photo : Dimas Covas, le directeur de l'Institut Butantan de Sao Paolo en charge des tests brésiliens de Sinovac
vaccin covid chine

Dernier à publier les résultats de la phase 3 des tests nécessire à la mise sur le marché de son vaccin, la firme chinoise Sinovac Biotech peine à convaincre quant à l'efficacité de son vaccin.

50,4% d'efficacité au Brésil

Alors que différentes populations test à travers le monde devaient permettre de publier des résultats fiables quant à son taux d’efficacité, le vaccin Sinovac indiquait successivement un taux d’efficacité de 78% sur la base des résultats brésiliens, avant que l'Institut Butantan de Sao Paolo en charge de ces tests n’indique mardi n’avoir atteint que 50,4% sur son échantillon, juste au dessus du minimum requis pour un vaccin et largement en dessous des recommandations internationales de 70%. En cause, selon Sinovac, une partie de l’échantillon qui présentait au départ des symptômes de la maladie et auraient donc faussé les résultats, les marques concurrentes ayant, selon le fabricant du vaccin chinois, écarté de ses tests les sujets ayant déjà contracté la maladie par le passé. 

 

vaccin covid chine
Le vaccin Sinovac déjà administré en Chine

 

Communications contradictoires

Du coup, ce mercredi, l'entreprise chinoise précisait la communication de son partenaire de Sao Paolo, indiquant que sur la partie de la population sans symptômes, les résultats étaient de 100 % dépassant du coup les recommandations de 70% du gouvernement chinois et même les 95% de son concurrent Pfizer-BioNTech, le premier vaccin à recevoir l’homologation. Pour tenter de rassurer encore plus, les fabricants chinois citaient à la suite du Brésil les résultats des échantillons turc et indonésiens qui donneraient 91,25% et 65,5%. Autant dire que face à ces différents messages, la confiance déjà entamée dans la solution chinoise qui a commencé la production en masse (500 millions de doses par an) en accord avec l'autorité de régulation chinoise et démarré les campagnes de vaccination sur le continent est une nouvelle fois ébranlée.

 

vaccin covid chine
Patrick Nip

 

7,5 millions de doses à Hong Kong

A Hong Kong, où 7,5 millions de doses ont été commandées, on assure que les vérifications sur l’efficacité du vaccin devront avoir lieu avant de procéder à la campagne de vaccination prévue à partir du mois de Février. En complément du vaccin Sinovac, 7,5 millions de doses Pfizer-BioNTech et 7,5 millions d’autres doses fournies par Oxford-AstraZeneca sont prévues d’être livrées entre avril 2021 et la fin du premier semestre. En attendant, les intentions de vaccinations dans l’enquête de Hong Kong University auprès de 1200 personnes font état de 37,2 % seulement, de quoi inquiéter les autorités quand au succès de la campagne prévue. Ce Mercredi le ministre Patrick Nip se voulait rassurant, indiquant que le niveau de confiance de la population allait augmenter au fil du temps. Rappelons que seul un taux de vaccination supérieur à 70% permettrait selon les spécialistes d’éradiquer la maladie.

 

Pour être sûr de recevoir GRATUITEMENT tous les jours notre newsletter (du lundi au vendredi)

Ou nous suivre sur Facebook et Instagram

 

Nous vous recommandons

Didier Pujol

Didier Pujol

Passionné de culture chinoise et présent en Chine depuis 2011, Didier a publié de nombreux articles sur la Chine avant de reprendre la direction de l'édition Hong Kong comme directeur et rédacteur en chef.
0 Commentaire (s)Réagir