Comment les Hongkongais fêtent Noël

Par Karine Yoakim Pasquier | Publié le 01/12/2020 à 14:00 | Mis à jour le 02/12/2020 à 00:15
Photo : Comment les Hongkongais fêtent Noël - Photo@Kristoffer Trolle - Flickr
Noël Hong Kong

Noël est une fête célébrée dans de nombreux pays. Mais, si la partie religieuse change peu, les coutumes quant à la fête elle-même changent selon les pays. Comment nos hôtes hongkongais célèbrent-ils Noël?

Si Noël est une fête célébrée par tous les Chrétiens autour du monde, les coutumes quant à elle changent en fonction des régions. Certains le fêtent le 24 ou le 25 décembre, alors que d’autres attendent le 06 janvier. Certains mangent de la dinde, d’autres de l’agneau ou encore du porc…

Mais qu’en est-il de nos hôtes hongkongais? Comment les chrétiens de Hong Kong célèbrent-ils Noël? Pour le savoir, nous sommes allés à la rencontre de 6 Hongkongais qui préparent également les fêtes.

Comment célébrer Noël à la hongkongaise (hors Covid)?

Les Hongkongais que nous avons interrogé fêtent Noël de différentes manières. Tak, par exemple, se rend à Tsim Sha Tsui pour regarder les lumières: "On marche en général le long de l’Avenue of Stars, Nathan Road, et Canton Road pour toutes les voir. J’aime bien aussi regarder les arbres de Noël dans les malls. C’est spectaculaire!" Ensuite, Tak fêtera à la maison: "On invite des amis à venir manger des gâteaux. Ma femme prépare des plats comme des salades ou des plats coréens (nb: mon épouse est coréenne). On célèbre ensemble, puis on joue à des jeux et on discute."

 

Hong Kong Noël
La décoration de Noël de Pacific Place - Photo personnelle

 

Pour Gigi, qui est pratiquante, Noël se passe à l’église, avec sa communauté: "On a une messe la nuit du 24, où l’on chante des chants de Noël. Le matin du 25, nous avons une autre messe, pendant laquelle ceux qui le souhaitent peuvent se faire baptiser. Nous avons ensuite un repas avec les membres de l’église." C’est également le cas d’Agnès qui commence à célébrer dès le 01 décembre: "Chaque année, nous commençons à célébrer dès le début de la période de l'Avent. On passe donc tous les dimanches de décembre à l’église, jusqu’à Noël."

Stéphanie, quant à elle, a des traditions qui remontent à sa plus tendre enfance: "Quand j’étais petite, chaque année, ma maman nous emmenait voir le ballet Casse Noisettes, puis on mangeait ensemble au restaurant. Maintenant que ma mère n’est plus avec nous, on ne fait plus vraiment de repas de Noël. Je vais voir ma grand-mère et mes oncles et tantes. On mange ensemble mais c’est plutôt un repas chinois."

Mais pour beaucoup de Hongkongais, Noël est habituellement une période de vacances. C’est notamment le cas de Kenny qui part généralement passer les fêtes dans un pays étranger.

 

Noël Hong Kong
Photo@Minfl3 - Pixabay

Un repas de Noël sous le signe de l’éclectisme

A Hong-Kong, rares sont ceux qui dégustent la fameuse dinde de Noël. Tak, après la messe, participe à un grand repas canadien, avec la communauté: "C’est très varié. Il y a de tout: de la cuisine chinoise, coréenne, japonaise et occidentale. Moi j’aime manger des gâteaux et de la pizza. Une année, mon église a même organisé un barbecue. Par contre, quand je célébrerai à la maison, je mangerai une raclette!"

Gigi, de son côté, n’a pas de plat traditionnel: "On va manger de la nourriture occidentale comme des spaghettis, de l’ananas avec des saucisses, boire du jus d’orange. En général, on mange simplement ce dont on a envie." C’est également l’avis de Kenny: "Moi, je mange ce qui est bon, me dit-il."

 

Noël Hong Kong
Photo@Fezbot2000 - Unsplash

 

"Il y a énormément de restaurants qui proposent des menus pour Noël, continue Peggy.  Sinon, au travail, on fera un repas avec pleins de spécialités à partager comme des ailes de poulet, des boulettes de poisson, des sandwichs, des saucisses, des frites, des rouleaux de printemps, des spaghettis, une salade de fruits, etc."

Si Agnès aime partager un pudding de Noël avec des amis, Stéphanie mangera plutôt de la cuisine chinoise: "Une année, j’ai essayé de cuisiner un repas occidental pour Noël: du poulet avec de la purée et des brocolis mais ça m’a pris énormément de temps et du coup, je ne recommencerai pas."

Les traditions de Noël 

Pour Kenny et Agnès, la tradition est assez simple: "On va à l’église. Puis on célèbre avec ses amis et sa famille."

Gigi, de son côté, profitera des jours fériés pour se reposer et voir ses proches: "A part aller à l’église, je me repose, je vois mes amis, j’envoie également des cadeaux et des cartes de Noël à mes amis qui sont à l’étranger." Peggy, qui est enseignante, aime également cette tradition: "Les jours précédant Noël, les élèves enverront des cartes de Noël aux enseignants et aux camarades de classe."

Pour Stéphanie, Noël est une période de partage: "A Noël, avec les membres de mon église, on organise un Secret Santa. Puis, on parle des choses dont on est reconnaissant."

Décorer sa maison à Hong Kong

Si Tak a acheté un petit sapin de Noël en plastique, qu’il sort chaque année, il aime également aller au marché aux fleurs de Prince Edward, pour embellir son appartement. Mais ce n’est pas le cas de tout le monde, nous dit Kenny: "Je décore parfois mon intérieur, avec un petit sapin de Noël. Mais ce n’est pas courant. Peut-être que 10% des gens le font."

 

Hong Kong Noël
Photo@Egor lyfar - Unsplash

 

Chez Gigi, on suspend les chaussettes destinées à accueillir les cadeaux au pied de son lit: "Une année, mon grand papa s’était même habillé en Père Noël. Ça m’a laissé un beau souvenir! Mais j’avoue qu’on décore plus pour Chinese New Year que pour Noël."

Agnès, de son côté, aimait décorer la maison lorsque son fils était enfant. Quant à Peggy, elle fabriquera avec ses élèves pendant tout le mois de décembre des objets à ramener à la maison: "Les familles qui ont un arbre de Noël à la maison le décoreront souvent avec les cartes de Noël qu’ils auront reçus!"

Noël 2020: entre Covid et restrictions

Pour Tak, le Covid ne fera pas une grande différence: "On restera à la maison, entre nous. La différence principale, c’est que nos amis ne se joindront pas à nous. On restera en famille. On ne pourra également plus chanter des chants de Noël à l’église. Mais à la place, on préparera des cookies qu’on offrira avec des fruits à nos proches."

 

Noël Hong Kong
Photo@Volodymyr Hryshchenko - Unsplash

 

Stéphanie, qui est créative, imagine déjà des solutions: "Si je ne peux pas voir de gens, je vais me cuisiner quelque chose de spécial à la maison, puis, je jouerai au jeu Le loup garou, via Zoom avec des amis. Je pourrais même réécrire l’histoire pour l’adapter à Noël!"

Agnès, de son côté, envisage de remplacer la fête de Noël qu’elle fait habituellement à la paroisse, par une randonnée, tandis que Kenny et Peggy resteront à la maison.  

Gigi craint de son côté de ne pas pouvoir aller à l’église: "Je n’ai pas très envie de célébrer la messe de Noël en ligne. J’espère donc que la situation de stabilisera. Mais le point positif au Covid, c’est que beaucoup plus de gens resteront à Hong Kong. Ce sera plus chaleureux. On ne pourra pas faire de fête mais on aura la possibilité de voir (en petits groupes) ceux qu’on aime."

 

Pour être sûr de recevoir GRATUITEMENT tous les jours notre newsletter (du lundi au vendredi)

Ou nous suivre sur Facebook et Instagram

 

Sur le même sujet
Karine Yoakim-Pasquier

Karine Yoakim Pasquier

Karine est Suisse francophone vivant depuis 2018 à Hong Kong. Elle tient un blog intitulé hotfonduepot.com, travaille dans une école et vient de terminer ses deux premiers romans.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Hong Kong !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Didier Pujol

Rédacteur en chef de l'édition Hong Kong.

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale