Dimanche 26 septembre 2021
TEST: 2261

Art Basel Hong Kong, rencontre avec l’artiste Vik Muniz

Par Stéphanie Stiernon | Publié le 28/03/2019 à 13:59 | Mis à jour le 29/03/2019 à 00:03
Photo : L'artiste Vik Muniz dans les vignobles de la maison Ruinart
Art Basel Hong Kong Vik Muniz Ruinart

La 7ème édition d’Art Basel Hong Kong ouvre ses portes au public aujourd’hui. Le Petit Journal a rencontré l’artiste Vik Muniz qui a oeuvré en collaboration avec la maison de champagne Ruinart.

Cette foire internationale d’art contemporain réunissant 242 galeries prestigieuses venant de 35 pays est aussi le plus grand événement de networking en Asie pour les collectionneurs, marchands et amateurs d’art. Si la foire est accessible au public à partir d’aujourd’hui, les professionnels du secteur ont commencé leur marathon le week-end dernier parcourant vernissages, soirées VIP, preview et meeting clients à un rythme effréné pour ne rien manquer et ne pas manquer d’être vus. 80.000 visiteurs sont attendus à Hong Kong dont la moitié venant de l’étranger et près de 7.000 sont VIP incluant les collectionneurs, curateurs et artistes. Quel succès pour une ville qui n’est pas réputée à la base pour ses musées et collections d’art. Les connaisseurs expliquent cet engouement comme étant une opportunité unique pour tester le marché en Asie.

Rencontre avec l’artiste Vik Muniz

 

Art Basel Hong Kong Vik Muniz Ruinart
L'oeuvre "Flow Diptych" créée par l'Artiste Vik Muniz en collaboration avec la maison Ruinart

 

Tester une nouvelle formule, c’est la décision qu’a pris la Maison Ruinart en installant son stand à l’entrée de la foire, et non plus dans le lounge VIP, pour pouvoir exposer au grand public sa collaboration avec l’artiste brésilien Vik Muniz. Si la maison était moins visible l’année dernière, c’est que l’artiste 2018, Liu Bolin, travaille activement ses techniques de camouflage. "Ruinart a commencé ses collaborations artistiques en 1896 avec le tchèque Alphone Mucha et continue à commissionner chaque année un des meilleurs artistes contemporains du moment. L’artiste a carte blanche. Il est libre de créer une œuvre au sein de la prestigieuse maison basée à Reims" nous explique Fabien Vallerian, directeur de la communication internationale chez Ruinart avant de nous introduire à l'artiste.

"Nous regardons la même chose mais la voyons différemment"

"Cette collaboration était différente des autres" explique Vik Muniz. "Invité par la maison Ruinart à passer quelques jours sur place pour découvrir les lieux et rencontrer les équipes, je me suis immédiatement senti dans un environnement propice à la création" raconte l’artiste épicurien dont le passe-temps favori est de préparer des cocktails. Sa rencontre avec Fréderic Panaiotis, le chef des caves, l’a convaincu de se lancer dans l’aventure.  "Nous regardons la nature, les arbres et les cèpes de vigne avec passion. Fréderic s’attarde sur la morphologie botanique et j’analyse l’aspect visuel de la plante. Nous regardons la même chose mais la voyons différemment".

 

Art Basel Hong Kong Vik Muniz Ruinart
Vik Muniz à l'oeuvre au sein de la Maison Ruinart. Credit @ Ruinart website

 

Vik Muniz crée des œuvres au départ de matériaux en tout genre qu’il assemble sous forme d’une mosaïque pour donner naissance à la représentation d’un objet. Son œuvre finale est la photo de sa création, celle-ci étant éphémère. "Mon travail est une bataille constante entre l’assemblage des petites parties et la composition dans sa totalité. L’un ne va pas sans l’autre. Ces œuvres-ci (NDLR réalisées avec Ruinart) ont été réalisées uniquement à partir de matériaux naturels de la vigne, de la terre et de l’arbre".   

"Les artistes ne doivent pas aller aux foires, de la même façon que les vaches ne doivent pas visiter les abattoirs"

Si les œuvres de Vik Muniz sont souvent exposées à Art Basel, vous aurez peu de chance de croiser l’artiste. "Je n’ai pas l’habitude de venir. Les artistes ne doivent pas aller aux foires, de la même façon que les vaches ne doivent pas visiter les abattoirs" dit-il en éclatant de rire. "Plus sérieusement, je ne suis pas à l’aise dans une foire d’art. Je travaille avec mes sens et quand je regarde quelque chose, je le fais intensément. Il y a tellement de choses à découvrir ici que je suis surstimulé". L’artiste nous parlera ensuite avec enthousiasme de ses engagements auprès des enfants aux conditions de vie précaire. Venant lui-même d’un milieu très modeste de Sao Paulo, il s’investit beaucoup, notamment par la création de centres d’art, pour aider les plus démunis. Un artiste complet aux yeux rieurs qui nous fait découvrir son art avec passion et enthousiasme. "J’aime rendre l’art accessible à tous et pas seulement aux privilégiés. Personne ne devrait avoir peur d’entrer dans une galerie ou de visiter un musée". Sans crainte aucune, nous sommes entrés à la foire à la découverte de son programme éclectique.

 

Art Basel Hong Kong Vik Muniz Ruinart
Sur le salon avec Vik Muniz

 

Programme de la foire

Quels sont ces secteurs? Les galeries, les Insights, les Discoveries, les Encounters, Kabinett, Film, Magazines et Conversations. Considérées comme le réseau de distribution le plus important pour les marchands, les galeries sont les plus gros acteurs de la foire. Peintures, sculptures, dessins, installations, photographies, films, vidéos ou œuvres digitales… Le secteur Insights regroupera les projets des artistes et les galeries de la région Asie tandis que les Discoveries offre une plateforme aux artistes contemporains émergents.

Les Encounters, organisés par la commissaire Alexie Glass-Kantor, directrice de la galerie Artspace à Sydney, permettront aux visiteurs de découvrir treize œuvres XXL en se promenant dans les grands espaces du Convention and Exhibition Centre. Les participants du secteur Kabinett auront le loisir de présenter leurs œuvres dans un espace fermé, par thème ou en solo. Une aubaine pour mettre leur travail en valeur. Tandis que les œuvres sélectionnées par le commissaire Li Zhenhua pour le secteur Film seront présentées durant quatre jours au Convention and Exhibition Center. Pour conclure ce beau programme, les Conversations, assurées par l’écrivaine et éditrice Stéphanie Bailey, prendront place dans l’Auditorium. L’idée est d’offrir une plateforme de dialogue aux professionnels du secteurs via des discussions avec les artistes, des galeristes, des commissaires et d’autres acteurs du monde de l’Art. 

 

Informations pratiques: 

  • 29 Mars 2018: 13:00 à 21:00
  • 30 Mars 2018: 13:00 à 20:00
  • 31 Mars 2018: 11:00 à 18:00

Lieu: Exhibition and Convention Centre 

Billetterie: ICI

 

Art Basel Hong Kong Vik Muniz Ruinart
Eva Freund in Blue Hat, 1910 peint par l'artiste Egon Schiele Photo @Art Basel

 

Nous vous recommandons
Stéphanie Stiernon

Stéphanie Stiernon

Journaliste Freelance après 12 ans dans le secteur bancaire, au contact des entreprises et du commerce international. Passionnée par l’actualité générale, l’économie, la politique, Stéphanie est avide d’apprendre et désireuse de partager.
0 Commentaire (s) Réagir

Que faire à Hong Kong ?

PUBLIREPORTAGE

Théophile Hancké : après l’EDHEC, une brillante carrière en perspective

Après avoir terminé sa scolarité au Lycée Français International de Hong Kong par une mention très bien au baccalauréat, Théophile Hancké intègre l’EDHEC International BBA, dont il sort major de sa…