Lundi 18 octobre 2021
TEST: 2261

ROOFTOP SLUMS - Des bidonvilles sur les toits de Hong Kong

Par Lepetitjournal Hong Kong | Publié le 06/01/2015 à 23:00 | Mis à jour le 19/03/2015 à 17:41

 

Retour en page d'accueil - Découvrez nos autres articles

A Hong Kong, la pénurie de logements sociaux et la cherté des loyers ont depuis longtemps contraint les plus pauvres à vivre dans les espaces les plus réduits, des chambres et studios divisés en micro-cellules, qu'on nomme communément lits-cages ou cage homes. Depuis les années 1950, les travailleurs précaires majoritairement venus de Chine ont été repoussés jusqu'aux toits de la ville, où sont apparus de véritables bidonvilles.

Bien que déclarées illégales en 1982, ces structures de bois, de briques et de tôles, qui ne peuvent parfois pas même accueillir un lit, sont encore légion à Hong Kong. Malgré les nombreux démantèlements de ces dernières années- près de 400 000 ont été détruites entre 2001 et 2011, elles seraient près 170,000 selon les autorités. Et des milliers de familles, des immigrés continentaux pour la plupart, logent toujours ? parfois depuis plusieurs décennies- dans ces habitations de fortune que les typhons, les fortes pluies tropicales et le feu menacent à tout moment de détruire. Certaines sont propriétaires, la majorité verse le seul loyer qu'elle peut se permettre dans une ville où le prix moyen du logement a bondi de 76% depuis 2008.

En 2009, la chaine PBS avait consacré un documentaire à l'un de ces bidonvilles du ciel, quelques mois avant sa destruction, et à ses résidents. Des témoignages qui ne sont pas sans rappeler ceux des habitants de la Kowloon Walled City. Comme ailleurs, ces 3D workers y vivent à la merci de propriétaires peu scrupuleux parmi les insectes et les rats, dans la crainte des augmentations de loyer et des avis d'expulsion. A Kowloon, les quartiers où se concentre l'essentiel de ces rooftop slums (Sham Shui Po, Kwun Tong, Tai Kok Tsui) sont en plein redéveloppement et beaucoup d'immeubles anciens sont rasés. Mais ces projets immobiliers prennent parfois plusieurs années avant de se concrétiser. En attendant, ces cahutes insalubres haut perchées continuent de se vendre et de s'acheter en toute impunité.

Florence Morin (www.lepetitjournal.com/hong-kong) mercredi 7 janvier 2015

En savoir plus:

Portraits from Above: Hong Kong's Informal Rooftop Communities, livre de Stefan Canham et Rufina Wu paru chez Paperback - Jan en 2009

En savoir plus sur l'ONG SoCo et les cage homes:

DES HOMMES EN CAGE - Le reportage d'Envoyé spécial sur les "cage homes" de Hong Kong

CARITATIF - SoCO, " For people we, care, dor justice, we act"

SOCIETE - Les hommes grenier de Hong Kong

En savoir plus sur la pauvreté à Hong Kong:

PRECARITE - 1,3 million de Hongkongais sous le seuil de pauvreté

COMMISSION PAUVRETE - Hong Kong veut renforcer sa lutte contre la pauvreté

HONG KONG - La pauvreté en pleine croissance

En savoir plus sur la Walled Kowloon City :

CITY OF DARKNESS REVISITED - Un livre, une expo

DECOUVERTE - Kowloon Walled City Park, un jardin chargé d'histoire

URBAN SKETCHERS HONG KONG - Le Yamen du Kowloon Walled City Park

LA PHOTO DE LA SEMAINE ? Entrez dans le Kowloon Walled City Park

URBAN SKETCHERS HONG KONG / SMCP - Adolfo Arranz remporte deux "News Design Awards" pour sa "Cité de l'anarchie"

HONG KONG ET MACAO - Le Monstre sacré de Joseph Kessel

0 Commentaire (s) Réagir

Que faire à Hong Kong ?

ACTIVITÉS SPORTIVES

Essayez-vous aux patins à roulettes en salle à Hong Kong !

Lepetitjournal.com est allé se tester aux patins à roulettes, le nouveau lieu branché des jeunes proche de North Point. On a enfilé coudières, genouillères, casque etc. Chaud devant, on arrive !

Sur le même sujet