Samedi 23 février 2019
Hong Kong
Hong Kong
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Un bel aperçu de la scène musicale française: Let the Children Bloom

Par Marc Schildt | Publié le 24/01/2018 à 12:00 | Mis à jour le 25/01/2018 à 03:29
Photo : De g. à d. Matthieu Sachot, Ingrid, Mathieu Carnot, la Chorale de la paroisse française
Artistes Let the Children Bloom

Les artistes français seront nombreux à monter sur scène ce vendredi 2 février à l’initiative des associations PSE et Mayaa HK. Le répertoire du concert est délibérément varié pour en accueillir beaucoup - français mais pas que ! - et faire redécouvrir au public des styles et des succès intemporels.

Let the children bloom est reparti pour une troisième édition ce vendredi 2 février. Le concert se tiendra à l’auditorium de Saint Margaret’s à Happy Valley et démarra à 19h30.  

Lors de la soirée, il est prévu 12 formations professionnelles et semi-professionnelles. Elles se succèderont sur scène pour interpréter chacune deux morceaux soigneusement sélectionnés.

Vous entendrez du gospel, du jazz, du classique, du rock et de la chanson française

Surtout vous verrez des artistes dans un grand choix de formations:  chorale, chanteur solo, instrumentiste solo, en groupe ou en fanfare!

Une variété nous explique Isabelle Morin, responsable de la chorale et en charge de coordonner ces nombreux artistes, qui est le propre de Let the Children Bloom. "Le public est large, les gens viennent pour soutenir une cause certes, mais aussi pour écouter de la musique. Et, nous souhaitions que tous y prennent du plaisir". C’est pourquoi cette programmation, ils la veulent "joyeuse et festive."

Les artistes sur scène

Chaque partie (il y en a deux) démarrera avec une chorale. La première, menée par Chorus et Patrick Larbier, ouvrira le concert avec un tube pop rock très fédérateur - en écho aux causes défendues lors de la soirée. 

La seconde partie sera lancée avec la Chorale de la paroisse française qui entonnera deux chants, plus classiques mais tout aussi inspirants avec un chœur de 20 chanteurs. 

Entre-temps, vous assisterez à des compositions de jazz, deux morceaux chantés par Ingrid Sera-Gillet (chanteuse du groupe Opium) et joués par le saxophoniste Elie Franko et Patrick Larbier, un trio de jazz "improvisé et éphémère pour ces deux classiques aux couleurs douces et vibrantes d'espoir" selon les mots d’Ingrid.

Vous découvrirez des instruments comme le marimba, un instrument peu connu, sorte de grand xylophone en bois, joué par Rose, avant de revenir vers des instruments plus classiques : clarinette avec Benjamin Hoellinger ou du piano avec la pianiste professionnelle Poyi Tang. 

 

Poyi Tang piano

 

Enfin les voix! Elles iront de la musique classique au rock moderne.

Avec Matthieu Sachot qui est un chanteur lyrique Ténor professionnel. Ce français basé à Hong Kong a fait des concerts classiques en Europe et en Asie, il interprétera Una Furtiva Lagrima de Donizetti et un morceau de… Leonard Cohen!

Un avant-goût de sa voix ample et impressionnante dans cet enregistrement live de La Luna que non (si vous en voulez plus, allez voir son génial Nessum Dorma de Puccini sur son site):

 

 

Lovina Hui, chanteuse d’opéra alto, membre de l’Opéra de Hong Kong, Ladies of the Hong Kong Philharmonic Chorus qui interprétera trois morceaux, du Carmen mais un morceau très pop en duo avec Matthieu Sachot. 

Mathieu Carnot, ou Matthieu Motte selon que vous le voyez sur scène ou aux commandes du magazine Sauvés par le Kong. Il était chanteur du groupe de rock Caravage, s’est produit dans "1789 - les Amants de la Bastille" et a assuré dernièrement la première partie de Vianney à Hong Kong.

Maria Lavergne qui se présente comme « une chanteuse passionnée qui aime fusionner et interpréter à sa façon les classiques de grands artistes comme Edith Piaf, Frank Sinatra, Billie Holidays, Shirley Bassey, Whitney Huston…

Les deux parties se terminent avec les infatigables membres du Groupe Électrogène Fanfare Club. A ce stade, vous vous retrouverez certainement à danser avant de vous en rendre compte vu l’énergie et l’ambiance festive que cette fanfare arrive à insuffler ! 

 

Groupe Electrogène Fanfare Club

 

Un engagement autour de deux associations

Pour cette édition encore, tous les artistes jouent gracieusement au profit de deux associations : MAYAA Hong Kong et Pour un Sourire d’Enfant (PSE).

Elles sont à l’origine de cet évènement et tous les tickets vendus reviendront aux deux associations, par conséquent, aux enfants défavorisés de Hong Kong, de Katmandu et de Phnom Penh.

La mission de Pour un Sourire d’Enfant (PSE) est d’aider les enfants du Cambodge à sortir du cercle vicieux de la pauvreté, grâce à 6 grands programmes d’actions: éduquer, nourrir, soigner, protéger, et former à un métier les jeunes en grande difficulté, et soutenir leur famille.

MAYAA vient en aide à des familles démunies de Hong Kong et de Katmandu pour qui l’accès à l’éducation représente un coût trop élevé. Au Népal, l’association dispense également des soins gratuits et forme les mamans à une vie plus digne et autonome.

Les organisateurs ont réussi une prouesse en réunissant autant d’artistes sur scène pour un public qui, nous leur souhaitons, sera large.

 

Let the children Bloom Flyer

 

Online Ticketing: https://www.ticketflap.com/letthechildrenbloom 

La salle contient 400 places!

PHOTOS: Pages Facebook des artistes <-- Thanks ;-)

 

Marc Schildt Hong Kong lepetitjournal

Marc Schildt

En charge de l'édition de Hong Kong du site lepetitjournal.com
0 Commentaire (s)Réagir

Que faire à Hong Kong ?

FESTIVAL

Lin Hwai-min, le magicien de la Porte des Nuages

Le Hong Kong Art Festival présente une rétrospective du plus grand chorégraphe d’Asie, le taïwanais Lin Hwai-min, fondateur et directeur artistique d'une troupe devenue mythique dans le monde