Mardi 27 juillet 2021

Raymond Cauchetier, l’étonnant photographe de la Nouvelle Vague

Par Gérard Henry | Publié le 24/11/2017 à 11:32 | Mis à jour le 24/11/2017 à 12:19
Photo : Jeanne Moreau dans La Baie des anges de Jacques Demy, © Raymond Cauchetier
Raymond Cauchetier Cover

Une sélection des célèbres photos de Raymond Cauchetier sur la Nouvelle Vague est exposée par l’Alliance Française à la Broadway Cinématheque à Yau Ma Tei à l'occasion du festival du film français.

Vous n’avez peut-être jamais entendu son nom, et pourtant si vous êtes un tant soit peu cinéphile vous le connaissez de façon familière, car ses photos font partie de votre culture et de votre propre mémoire, ainsi que du patrimoine mondial du cinéma : Jean-Paul Belmondo descendant les Champs Elysées aux cotés de Jane Seberg dans A bout de souffle de Godard, ou Jeanne Moreau, riant aux éclats entre Jules et Jim, c’est lui !

Lui, c’est Raymond Cauchetier, le photographe de plateau des films de la Nouvelle Vague, un homme qui pendant presque une décennie s’engagea avec passion dans cette folle aventure, filmant l’avant, le pendant et l’après de ce cinéma en train de se faire, présent sur les tournages de Jean-Luc Godard, François Truffaut, Jacques Rozier, Claude Chabrol, Agnès Varda, Jacques Demy... Ses photos ont fait et font toujours le tour du monde, sans cesse reproduites, et pourtant il était resté un inconnu, car l’auteur n’était jamais crédité, il fallut plus de 50 ans pour qu’il en récupère une partie des droits et fasse connaitre son nom.

 

 

Adieu Philippine, Jacques Rozier, 1960
Adieu Philippine, Jacques Rozier, 1960  © Raymond Cauchetier

 

 

Il faut le dire tout de suite. Ce ne sont pas des photos ordinaires de plateau, elles montrent une grande  créativité de la part de l’auteur, qui apporte souvent un plus au film lui-même et ont joué un grand rôle dans la célébrité et la transmission de la Nouvelle Vague. Dans un bel essai qui accompagne une monographie intitulé Le photographe escamoté, Marc Vernet dit de lui qu’ "il s’engage aux tout premiers pas de la Nouvelle Vague pour l’inventivité du travail, pour le noir et blanc sans éclairage artificiel, pour la communauté du commando artistique, pour la liberté de ton, pour la prise de risque dans la réalisation du neuf."

Il n’hésite pas en effet par exemple à demander à Belmondo et Seberg, de rejouer après son tournage la scène de la descente des Champs-Elysées pour refaire sa photo. "Il tire parti de la place qui lui est faite, à côté du tournage, dans ses interstices ses arrêts, ses reprises (...) son travail, son objet, ce n’est pas le film, mais le film en train de se faire" (M. Vernet)

 

A bout de Souffle, Jean Luc Godard, 1959
Jean-Paul Belmondo & Jean Seberg dans A bout de souffle (1959), Jean-Luc Godard © Raymond Cauchetier

 

Aujourd’hui Raymond Cauchetier a 97 ans et habite toujours dans l’immeuble où il est né à Paris, mais dans cet intervalle, il a parcouru le monde et eut de multiples aventures avant et après cette Nouvelle Vague qui l’a immortalisé. Il les raconte lui-même dans une petite autobiographie riche en péripéties : Entièrement autodidacte, son seul diplôme étant celui de l’école primaire, il fut résistant pendant la guerre, participa à la libération de Paris, fut chef du service de l’information du commandement de l’air en Indochine, photographe de guerre, animateur radio à Saigon, publia à 10 000 exemplaires un premier album Ciel de guerre en Indochine, fut reconnu comme grand photographe par le Japon. Il constitua également une énorme archive de 3.000 photographies du patrimoine indochinois à la demande du roi du Cambodge, trésor disparu car irrémédiablement détruit par les Khmers rouges lors de la prise du palais royal.

De passage à Hong Kong et Macao en 1954, il fit quelques photos avec son rolleiflex, récemment retrouvées dans un tiroir et exposées d’ailleurs a la Fine Art Asia en octobre 2017 à Hong Kong. Revenu en Europe, il se passionna ensuite pour la sculpture romane constituant une gigantesque documentation de plus de 30.000 photos sur ce sujet.

Le public hongkongais aura la chance de voir une sélection des célèbres photos de Raymond Cauchetier sur la Nouvelle Vague exposées par l’Alliance Française à la Broadway Cinématheque à Yau Ma Tei lors du festival du film français.

Exposition:
Photo de cinéma : Image of the French New Wave by Raymond Cauchetier
25/11 - 10/12/2017
1/F, Broadway Cinematheque

 

 

Adieu Philippine, Jacques Rozier, 1960
Jeanne Moreau dans La Baie des anges de Jacques Demy, © Raymond Cauchetier

 

Article paru dans Paroles, le magazine culturel de l'Alliance Française
Numéro Octobre / Novembre / Décembre 2017 - consultable ici 
Photos : Courtesy Alliance Francaise / Cauchetier

 

Gérard Henry

Gérard Henry

Ecrivain, journaliste et critique d’art, Gérard Henry est l’auteur de nombreux catalogues d’artistes, des Chroniques hongkongaises (Editions ZOE/2008) et de Hong Kong dans la tourmente, (essai, Editions Hermann/ 2010)
0 Commentaire (s) Réagir