Mardi 29 septembre 2020
Ho Chi Minh Ville
Ho Chi Minh Ville

"Vietnam, le pays d’où je viens" : la quête d’identité de Quyên

Par Lepetitjournal Ho Chi Minh Ville | Publié le 07/04/2020 à 09:30 | Mis à jour le 07/04/2020 à 10:41
vietnam identite quyen

Avec son livre Vietnam le pays d’où je viens, l’auteur-photographe Quyên Ngo-Dinh-Phu nous invite dans sa quête d’identité à travers la découverte de son pays d’origine.

Vietnam, le pays d’où je viens, est le récit d’un métis à la fois tributaire de ses racines et confronté à son passé culturel. Né de l’union d’une Française et d’un père tirailleur vietnamien, Quyên n’aura pourtant que très peu d’informations sur son pays d’origine. Son père n’avait que 17 ans quand il fut déplacé en métropole dans le cadre du "Plan Mandel". Français, Quyên avoue pourtant avoir eu du mal à s’intégrer à son pays, sans cesse renvoyé à ses origines qu’il a même voulu écarter en ne mentionnant jamais son prénom vietnamien. Puis, une rencontre mettra à nu cette évidence :  il porte en lui une seconde culture, et va devoir l’apprivoiser. C’est dans cette atmosphère que le livre nous partage les souvenirs d’un Việt Kiều en quête de repères lors de voyages au Vietnam où se mêlent une multitude de sentiments, une partie de lui-même. L’auteur espère avec son témoignage donner le courage et la volonté à d’autres personnes de se lancer dans la recherche de leurs origines et l’acceptation de cette dualité.

Pays de mon père, pays de mes rêves d’enfant, pays de ma différence

A la fois poétique, descriptif et visuel cet ouvrage nous invite avec pudeur à partager dès les premières pages les émotions et la sensibilité de Quyên, notamment dans sa relation avec son père qui n’a jamais revu son pays. Il entreprend "ce voyage du retour" pour lui rendre un ultime hommage dans ce qu’il appelle "le pays de son père". 1989 : Quyên part à la recherche de ses racines dans un pays mis à rude épreuve par les paradoxes et les difficultés de composer entre tradition et modernité, le Vietnam s’ouvrant tout juste au monde extérieur. Accompagné d’un ami journaliste, Eric Merlen, il y découvre l’autre pays de ses ancêtres. Chance ou persévérance, c’est durant ce voyage qu’il va également faire une rencontre inoubliable grâce à laquelle il pourra se rattacher à une partie de ses origines. Trop perturbant, pas encore prêt à y faire face ou tout simplement les deux, Quyên mettra tout cela de côté dès son retour en France.

vietnam identite quyen
© Quyên Ngo Dinh Phü - Femme de l’ethnie Nung An au village de Phuc Sen, province de Cao Bang.

Pendant près de 27 ans il fera abstraction de cette partie de lui-même. Ce n’est qu’en 2016, au retour d’un simple voyage touristique avec sa femme au Vietnam, qu’il se dira frappé par un lancinant "mal jaune", avec lequel il devra se battre chaque nuit : l’idée de retourner à nouveau au Vietnam ne le quittera plus comme si une partie de lui-même était restée là-bas. Celui-ci dès lors, reviendra plusieurs fois au Vietnam. Ce n’est que lors de son voyage de mai 2018 que Quyên s’autorisera enfin à se laisser pleinement pénétrer par cette deuxième culture qui lui manquait pour se réaliser, l’amenant inexorablement à l’écriture de ce livre.

À la découverte de "son Vietnam"

C’est dans ce contexte que l’auteur partage ses coups de cœurs à travers des clichés bruts, beaux dans le cadrage et l’authenticité. On y découvre les contrastes d’un Vietnam d’antan et d’aujourd’hui sur plusieurs décennies, une magnificence des paysages, le quotidien vietnamien dans différentes régions et de nombreux portraits que l’auteur ne manque pas de détailler de façon à nous faire vivre l’instant présent.

vietnam identite quyen
© Quyên Ngo Dinh Phü - Fin de journée dans le delta du Mékong, région de Cai Be.

Son périple débute dès son arrivée à Saigon pour se poursuivre jusqu’à l’extrême Nord du pays, "son Vietnam". Dans ce livre, l’auteur ne cesse de jongler entre découvertes du Vietnam à plusieurs époques de sa propre quête d’identité. De Saigon à Hanoi, en passant par Danang où il fera cette rencontre aussi inattendue qu’inoubliable, il se rapprochera toujours un peu plus de ses ancêtres. Ce moment immortalisé par plusieurs clichés, on pourra saisir la profonde émotion réciproque des sujets et leur enthousiasme à partager une histoire commune.

Depuis l’écriture de ce livre qui l’a aidé à mieux se connaître et s’accepter, Quyên est toujours partagé entre ses deux pays. Il reste dévoré par une envie "viscérale" de retourner au Vietnam, terre de ses ancêtres paternels, afin de s’y installer.  Une nouvelle vie, des projets, d’autres rencontres et encore plus de photographies l’attendent au Vietnam. Et qui sait, après avoir lu Vietnam, le pays d’où je viens, il n’est pas exclu que vous partagiez aussi cette envie de vous y rendre ou d’y retourner.

Vietnam, le pays d’où je viens

Quyên NGO-DINH-PHU 

Editions Le Coureur de Grèves

Le livre est disponible à la Librairie française Nam Phong de Saigon ou en ligne. Une partie des ventes du livre est reversée à l’Association du Dragon Volant  pour aider des enfants au Vietnam.

Nous vous recommandons

0 Commentaire (s)Réagir

Vivre à Ho Chi Minh Ville

TÉMOIGNAGES

Sexualité et tabous au Vietnam : discussion avec Mia Nguyen

Rencontre avec Mia Nguyen, conseillère en psychologie, activiste et figure du mouvement LGBTIQ au Vietnam. Elle a partagé avec nous sa lutte pour l’éducation sexuelle, notamment via Ladies of Vietnam.

Expat Mag

CINÉ

Les Apparences, la bourgeoisie expatriée vue par Marc Fitoussi

Dans son dernier film, Marc Fitoussi s’attaque à la bourgeoisie expatriée. Karin Viard et Benjamin Biolay y campent un couple de Français vivant à Vienne dont la vie semble parfaite, en apparence