Catastrophes naturelles : pas de répit pour le centre du Vietnam

Par Philippe Avocat | Publié le 03/12/2020 à 13:12 | Mis à jour le 02/01/2021 à 13:52
Photo : Un village du centre du Vietnam en octobre 2020 (capture d'écran de la chaîne Youtube AlJazeera)
vietnam inondations typhons 2020

La série de catastrophes naturelles ayant déferlé sur le centre du Vietnam au cours des deux derniers mois aurait provoqué 192 décès, 57 disparitions et des dommages économiques estimés à 1,3 milliard de dollars, selon une déclaration du gouvernement ce mercredi.

9 typhons et 2 dépressions tropicales ont traversé le Vietnam entre mi-septembre et mi-novembre 2020, synonymes de vents violents, pluies diluviennes et glissements de terrain meurtriers, en particulier dans le centre du pays. Au total, les statistiques officielles font état de 192 décès, 57 disparitions et 30 trillions de VND (1,3 milliard de dollars) de dégâts économiques en deux mois, soit davantage qu'au cours de toute l'année 2019 (132 décès et 6,2 trillions de VND de pertes). 
 

1,9 mètre d'eau à Hoi An le 1er décembre

Si le dernier typhon, Vamco, remonte à la mi-novembre, les inondations se poursuivent néanmoins dans certaines régions. Entre samedi 28 novembre et mardi 1er décembre, des pluies d'intensité modérée à forte (entre 200 et 450 millimètres) se sont abattues sur le centre du pays, accroissant encore le niveau des eaux et causant notamment la fermeture de nombreuses écoles en début de semaine.

On reportait ce mardi après-midi dans la touristique ville d'Hoi An des rues recouvertes d'1,9 mètre d'eau. Les fermiers des environs, ne s'attendant pas à une inondation aussi tardive, la troisième en un mois, venaient de planter des graines de fleurs en prévision des fêtes du Têt.
 

Au moins 5,5 millions de personnes impactées

Décès et disparitions, évacuations massives, habitations, infrastructures et récoltes endommagées ou détruites, etc. : ces catastrophes naturelles à la chaîne, exceptionnellement fréquentes et dévastatrices cette année, laissent une vaste région sinistrée. Nguyen Xuan Cuong, ministre de l'Agriculture et du développement durable, a souligné l'importance vitale de s'assurer que les résidents de ces zones disposent d'un toit, de nourriture et de l'eau courante.

En complément des actions gouvernementales et locales, de nombreuses instances étrangères se sont mobilisées pour apporter une aide d'urgence aux plus de 5,5 millions de personnes touchées par ces catastrophes naturelles, parmi lesquelles l'Union Européenne (1,3 millions d'Euro), l'Asia Development Bank (2,5 millions de dollars) ou encore le Fonds des Nations Unies pour la population (1,34 millions de dollars).

 

Aux dégâts matériels et humains directs s'ajoutent des conséquences secondaires invisibles : le 24 novembre dernier, le journal VN Express faisait état de 24 patients contaminés par la mélioïdose (dont 4 décès) dans la seule province de Quang Tri, une maladie infectieuse communément associée à la saison des pluies, difficilement détectable, et dont le taux de mortalité avoisinerait les 40 %.

téléchargement

Philippe Avocat

Directeur de l'édition d'Hô Chi Minh-Ville, j'aime écrire sur la vie locale et sur les expatriés au Vietnam de manière percutante, humaniste et humoristique.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Ho Chi Minh Ville !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale