Edouard Philippe et Nguyên Xuân Phuc : retour sur leur entretien

Par Lepetitjournal Ho Chi Minh Ville | Publié le 12/06/2020 à 08:03 | Mis à jour le 12/06/2020 à 08:26
Photo : © Wikicommons
edouard philippe nguyen xuan phuc

Les Premiers ministres Edouard Philippe et Nguyên Xuân Phuc se sont entretenus jeudi 11 juin pour aborder la gestion de la crise COVID-19 dans leur pays respectif ainsi que la promotion des relations bilatérales, suite à la ratification de l’accord de libre-échange entre l’UE et le Vietnam. 

Edouard Philippe à Matignon, Nguyên Xuân Phuc à Hanoï, les Premiers ministres français et vietnamien se sont entretenus lors d’un appel téléphonique jeudi 11 juin. L’occasion de faire un premier bilan après des épisodes difficiles liés à la crise sanitaire du COVID-19 et de revenir sur les relations bilatérales entre la France et le Vietnam.

Edouard Philippe a félicité le Vietnam pour sa gestion de la crise, survenue dans le pays le 23 janvier dernier. Avec actuellement 332 infections au compteur et zéro décès, le Vietnam s’est effectivement démarqué de par sa stratégie de lutte contre le virus, laquelle a fait l’objet de nombreux articles de presse française et internationales. 

Le chef du gouvernement français a également exprimé sa reconnaissance concernant les ressources médicales fournies par le Vietnam lors de la pandémie.

 

L’accord de libre-échange, fer de lance de nouvelles perspectives commerciales 

Par ailleurs, les deux homologues se sont félicités de la bonne mise en oeuvre du renforcement des relations diplomatiques et économiques, notamment grâce au biais de l’accord de libre-échange Vietnam-UE (EVFTA) ratifié par le Parlement européen le 12 février dernier. Assorti de l’accord de protection des investissements Vietnam-UE (EVIPA), l’EVFTA devrait entrer en vigueur avant la fin de l’année, et devenir le fer de lance de davantage de perspectives commerciales. 

Cet accord prévoit en particulier la suppression de 86% des tarifs douaniers sur les produits vietnamiens par l’Union Européenne. Dans l’autre sens, le Vietnam appliquera -48,5% sur les produits européens importés.

Pour ce qui s’annonce comme la période post-COVID-19, l’EVFTA représente un potentiel levier de relance de l’économie pour les deux parties. 

Enfin, les deux hommes ont renouvelé leur souhait de continuer à s’entraider dans la lutte contre la pandémie et de renforcer toujours plus la relation franco-vietnamienne autour de sujets primordiaux comme le développement durable, les enjeux écologiques liés au changement climatique etc.

0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Ho Chi Minh Ville !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition internationale