Samedi 5 décembre 2020
Ho Chi Minh Ville
Ho Chi Minh Ville

COVID-19 à Da Nang : les nouvelles mesures de sécurité du Vietnam

Par Philippe Avocat | Publié le 27/07/2020 à 13:49 | Mis à jour le 28/07/2020 à 08:50
Photo : Anh Nguyen
coronavirus da nang vietnam

Suite à l'apparition de quatre nouveaux cas de COVID-19 au cours du weekend à Da Nang et Quang Ngai dans le centre du pays, les autorités vietnamiennes ont mis en place un ensemble de mesures préventives pour éviter la propagation de l'épidémie.

A un jour près, le Vietnam aurait passé le cap des 100 jours sans un seul cas local de contamination. Et pourtant, ce samedi 25 juillet, un homme de Da Nang a été diagnostiqué positif au COVID-19. Le lendemain, trois nouveaux cas ont été découverts dans la province voisine de Quang Ngai. Incertaines par rapport à l’origine de l’infection, les autorités ont décrété l'instauration de nouvelles mesures de sécurité qui touchent l’ensemble du pays.

 

Fermeture des commerces, distanciation sociale et blocus à Da Nang

Le comité populaire de Da Nang a imposé des mesures d'éloignement social dans la ville depuis ce dimanche 13 heures, et ce jusqu'à nouvel ordre. Les rassemblements publics de plus de 30 personnes sont désormais interdits, à l’exception des bureaux publics, des écoles et des hôpitaux. Les services non essentiels tels que les lieux de divertissement, les spas, les bars karaoké, les salons de massage et les discothèques ont reçu l'ordre de fermer. L'ordonnance interdit également les festivals, les rituels religieux, les compétitions sportives et autres événements à forte fréquentation. Les habitants sont tenus de se laver fréquemment les mains, de porter un masque lorsqu'ils sont à l'extérieur et de maintenir une distance d'un mètre dans leurs interactions sociales. En parallèle, les transports depuis et vers Da Nang sont pour la plupart interrompus. Environ 80 000 visiteurs y seraient actuellement bloqués.

 

Le contrôle des personnes en provenance de Da Nang

Toutes les personnes qui se sont rendues à Da Nang depuis le 1er juillet suivront des mesures de quarantaine différenciées selon les critères listés ci-après. Les personnes ayant été en contact avec un patient atteint du COVID-19 ou qui se trouvaient au même endroit seront envoyées dans les centres de quarantaine locaux et procéderont à un test de dépistage. Les personnes présentant les symptômes de la maladie seront isolées dans des installations de traitement et soumises à des tests de dépistage. Toutes les autres personnes en provenance de Da Nang seront mises en quarantaine à domicile pendant quatorze jours.

 

Une vigilance accrue dans les transports

Les nouvelles mesures ne se limitent pas au centre du pays et aux personnes y ayant séjourné récemment. Ce dimanche, le ministère des Transports a demandé à tous les opérateurs de transport du pays (avions, trains, bateaux, bus) d'installer des désinfectants pour les mains, de veiller à ce que tout le monde, y compris le personnel, porte un masque dans les gares et les véhicules et de vérifier la température de l’ensemble des passagers. Par ailleurs, tous les passagers des véhicules longue distance doivent désormais remplir une procédure de déclaration de santé.

 

Face à cette résurgence soudaine des cas de coronavirus, le gouvernement a rappelé l’importance des mesures préventives au niveau individuel. Depuis le début de l’épidémie, 420 personnes ont été contaminées par le coronavirus au Vietnam. 55 d’entre-elles sont toujours à l’hôpital, les 365 autres étant guéries.

Nous vous recommandons

téléchargement

Philippe Avocat

Directeur de l'édition d'Hô Chi Minh-Ville, j'aime écrire sur la vie locale et sur les expatriés au Vietnam de manière percutante, humaniste et humoristique.
0 Commentaire (s)Réagir

Actualités

MÉTÉO

Catastrophes naturelles : pas de répit pour le centre du Vietnam

La série de catastrophes naturelles ayant déferlé sur le centre du Vietnam les 2 derniers mois aurait provoqué 192 décès, 57 disparitions et des pertes économiques estimées à 1,3 milliard de dollars.