Mercredi 26 septembre 2018
Heidelberg Mannheim
Heidelberg Mannheim
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

COUP DE COEUR - Immersion dans le Petit Istanbul de Mannheim

Par Lepetitjournal Heidelberg Mannheim | Publié le 11/09/2018 à 00:00 | Mis à jour le 11/09/2018 à 00:00
Photo : (Photos © ET lepetitjournal.com/heidelberg-mannheim)
COUP DE COEUR - Immersion dans le Petit Istanbul, le quartier turc de Mannheim

La ville de Mannheim présente un quartier turc important, où se trouvent commerces, boutiques et restaurants offrant ce que l'on trouve de meilleur dans la culture turque. Lepetitjournal.com/heidelberg-mannheim est parti en reportage dans ce quartier qui crée un véritable dynamisme dans la ville de Mannheim.

La communauté turque est bien présente dans le sud-ouest de l'Allemagne, en témoigne le quartier turc  de Mannheim, surnommé ''Le Petit Istanbul", qui est situé dans la partie nord-ouest des « Quadrate ». Première population d'origine étrangère en Allemagne,  les Turcs représentent aujourd'hui près de 3  millions d'habitants dans le pays. A Mannheim, la population turque est  bien intégrée et apporte un réel dynamisme à la ville : elle a créé elle-même son propre quartier, à partir des années 80, qui s'étend aujourd'hui sur plusieurs rues et qui attire de nombreux visiteurs : ''C'est un quartier qui existe depuis déjà trois décennies'', soutient Yasar, yasarun franco-turc vivant à Weinheim que nous avons rencontré dans le quartier et qui nous accompagnera durant tout le reportage.

"Lorsque je suis arrivé de Cavaillon à Mannheim en 1998, le quartier était déjà bien présent, et il n'a cessé depuis de se développer''. Aujourd'hui ''Le Petit Istanbul" est un quartier vaste et plurivalent, dont l'exotisme séduit la plupart des habitants de Mannheim. Mais que trouve-t-on réellement dans le Petit Istanbul ?

 

Restaurants traditionnels, pâtisseries et salons de thé

Le quartier, qui s'étend du nord de la Marktplatz jusqu'à la Jungbuschstrasse en incluant  les rues du nord-ouest des « Quadrate », présente entre autres des restaurants, pâtisseries et salons de thé qui offrent toutes les merveilles de la cuisine turque. Nous avons découvert lors de notre incursion une foule de plats traditionnels et de spécialités turques que nous vous partageons avec joie.

 Les Böreks : ces pâtisseries salées sont un vrai délice et constituent un mets idéal pour un encas ou pour compléter un bon repas ou un petit-déjeuner. Ces feuilletés se dégustent chaud, et présentent plusieurs variantes : ils peuvent être par exemple fourrés aux épinards, à la viande ou au fromage, et servis roulés ou sous forme de petit carré. Vous pouvez en trouver dans les pâtisseries et restaurants aux abords de la Marktplatz.

Les Pides : les restaurants équipés d'un four traditionnel vous proposeront des pides, sortes de pizzas revisitées par la cuisine turque constituées d'une pâte ovale et allongée garnie de viande, fromage ou légumes. Leur cuisson dans les fours en pierre des restaurants leur donne un goût sans pareil !

Le kebab, l'incontournable : le quartier turc de Mannheim est un paradis pour les amateurs de kebab. Ce mets désigne en fait la viande grillée que l'on cuit sur des brochettes ou sur une longue broche, et peut se décliner sous différentes sortes de  plats. Si nous connaissons principalement le Döner Kebab (sandwich de viande kebab servi en pain avec de la sauce et de la garniture, que vous trouverez en vente dans des snacks le long des rues G3, G4 et G5),  le kebab peut également être servi dans les restaurants en brochette et est alors appelé Chiche Kebab. Agrémentées d'aubergines, de poivrons ou de tomates, les brochettes seront cuites sur le feu devant vous !

boerek pide kebab

 

Les Loukoums et autres pâtisseries : appelés également ''Turkish Delights'', les loukoums sont des confiseries turques faites d'une pâte d'amidon et de sucre, et souvent garnies d'amandes, de pistaches ou de noisettes.  Un vrai délice à consommer en dessert, ou pour accompagner un thé. Vous en trouverez en vente dans les salons de thé des rues G2, G3 et G4, dont les étalages sont remplis de nombreuses autres pâtisseries turques comme les baklavas, lokmas, pichis, revanis...

Vous l'aurez compris, ''Le Petit Istanbul" est le lieu rêvé pour les amoureux de la cuisine turque et pour tous les curieux qui souhaitent  goûter à cette cuisine aux influences méditerranéennes et orientales. Les points de restauration vous accueilleront toujours chaleureusement, dans des locaux inondés de bonnes odeurs de Keftas et de grillades.  Vous pourrez y découvrir une multitude d'autres plats traditionnels comme l'Iskender, le Balik Ekmek ou le Gözleme que nous vous conseillons. Ne quittez pas non plus le quartier sans avoir savouré un verre d'Ayran,  une boisson à base de yaourt très prisée en Turquie que les cuisiniers ici élaborent eux-mêmes et qui peut se boire comme simple rafraîchissement ou pour accompagner un plat.

Bijouteries et commerces en tout genre

Le quartier turc ne se résume cependant pas qu'à la cuisine, loin de là. Les rues comme la H1, la J3 ou la K2 regorgent de petites boutiques tenues par des couturiers, bijoutiers, coiffeurs, vendeurs de tissus et commerçants turcs où vous pourrez vous approvisionner en produits locaux, costumes traditionnels et bijoux de mariage par exemple. Les épiceries proposent quant à elles des produits et aliments importés directement de Turquie, dont des produits de base comme le thé et le café, le riz et des graines et céréales que nous trouvons seulement là-bas. "Nos clients sont à la fois turcs et allemands", affirme Kemal, qui travaille dans une épicerie de la G4. "La population d'origine turque vient surtout pour acheter les produits de base, alors que les Allemands s'intéressent plutôt à nos fruits et légumes et à notre thé, le Goran-Tee, un thé noir au goût amer qui leur plait beaucoup''. Des traiteurs vendent également leurs propres produits frais à emporter, tels que des olives confites ou du poisson préparé à la turque.

mosquee

Le long de la K2 qui remonte jusqu'au Luisenring, des ateliers de costumes confectionnés à la main proposent quant à eux  de magnifiques robes de mariées, des habits pour enfants et des tenues traditionnelles qui attirent souvent l'œil des passants à travers les vitrines. Les bijoutiers, eux, exposent leurs somptueuses parures dignes des bijoux de Cléopâtre, en or et en argent, qui affriolent  la gent féminine. "Souvent elles rentrent regarder, mais elles n'ont jamais le portefeuille qui va avec !'' raconte avec humour une des bijoutières de la K2.

Un quartier émergent et une population entreprenante

Kemal en est persuadé, le quartier du Petit Istanbul va encore se développer et de nouveaux commerces verront le jour dans les prochaines années : "On n'a pas fini de construire ici. Ce que vous voyez est le fruit du travail de nos parents, qui ont su entreprendre depuis leur arrivée et reconstituer ce qu'ils ont hérité de leur culture. La jeune génération est elle aussi pleine d'initiatives et d'idées, et va s'engager dans de nouveaux projets pour le quartier" soutient le jeune épicier. La population d'origine turque a en effet su revaloriser toute cette partie des « Quadrate » de  Mannheim, en reconstituant un ''Petit Istanbul'' à l'image de la ville turque. "La culture turque s'exprime aussi par l'engagement et l'entrepreneuriat, c'est un peuple actif qui sait faire bouger les choses. Les Turcs ont construit ici leurs propres bâtiments et locaux, à l'instar de la grande Mosquée  Yavuz Sultan Selim, située sur le Luisenring'' nous confie Yasar, notre franco-turc de Weinheim. Une mosquée que nous avons d'ailleurs visitée et qui nous a marqués par sa majestuosité.

Un quartier lumineux qui a redynamisé Mannheim

Visiteurs et  touristes, habitants de la région ou de Mannheim même, tous ne passent pas à côté du quartier du Petit Istanbul, dont l'activité dynamise et rajeunit la ville. Ce quartier vivant est très plaisant pour les habitants de la ville et les visiteurs, et offre l'avantage de trouver de l'animation ou des commerces ouverts jusqu'à presque n'importe quelle heure de la journée ou de la nuit : certaines épiceries restent en effet ouvertes de nuit, en même temps que des Döner Kebab servent jusqu'à 5 ou 6 heures du matin, ce qui fait le bonheur des adeptes de soirées. Le week-end, les rues du quartier sont pleines et les restaurants sont même souvent complets, notamment le samedi soir. Prenez vos précautions !the

Le  quartier turc attire par ailleurs des populations de toutes origines qui viennent se brasser et se retrouver autour d'un repas turc ou autour d'un thé. Kemal nous le confirme : "Il y a ici des Bulgares et des Polonais qui s'y sentent très bien.  Il n'est pas rare également de voir des étudiants allemands ou Erasmus venir fumer une chicha au Taksim ou prendre un thé au lieu d'aller boire une bière ! ''.

"Le quartier marche encore mieux l'été, vous y voyez beaucoup plus de monde la semaine et les commerces fonctionnent très bien'' atteste également Yasar. En ce samedi de découverte en tous cas, le quartier est très énergique et les rues remplies de monde nous plongent dès le début du quartier dans l'ambiance stambouliote. Parmi la foule, un groupe de touristes asiatiques flânent devant les boutiques de pâtisseries, appâtés par les stands de baklavas et autres gâteaux qui illuminent la rue. Ils vont sûrement s'y arrêter.

Elise T. (www.lepetitjournal.com/heidelberg-mannheim), mardi 11 septembre 2018 


 

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter
Suivez-nous sur facebook
Suivez-nous sur twitter

 

0 Commentaire (s)Réagir